Belle république (lu pour vous dans le Témoin)

N’en doutons plus ! Il y a bien une loi qui est appliquée pour tous ceux qui se dressent sur le chemin des gens du pouvoir. Vous avez remarqué la célérité avec laquelle l’affaire de Tambacounda a été réglée en quelques minutes.

La garde rapprochée du candidat du Pur kidnappée avant que les éléments ne soient déshabillés comme des malfrats et déférés au parquet.

Ceux qui ont poursuivi les journalistes dans la forêt avant de brûler leur voiture ne leur voulaient que du bien. Ce sont de gentils messieurs qui voulaient les protéger. De ces criminels, le procureur si zélé de Tamba n’en parle pas.

Et croyez nous, il ne leur arrivera rien du tout. Les coupables sont déjà identifiés et seront envoyés en prison pour l’exemple. Il s’agit des membres du Pur.

Les autres, il ne faudra pas leur faire du mal. Ce sont des militants du président – candidat dont le maire de sa ville de Fatick est revenu hier pour fanfaronner devant la presse sans même penser aux militants du candidat Sonko qui ont été agressés chez lui, chasse gardée de son candidat.

C’est lui-même qui le dit. « Quiconque vient à Fatick et s’attaque avec un manque de respect au Président Macky Sall verra les fils de Fatick en face de lui ».

Et dire que c’est un ministre de la République qui profère de telles menaces ! Obnubilés qu’ils sont par un second mandat, ils ont perdu tout discernement avec une débauche d’énergie à nulle autre pareille. Tout y passe !

L’achat de consciences, l’utilisation du bien public pour battre campagne, la corruption à visage découvert. Pendant que le peuple souffre, repus qu’ils sont, ils dansent et font la fête.

Et s’il y a des personnes qui ne s’ennuient pas, c’est bien la Première dame qui s’éclate comme pas possible. Elle partage cette folie avec un énergumène qui se fait appeler Niang Xargan que l’on voit balancer des billets de banque à de pauvres villageois. Il serait le sniper du Chef. Dans ses belles œuvres, on le voit exhiber ses bijoux de famille. Quelle belle République !

Quelque chose à dire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *