La parole au peuple (Par Adama Gaye)

C’est, in fine, au peuple sénégalais, en révolte, digne, dans la rue, par la violence, qu’il revient de dire s’il accepte ou non le tripatouillage de notre processus démocratique par Macky Sall et ses bandits dans les instances juridiques et électorales.

Ça ne sert à rien de bavarder. Il faut les affronter. Peuple du Sénégal, je vous adjure que ce trouillard et son gang de truands ont déjà leurs culottes mouillées par la peur qui les prends au bas ventre.

J’espère que les leaders de l’opposition sauront enfin faire montre de générosité et d’espace pour laisser le leadership à celles et ceux capables d’en découdre avec ce moins que rien de voleur indigne de porter les couleurs de notre nation.

Samory Toure l’avait deja dit: “si tu ne peux pas te battre, laisse la place aux femmes, elles te montreront la voie de l’honneur”.
Cette oppposition pusillanime, infiltrée par les taupes, et ces acteurs sans vision ni charisme sont aussi le mal de ce pays.

Macky est un zéro qui tremble de tout son corps, ses voleurs associés ne dormant plus. Si le peuple s’y met, leur sort sera réglé en un tournemain: par leur incinération. Live.

Quelque chose à dire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *