Les 5 candidatures du PM Dionne se dessinent

7 candidats ont été reçus par le Conseil constitutionnel pour le parrainage. A l’issue des vérifications définitives, 20 dossiers ont été rejetés par le 7 sages.

Ainsi, Issa Sall (PUR), Macky Sall (BBY), Karim Wade (Karim Président), Khalifa Sall (Taxawu Dakar), Madické Niang (Madické 2019), Ousmane Sonko (Pastef), Idrissa Seck (Idy Président 2019).

Désormais, le conseil constitutionnel va statuer sur les autres pièces déposées ( 8 au total) par les 7 candidats pour valider ou non la liste définitive des candidats retenus pour la présidentielle de février 2019 au plus tard le 20 janvier. Mais, force est de constater qu’on risque d’avoir au final 5 candidats, comme l’avait prédit le Premier ministre Mouhammad Boun Abdallah Dionne.

Les candidatures de Karim Wade et Khalifa Sall seront « rejetées » de l’avis même de Mama Adama Guèye, qui soutiennent que les 7 sages vont recaler ces deux dossier pour « des raisons purement politiques », car le régime en place ne veut pas qu’ils participent à ces élections.

Karim Wade été condamné à 6 ans de prison plus une amende 138 milliards à payer à l’Etat du Sénégal dans le cadre de la traque des biens mal acquis. il a été gracié et exilé au Qatar après avoir purgé la moitié de sa peine. On lui oppose la contrainte par corps à son retour du Sénégal.

Khalifa Sall a été condamné dans l’affaire de la caisse d’avance de la mairie de Dakar pour détournement portant sur 1 milliard 800 millions et 5 ans d’emprisonnement.

Son jugement a été confirmé par la plus haute juridiction, la Cour suprême. Mais ses avocats qui attendent la notification de la décision comptent déposer un rabat d’arrêt pour poursuivre le combat.

Un rabat d’arrêt qui devrait lui permettre de se présenter à la présidentielle à cause de son caractère suspensif. Mais, selon les avocats de l’Etat, il n’y plus aucune possibilité, après la Cour Suprême, c’est Dieu. Donc Khalifa Sall est définitivement condamné.

Quoi qu’il en soit, le conseil va trancher pour les 7 dossiers dans les jours à venir. Si un tel scénario se produisait, la prédiction du PM Dionne se révèlerait exacte. L’actuel Premier ministre parlant du parrainage avait tonné, « il n’y aura plus de 5 candidats ».

Luxew info

Quelque chose à dire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *