Les ‘mackystrats’ qui se sont aplatis comme des vers, on leur réglera leurs comptes

Barthélémy Dias s’est fait une religion : pour lui le Sénégal ne souffre ni de sa classe politique ni de ses religieux ni de sa jeunesse, mais plutôt « de cette mackystrature, qui s’est aplatie comme un ver de terre », « moyennant des terrains et des enveloppes », pour « saboter » l’élection présidentielle du 24 février.

Quelque chose à dire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *