Malick Gakou, l’espoir : Le Sénégal aux Sénégalais, l’Afrique aux Africains

Né dans la banlieue dakaroise dans une totale précarité et élevé par une grand-mère totalement inapte à joindre les deux bouts, El hadji Malick Gackou a grandi dans les profondeurs de la jungle entre les populeux et paupérisés quartiers de Pikine, Thiaroye et Guédiawaye.

Appartenant à la génération des natifs du lendemain des indépendances, il s’est très vite forgé un esprit combatif et révolutionnaire et adopte l’endurance et l’indifférence face aux écueils multiples de son évolution. Après ses brillantes études primaires, moyennes et secondaires, il se penche vers celles supérieures puis s’envole outre Atlantique.

Environ une décennie plus tard il rentre au bercail avec en bandoulière son Doctorat d’études supérieures en Economie. Imbu d’un sens élevé du social, profondément nationalisteet totalement panafricaniste, le jeune diplômé sénégalais assigne à la dimension sociale de la vie une absolue valeur. « Les Sénégalais sont fatigués »me disait-il au détour d’un entretien avec lui. Par cette affirmation riche d’enseignement, j’avais fini de cerner l’indiscutable engagement pour son pays, de ce grand intellectuel. Il croit au génie qui dort en chaque Sénégalais et souhaite l’éclosion de celui-ci chez chacune et chacun d’entre nous.

Ainsi, le businessman allie ses activités à la politique. Son sens élevé du social le pousse à accompagner les activités dans plusieurs secteurs de la vie afin de soulager les populations en général, lesjeunes et les femmes en particulier. Il soutient le sport, laculture, lasanté, l’éducation, l’auto-emploi…sans bruit. « Je n’aime pas le bavardage, je préfère agir et avancer », déclarait Gackou au micro d’un journaliste lors d’une tournée à travers le pays.

Dans la même foulée, je perçus un autre reporter dire « Cet homme n’est pas le prototype du politicien car il fait toujours ce qu’il dit et dit toujours ce qu’il fait ».Une telle conception de l’homme politique est très discutable mais j’ai préféré ne pas interpeller ce journaliste.

Seulement,rien que pour ce témoignage sincère, il est admis de soutenir que voici enfin l’homme qu’il faut pour l’actuel Sénégal, ne serait-ce que pour la fin des promesses politiciennes jamais tenues et le retour aux valeurs. Ce grand dirigeant, prompt à démissionner quel que soit le poste qu’on peut lui confier puisqu’allergique à la non transparence et réfractaire à la passivité, constitue un modèle, une solution alternative, un espoir pour le peuple sénégalais ; et cela, il l’a suffisamment prouvé par sa constance dans la démarche ainsi que les actes qu’il a toujours posés.

Gackou est un homme de défi. Il combat l’injustice et va au front quand il le faut pour l’intérêt supérieur des grandes masses, donc des Sénégalais en général. Ce banlieusard abhorre les combines et est allergique à l’égoïsme qui caractéristique de l’écrasante majorité des hommes politiques actuels qui ont fini de sacrifier leurs convictions sur l’autel des éphémères avantages et délices du pouvoir, trahissant ainsi leurs fidèles compagnons souvent des jeunes et des femmes qui ont cru en eux en des moments difficiles de leur vie.

Voilà le seul motif de son fracassant divorce d’avec Moustapha Niasse, actuel président de l’assemblée nationale, le plus vieux de tous les présidents que cette institution ait jamais connus depuis l’indépendance. Gackou,l’ancien élève de Famara Ibrahima Sagna,constatant qu’il a été trahi lui et toute sa génération, par l’homme à l’appel du 16 Juin 1999,ne s’est pas laissé égratigner.

En compagnie d’infinis membres fondateurs de la « défunte »AFP, Malick Gackou lance le Grand Parti et maintient le drapeau de la révolution et de l’alternance générationnelle. L’acte qu’il venait de poser a été d’un caractère si salvateur qu’il avait fini de soulager les observateurs de la scène politique sénégalaise ainsi que tous les hommes imbus des valeurs de jom,de kersa,defiit…bref, les vrais patriotes. C’est cet homme qui, depuis Aout 2015, marche droit dans ses bottes en compagnie de ses souteneurs et fait le boulot sans tambour ni trompette.

Cet homme, vu son esprit hautement endurant,qui croit et fait croire au rêve d’un Sénégal meilleur, peut bel et bien être investi de notre confiance le jour où viendra le moment de glisser notre bulletin dans l’urne. Pour la cause de toutes les Sénégalaises et de tous les Sénégalais, cet homme est digne de confiance et constitue un espoir, une alternative, la solution face aux maux qui gangrènent notre quotidien depuis notre fatale erreur du 25 Mars 2012.

Vous en conviendrez avec moi d’ailleurs, chers concitoyens, la date anniversaire de cette alternance est d’une fadeur ineffable !En effet, à côté de son caractère de leader du refus, Malick Gackou va toujours à l’essentiel, ne nourrit  aucune rancune envers l’autre et a un sens élevé du pardon, donc du dépassement.

Que n’a –t-on pas raconté de contre-vérités sur lui ? Combien de fois a-t-il fait l’objet de calomnies, d’insultes, d’attaques haineuses et diffamatoires, d’invectives ? Souvent de la part de gens qui n’ont aucun vécu et qui ne sont en rien liés à l’histoire socio-politique de notre pays, des apprentis mercenaires ou de piètres politiciens encagoulés qui manipulent de jeunes gens inconscients qu’ils envoient au charbon.

A  chaque fois Malick Gackou leur oppose un cinglant mépris et poursuit tranquillement son chemin. Armé d’une énigmatique discipline et d’un sens manifeste de la retenue même face au vieillard insulteur(Thieupi_Thieupi), il est toujours au service exclusif du peuple. Ce modèle engendre la confiance et suscite l’espoir. Par son courage légendaire, sa compétence, sa vision et son programme, le leader du Grand Parti est apte à diriger notre pays dans l’équité et à libérer enfin l’Afrique de l’emprise de l’occident dont les politiques édictées à nos dirigeants tels que le bruyant PSE ne nous mèneront nulle part.

Le Sénégal aux Sénégalais, l’Afrique aux Africains ! C’est cela Malick Gackou ; croyons-y chers compatriotes !C’est l’espoir !c’est la solution.

Vive le Sénégal dans une Afrique unie et solidaire ! A bas le PSE ! A bas le FCFA ! A bas les APE ! A bas la Françafrique !Vive le Grand Parti ! Vive le Président Gackou !Le Président Gackou c’est la gestion transparente de nos ressources pétrolières et gazières, la fin du népotisme et du clientélisme politico-familial, le soulagement du monde rural, des agriculteurs et des éleveurs, la restauration de leur dignité aux enseignants, aux magistrats, aux agents de santé, à tous les fonctionnaires, aux marchands ambulants, aux handicapés, aux Agents de Sécurité de Proximité mal payés et souvent intimidés…à toutes les couche de la population.

Mamadou Biguine GUEYE

Grand Parti

Fatick /Commune.

 

 

Quelque chose à dire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *