SenCaféActu du 29 mars 2019

A la Une : Macky Sall demande une enquête de moralité sur 52 personnes en vue des nominations ; Partage des revenus du pétrole : les femmes veulent les 10% des recettes ; Magal de Prokhane : Mame Diarra Bousso célébrée hier dans une ferveur remarquable

1-Macky Sall demande une enquête sur 52 personnes en vue de la formation du gouvernement : La Direction de surveillance du territoire (DST) est en train d’enquêter discrètement sur 52 personnes sur demande du Chef de l’Etat

2-Magal de Prokhane : la communauté mouride a célébré hier Mame Diarra, la mère du mouridisme dont la vie et l’œuvre continuent à inspirer la voie tracée par son illustre fils Serigne Touba

3-Partage des revenus tirés du pétrole et du gaz : les femmes veulent 10% des recettes. Le Conseil sénégalais des femmes (Cosef) veut que 10% des revenus tirés de l’exploitation du pétrole et du gaz à partir de 2021 reviennent aux femmes

4-Ciblés par les employés qui leur reprochent de laisser trainer leurs données personnelles comme les bulletins de salaires retrouvés chez les vendeurs de sandwiches et les boutiquiers, les directeurs des ressources humaines du Conseil national du patronat ont été formés hier par la CDP aux normes de protection des données personnelles des travailleurs. Ces derniers se plaignent aussi d’être filmés partout et tout le temps par la vidéosurveillance des entreprises ou bien leurs données de santé dévoilées à leurs collègues

5-Le problème des latrines au Sénégal émeut la Suisse : Des jeunes suisses touchés par les 300mille latrines nécessaires par an au Sénégal, sont venus en construire ; ces jeunes de Cayla solidaire ont consacré leurs vacances scolaires pour construire ces ouvrages pour des villageois soulagés et heureux de ce geste inattendu. Au Sénégal, il manque 200mille de latrines par an aux familles démunies et aucune structure citoyenne sénégalaise ou étatique ne semble s’en préoccuper

6-Massacres au Mali : Alioune Tine réclame un sommet de l’Union Africaine et de la CEDEAO. Bientôt une semaine que 160 peulhs ont été massacrés au Mali et depuis lors aucune réaction, aucun acte n’ont été posés par la CEDEAO et l’Union Africaine. Pour dénoncer cette situation incompréhensible, Alioune Tine demande la tenue sans délai d’un sommet de ces organisations africaines

7-La pelouse du stade Senghor est indigne des lions et du Sénégal selon l’ancien international Diomansy Camara juge la pelouse « indigne » d’abriter un match de l’équipe nationale du Sénégal. « Nous avons quand même des joueurs parmi les meilleurs du monde, leur valeur marchandes individuelle tourne autour de 100 millions d’euros (plus de 65 milliards et demi de francs), c’est injuste de les faire prendre de tels risques », a déclaré l’ancien international

Quelque chose à dire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *