Tag Archives: Afp

« Gackou et le Gp hantent le sommeil des loosers de la défunte Afp »

malick-gakou

Révolutionnaire et salvatrice a été la trouvaille du Président Malick Gackou en compagnie de dignes camarades d’une ancienne formation politique dite AFP spoliée sur l’autel d’un perchoir de l’Assemblée nationale qui poussa le vieillard qui y trône, homme aux rêves politiques avortés, à pleurer.
Ayant fini de constater combien le désir d’être appelé #President#fût -il de l’assemblée nationale la plus nulle de l’histoire du Sénégal accrochait le vieil homme qui,pour cela osa abreuver d’injures les plus jeunes,ses ex camarades, Gackou et compagnie prirent la résolution univoque,noble et irréversible de prendre leur destin en main.
Et depuis, est né des flancs de l’AFP bradée, le Grand Parti.


Une page était définitivement tournée au moment où celle qui s’ouvrit enregistra et continue d’enregistrer de multiples adhésions qui ont fini de tourmenter Niasse et ses valets qui, non contents du Ko reçu en pleine bouche, n’ont plus que l’injure, la calomnie, le mensonge, l’invective, la diffamation…entre les lèvres et sur la langue encore saignante.

C’est dans ce lot qu’il s’agit de ranger Bouna Seck, lui aussi politicien malhonnête au crépuscule de sa carrière. Coupable comme le vieil insulteur, d’avoir trahi et sacrifie toute une génération. Laissez les aboyer ! Ils courberont l’échine pour s’aplatir devant leurs fils et petit fils le jour où l’ouragan silencieux s’abattra sur leur crâne.


En attendant,l’appel que je voudrais encore lancer au leader et aux camarades du GP est tout simple : Se concenter davantage sur l’essentiel et marcher droit dans ses bottes vers l’objectif de devenir une force incontestée de l’opposition à partir du lendemain des législatives prochaines,notre premier baromètre pour tester une telle ambition.

Le Grand Parti n’est pas l ‘AFP !
Vive le Sénégal dans une aAfrique libre et solidaire.
Vive le Grand Parti.

Célébration 17 ans AFP : Niasse vend son parti

16 juin 1999-16 juin 2016, voilà 17 ans, jour pour jour, que  l’Alliance des forces de progrès a été porté sur les fonts baptismaux. Le parti de Moustapha Niasse a soufflé sa 17ème bougie hier,  jeudi 16 juin, à son siège. Lors de cet anniversaire, le secrétaire général du parti et président de l’Assemblée nationale a tenu à retracer le bilan plus que satisfaisant de son parti face aux multiples militants, sympathisants et cadres qui ont fait le déplacement au dit siège.

« Année par année, en nous tenant la main, nous avons marché d’un pas harmonieux, sur le long chemin que nous avons choisi d’emprunter pour réaliser et atteindre nos objectifs », a laissé entendre Moustapha Niasse pour qui le parti doit rester souverain et porteur d’un idéal de conquête du pouvoir. «Nous ne fusionnerons avec aucun parti. Nous resterons nous-mêmes et nous nous battrons légalement pour atteindre les objectifs que nous nous sommes assignés en coopérant évidement avec tous ceux qui partagent les idéaux  que nous prônons pour notre conquête au pouvoir  », a ajouté l’actuel président de l’Assemblée nationale.

Le secrétaire général de l’Afp s’est aussi prononcé sur les soubresauts qui ont miné la vie de son parti et ayant occasionné le départ de certains militants et cadres. Avant d’affirmer sans ambages que malgré tout, l’Afp est aujourd’hui parvenue à combler ces absences dans les rangs. « En 2015, l’AFP a connu un événement de dissidence avérée par rapports aux choix du parti. Des camarades nous ont quittés, d’autres bien nombreux sont venus adhérer à notre formation politique  avec enthousiasme et sincérité », a soutenu Niasse.

Pour ce qui consterne le dialogue national, le président de l’assemblée nationale  est enfin d’avis que «Ce dialogue national est nécessaire, utile et possible. Il doit être soutenu quant aux mesures envisagées ou mises en œuvre pour décrisper et apaiser le climat politique. Dans ce cas, nous pensons qu’il doit être poursuivie », a dit Moustapha Niasse qui a tenu à réaffirmer son compagnonnage avec Macky Sall, pour les législatives de 2017 et la présidentielle de 2019.

A cet effet, il a demandé à ses camarades de se tenir prêts pour la conquête du pouvoir en…2004. Autrement dit, après le deuxième mandat du Président Sall qu’il dit soutenir pour la Présidentielle de 2019.

Par la même occasion, Moustapha Niasse a incité la frange jeune et surtout les femmes de l’AFP à se battre pour augmenter le quota des députés «Progressistes» lors de la prochaine Législature devant déboucher sur l’augmentation du nombre de députés.

Sud Qutidien