Tag Archives: Avoue

Ismaila Madior Fall avoue que des responsables du « Macky »ont volé

La presse d’hier a repris une itw du ministre de la justice ismaila madior Sylla parue dans l’hebdomadaire Jeune Afrique dans laquelle il avoue explicitement que des responsables du camp présidentiel ont volé l’argent du contribuable et sont en train de payer…

Un aveu gravissime de la part du Garde des Sceaux

Mbaye Touré, le Daf de la mairie de Dakar, avoue le faux et fait des précisions

INTERROGÉ DANS LE FOND VENDREDI DERNIER : Mbaye Touré, le Daf de la mairie de Dakar, avoue le faux et fait des précisions

Avant de « recevoir » Khalifa Sall vendredi dernier, le doyen des juges Samba Sall
a interrogé pendant presque deux heures le Directeur administratif et financier (DAF) de la mairie de Dakar qui était aussi le gérant de la fameuse Caisse d’avance.
Libération est en mesure de révéler que Mbaye Touré n’a pas cherché à nier le faux présumé devant le magistrat instructeur.
Au contraire, il a affirmé au juge que les commandes de riz et de mil ainsi que les procès-verbaux de réception qui permettaient de sortir 30 millions de F Cfa par mois étaient fictifs.
Mieux ou pire, le DAF, qui est en poste depuis plus de quinze ans, a même précisé qu’il agissait de la sorte depuis plusieurs années.
Cependant, il nie avoir commis ou participé à un détournement de fonds puisque l’argent était « intégralement » remis au maire qui s’en servirait pour des « œuvres sociales ».
A vrai dire, la déposition de Mbaye Touré n’est pas surprenante et pour cause.
Il avait déjà dit la même chose dans une lettre signée remise à l’Inspection générale d’état (IGE), lors de son interrogatoire à la DIC et même face à Khalifa Sall pendant une confrontation.
Avant lui, le juge a interrogé le coordonnateur de l’inspection générale des services municipaux, Amadou Moctar Diop, écroué avec Khalifa Sall. Celui-ci est membre de la commission de réception présidée par Mbaye Touré au même titre que le chef de la division financière et comptable, Yatma Diaw.
Tous les trois ont reconnu que les procès-verbaux de réception des commandes qui seraient livrés par le GIE Tabaar sont des faux.
Son gérant Ibrahima Traoré avait soutenu la veille, devant le magistrat, que ce sont d’anciennes factures remises à la mairie dans le cadre d’un marché de bureau qui ont a servi à procéder à la falsification d’autant que son GIE ne fonctionne plus depuis 2008. Un fait confirmé par sa sœur Fatou Traoré, assistante de Mbaye Touré et…trésorière du GIE Tabaar.
Une version consolidée par Abdoulaye Diagne, comptable matière de la ville de Dakar.
Interrogé comme témoin le même jour que Ibrahima Traoré, Diagne a juré n’avoir jamais vu un stock de riz ou de mil à la mairie.
Comme nous l’écrivions, Khalifa Sall qui a été le dernier à être entendu vendredi dernier de 15 à 17 heures, a soutenu que les 30 millions de F Cfa qui lui étaient remis chaque mois étaient des « fonds politiques logés dans la Caisse d’avance ».
Concernant les factures et commandes fictives mises en cause, le maire de Dakar précise qu’il n’était pas gérant de cette Caisse qui était sous la coupe de Mbaye Touré.
Pour se laver, Khalifa Sall a ajouté en direction du magistrat avoir obtenu le quitus de la Cour des comptes qui aurait validé les comptes de la mairie. « J’ai fait la reddition des comptes », avait affirmé celui dont les conseils déposeront une demande de mise en liberté provisoire ce lundi.

Auditionné hier : Moustapha Cissé avoue le meurtre de Sidy Fall

Auditionné hier : Moustapha Cissé avoue le meurtre de Sidy Fall
 «L’As» a révélé en exclusivité l’arrestation de Moustapha Cissé alias Khat, avant-hier, alors qu’il s’apprêtait à rejoindre la Gambie. Le présumé meurtrier de Sidy Fall dit Sidy Nar a été auditionné, hier, par les enquêteurs du commissariat de Guédiawaye.
Dans sa déposition, il a reconnu avoir poignardé le charretier lors d’une altercation à Wakhinane Nimzatt près de l’arrêt communément appelé «Jaka-ji». L’auteur de l’acte criminel a révélé qu’il avait l’habitude de se bagarrer avec la victime. Seulement, ajoute-t-il, son adversaire était plus fort que lui.
Ainsi, il lui faisait mordre la poussière à chaque confrontation et il s’est senti humilié lors de leur dernière altercation. En effet, son visage était couvert de sable et ses camarades se sont moqués de lui à cause de cela. Très en colère, il a pris un couteau pour poignarder la victime.

Meurtre de la Vice-présidente Fatoumata Matar Ndiaye : Son chauffeur avoue le crime

Selon des sources sûres émanant de l’enquête en cours à la police de Pikine, le chauffeur de la vice présidente du Conseil économique et social répondant au nom de Samba Sow, a avoué être l’auteur de l’assassinat de sa patronne.

A en croire le suspect arrêté ce matin, il voulait soutirer à Fatoumata Matar Ndiaye la cagnotte qu’elle détenait par devers elle et qui devait servir au financement des activités des femmes du département de Pikine.

Concernant le sort du fils de la défunte, il est toujours aux urgences et que son état est stable ce samedi soir…

dakaractu

Cité dans les révélations de Panama Papers : Goudiaby Atepa nie et avoue…

content_image

Pierre Goudiaby Atepa s’est expliqué sur les révélations de Panam Papers qui ont parlé d’un compte bancaire en son nom au Panama. Au cours d’une  conférence de presse qu’il a convoquée pour la circonstance, l’architecte a nié avoir un compte dans les paradis fiscaux avant d’avouer en détenir à Panama… A n’y comprendre absolument rien!

«Il y a une trentaine d’années, lorsque je décidais de me lancer dans des activités au niveau international, j’ai ouvert un compte à Genève, pour faciliter les transactions avec l’étranger. De même, j’ai créé Atepa Engineering pour les mêmes objectifs. J’en avais informé les autorités compétentes du Sénégal, à l’époque. Ce compte a été clôturé depuis la modernisation des instruments de transfert d’argent. Il m’a alors était conseillé d’immatriculer ma société de Genève à Panama pour payer moins d’impôts. Je l’ai fait conformément à la législation en vigueur dans cette ville. Tout homme avisé l’aurait fait. C’est une question de bon sens.  Des compétences internationales aux assises financières plus solides le font. Actuellement, je dispose d’un compte à Paris que j’utilise pour les transactions internationales. Voilà la simple vérité», a-t-il dit aux nombreux journalistes présents à la rencontre.