Tag Archives: certains

Siteu: je ne suis pas prêt à faire certains sacrifices pour gagner un combat

SITEU-2

Siteu reste un grand sportif qui sait tirer des enseignements d’une défaite. Le Phénomène de Lansar déclare qu’il a mordu la poussière contre Sa Thiès par inexpérience et par excès de confiance. Entretien

Votre défaite contre Sa Thiès est-elle amère ou pas ?

C’est la volonté divine. Je ne peux pas aller à l’encontre de la volonté du Tout Puissant. Une amère défaite ? Oui, mais au regard de mes nombreux supporters. Ils voulaient ma victoire. Ils s’étaient mobilisés pour me pousser à la victoire. Je voulais répondre à leurs attentes.

En regardant votre grand public à quelques petites secondes du coup d’envoi, qu’est-ce qui a traversé votre esprit ?

J’étais plus que motivé. J’étais devenu plus courageux que d’habitude. Je ne vis jamais de pression. Je ne la connais pas. J’ai battu des lutteurs pour ensuite fêter mon succès avec mes parents. Si aujourd’hui je mords la poussière, je ne dois pas en pleurer. Ça doit être une occasion de rendre encore grâce à Dieu.

Quelle était votre stratégie technique ?

J’ai adopté ma stratégie habituelle. Chacun de nous avait misé sur son point fort. Dieu a fait que c’est la stratégie de mon adversaire qui a eu raison de la mienne.

On s’attendait à ce que vous reconduisiez la même stratégie que contre Zarco. N’avez-vous pas été freiné par les coups fatals de Sa Thiès ?

J’avais vu une ouverture et j’ai attaqué. Je n’ai pas raté sa jambe. C’était bien calculé. Le combat ne pouvait pas se dérouler autrement. J’accepte le résultat avec philosophie.

Max Mbargane a dit que vous ne vous attendiez pas au hancher (mboot) de Sa Thiès…

Oui, je ne m’attendais pas à son mboot. Pis, j’étais trahi par mon excès de confiance. J’étais très confiant. C’est à cause de mon audace aussi que j’ai perdu. Sa Thiès n’a pas enclenché de mboot ; il a fait du diolal afin que nous nous détachions. Il avait enclenché un hancher pour se débarrasser de moi et écarter le danger. C’est ce qu’on appelle mboot diolal.

D’aucuns pensent que vous avez manqué de force pour pouvoir plier la jambe de Sa Thiès. Quelle réponse leur donnez-vous ?

J’ai perdu par manque d’expérience. J’ai passé trop de temps à danser. J’ai vraiment manqué de concentration. Il faut le reconnaitre. C’est ce qui m’a fait échouer. Je vais en tirer des enseignements. Je connais mes qualités. Je n’en doute pas. J’aurai dû avoir plus de retenue et de concentration pour me tirer d’affaire. C’est une leçon pour l’avenir.

Après la défaite, quelle était votre réaction en voyant toujours vos nombreux supporters derrière vous pour vous encourager ?

Par la grâce de Dieu, j’ai un grand public. C’est une chance. Ce que j’ai, je pense que même le président de la République ne l’a pas (Yalla natou nama loumou natawoul sakh Président). Tout le Sénégal était sorti pour m’encourager. Je pense que les Sénégalais me suivent par la volonté de Dieu et grâce à ma discipline.

Parlant de discipline, on accuse votre entourage de ne pas être un exemple. Qu’en pensez-vous ? 

Je suis de nature discipliné. Sa Thiès ne devait pas me traiter d’une certaine manière. Je ne lui veux aucun mal.

Qu’avez-vous dit à Double Less lorsqu’il priait pour son fils avant le combat ? 

Double Less est un père pour moi. Donc, je ne vais jamais lui manquer de respect. Ce que je ne dirai pas à mon propre père, je ne vais jamais le lui dire. Je lui voue du respect. Franchement. Je ne souhaite jamais dire du mal à quelqu’un de mon âge, a fortiori à quelqu’un qui peut être un père. Sa Thiès aussi n’a jamais dit du mal de moi. Je ne lui manquerai donc pas de respect. Je suis toujours dans du positif. Je sais que Sa Thiès est un bon mec.

Comment avez-vous appris son accident de la veille ?  N’était-il pas dans vos bagages mystiques ?

J’ai appris son accident après le combat. Je ne ferai jamais de sacrifices pour gagner un combat. Si pour eux la victoire vaut un certain sacrifice, ça les concerne. C’est Double Less qui a dit que ce combat lui était d’une grande importance. Qu’il serait même prêt à y laisser sa vie. Je ne suis pas prêt à tuer un chat pour gagner un combat. Je ne suis pas prêt à faire ses sacrifices.

Balla Gaye 2 est quelqu’un que vous estimez beaucoup. Trouvez-vous normal qu’il soutienne son frère ?

Je connais Balla Gaye 2. C’est quelqu’un de bien. C’est normal qu’il soutienne son frère. À l’image de Eumeu Sène, Modou Lô, etc. Balla Gaye 2 est un grand-frère. Je leur voue du respect.

Qui est votre idole ?

Nécko Rël est mon idole. C’est le seul lutteur qui me donne du plaisir quand il lutte.

Justement, on n’a pas vu vos aînés de Lansar à vos côtés le jour du combat. Que s’est-il passé ? 

Ils étaient pourtant au stade. Lansar est une et indivisible. Il n’y a aucune jalousie entre les Tidiane Faye et moi. Ils sont toujours à mes côtés. Ils me veulent du succès et de l’avancement.

On a appris que Reug Reug a été votre sparring-partner pour ce combat contre Sa Thiès. Le confirmezvous ?

Reug Reug, Trompeur, Coly Faye 2, entre autres, sont mes potes. Je me suis entraîné avec Reug Reug. Nos relations ne datent pas d’aujourd’hui. Il a prié pour ma victoire. Dieu en a décidé autrement.

Avez-vous eu d’autres propositions de combats après votre défaite ?

C’est mon staff, notamment Max Mbargane, qui se charge de ce volet-là. Il ne m’a encore rien dit concernant de nouvelles propositions de combats. Je suis à l’écoute.

Votre duel contre Lac Rose est remis au goût du jour. Est-ce toujours un combat possible ?

Encore une fois, je suis à l’écoute de mon staff.

Vous disiez à Diène Kaïré de faire ses preuves. Avec ce revers, peut-on s’attendre à ce que vous l’acceptiez ?

Je suis à l’écoute de mon staff. Je n’ai pas de mot à dire. Pour tout ce qui concerne mes adversaires, je suis à l’écoute de mon staff. Le dernier mot lui revient.

Ama Baldé nous a confié qu’il était prêt à vous croiser en cas de victoire sur Sa Thiès. Pourquoi avez-vous envie de l’affronter ?

Je ne défie personne. Si, par contre, un combat intéresse les amateurs, qu’un promoteur s’y intéresse et fait la proposition à mon staff avec un bon cachet, je ne le refuserai pas. De toutes les façons, je n’ai reçu aucun ndiguel de mon encadrement pour en découdre avec un quelconque lutteur. La lutte est mon métier. Donc je n’ai de fixation sur qui que ce soit.

Préférez-vous un adversaire plus prenable ou moins prenable ?

Je veux un adversaire de taille. Qu’il soit un lutteur avec qui on produira un combat à la fois agréable et choc.

Pourquoi choisissez-vous des adversaires très dangereux à l’image de Zarco et Sa Thiès ?

Je ne suis pas un poltron. Je suis armé de courage. Nék goor Yalla. En plus, je suis né dans un quartier (Diamagueune) où il n’y a pas de poltrons. Il y a aussi le fait que je suis un Talibé de Serigne Bamba. Si je n’étais pas courageux, j’aurais surpris beaucoup de personnes.

Que signifie Payang ? 

Payang est une forêt qui se trouve dans le Walo. Un de mes amis du nom de Mbaye disait qu’il est le seul à y avoir été. Moi, je lui ai dit que je m’y rendrai. Par la suite, le nom est devenu fréquent dans nos discours. Jusqu’à ce que tout le monde parle de Payang.

Pouvez-vous nous parler de votre préparation mystique ? 

J’ai investi tout mon argent dans le mystique. Cela, dans le but de me protéger et me blinder. Je me suis rendu partout pour ma préparation mystique.

Vos marabouts ne vous avaient-ils pas assuré la victoire sur Sa Thiès ?

Si, si. Depuis le montage du combat jusqu’au jour-J, j’avais la victoire. Il y a eu quelque chose d’imprévu (dafa am louci lakhassou). Moi, je ne suis pas prêt à faire certains sacrifices pour gagner un combat.

Voulez-vous insinuer que votre adversaire a fait des sacrifices humains pour vous battre ?

Non, je ne sais pas. Cela le concerne. Tout ce qu’un être humain fait, il en assumera les conséquences. Vous avez remarqué certaines choses après. De mon côté, aucun être humain n’a perdu la vie. J’en rends grâce à Dieu.

Serez-vous prêt à continuer la collaboration avec Luc Nicolaï ?

Si vous cherchez une personne généreuse qui n’a aucun problème, il faut aller voir Luc Nicolaï. C’est un promoteur qui te paie un bon cachet. Après, il t’offre de l’argent à part. Luc Nicolaï est d’une grande générosité. Il faut tout de même préciser que je suis là pour tous les promoteurs. Je ne suis pas là pour le seul Luc Nicolaï. Pour terminer, je remercie tous mes parents Sérère, où qu’ils soient. Je remercie aussi mes proches, mon staff, mes amis et parents qui sont aux états- Unis.

Avez-vous un conseil pour Yékini ?

Yékini est mon oncle. Il sait ce qu’il veut. Je lui souhaite une bonne santé.

SENEPLUS