Tag Archives: clash

Clash avec le staff et la Fsf : Keita Baldé défie Me Senghor et Aliou Cissé

Clash avec le staff et la FSF : Keita Baldé défie Me Senghor et Aliou Cissé

Ça sent le roussi entre Aliou Cissé et Keita Baldé. Le joueur commence à défier les autorités du football, ainsi que le sélectionneur national.
Et l’histoire, qui s’est passée à Polokwane relève d’un fait grave qui pourrait hypothéquer la présence du joueur au sein de la Tanière et sa participation au Mondial 2018.
« Keita Baldé, on the bench? (Keita Baldé, sur le banc ?) », s’étonnait un journaliste sud-africain lors du match entre Bafana Bafana et Lions le 10 novembre dernier à Polokwane (victoire par 2-0). Interrogation légitime de notre confrère si on sait qu’avant cette rencontre, Keita Diao Baldé était sur un nuage avec Monaco inscrivant 3 buts en autant de titularisations en ligue française.
Mais si le sélectionneur national Aliou Cissé s’est passé du Monégasque contre l’Afrique du Sud, c’est parce que la Tanière s’était embrasée lors du regroupement précédant le match de Polokwane. En effet, Keita Baldé qui était convoqué par les responsables du football pour lui faire comprendre la valeur du maillot national après son comportement suite à son remplacement lors du match contre le Cap-Vert le 7 Octobre dernier (victoire par 2-0) n’a pas apprécié les remarques de ces derniers.
« Il président Augustin Senghor et ses collaborateurs ainsi que le sélectionneur national Aliou Cissé avaient convoqué le joueur (Keita Baldé) pour une séance d’explications à Polokwane. L’objectif de cette rencontre était de lui faire comprendre la valeur du maillot national ainsi que certains comportements qu’il ne fallait pas avoir, surtout sa bouderie lors du match contre le Cap-Vert (le 7 octobre dernier).
Mais le joueur l’a mal pris et a défié Augustin et Cissé », souffle une source proche de l’équipe nationale, qui ajoute. « Vu son comportement devant les autorités, Aliou Cissé ne l’a pas fait jouer contre l’Afrique du Sud ». Et c’est parti pour le bras de fer entre le joueur et le staff technique. « A partir de là, Keita Baldé a dit à Cissé qu’il est blessé et qu’il veut rentrer dans son club comme on a fait avec Sadio Mané.
Mais Augustin Senghor a dit niet et fait savoir au joueur qu’il va rester jusqu’à la fin du regroupement », poursuit notre interlocuteur, bien au fait de ce qui se passe dans la Tanière. « Keita Baldé a donc refusé de s’entrainer prétextant une blessure. Raison pour laquelle il est resté sur la touche durant tout le stage à Dakar pour la préparation du match retour », déroule notre source qui souligne que « le joueur ne salue personne quand il arrive autour de la table à l’heure des repas.
Et son comportement commence vraiment à indisposer les autres joueurs. Keita Baldé s’est mis à dos le vestiaire ». Le comble pour notre interlocuteur : « Il a dit qu’il s’est blessé et, juste après, il a joué 90 minutes avec Monaco en championnat (contre Amiens, 13ème journée) ». Comme quoi, le torchon brûle vraiment entre Keita Diao Baldé et le sélectionneur national Aliou Cissé voire avec les Fédéraux.
Cette situation tendue ne serait pas sans conséquence sur l’atmosphère au sein de la Tanière. Si le sélectionneur a déjà pris la décision de se séparer d’un atout aussi important pour la confrontation contre l’Afrique du Sud, il faut craindre l’avenir du joueur au sein de la Tanière. Le président de la Fédération, Me Augustin Senghor, le sélectionneur Aliou Cissé ne prendraient pas le risque de faire exploser les vestiaires une fois en Russie.

stades

Clash Dans La Famille Seck, Waly Très Remonté Contre Son Père

waly-1

Cette information a failli échapper à nos radars. Selon plusieurs sources concordantes le retour de Waly Seck des Etats Unis a connu beaucoup de frustrations de la part du jeune artiste.

En effet la tournée que le petit Faramarénne avait fait aux USA ses deux derniers mois ont été une phase difficile pour lui. Payé à l’avance, pour les honoraires de cette dite tournée la source nous précise que son père Thione avait encaissé l’argent, laissant partir son fils dans des conditions précaires.

Cette galère connu au pays de l’oncle Sham par  son orchestre a même poussé Habib Faye (récemment recruté dans le groupe Ram-Dann) à rentrer au pays de la Térangua.

De retour au Sénégal à sa grande surprise Waly apprend que son père reprend ses prestations aux Penc-mi, lui privant le samedi et le dimanche ainsi que le jour de la Tabaski et son lendemain. Très frustré par l’attitude de son père qui non seulement forme un Ram-Dann sénior, l’auteur de « Stay » boude le Penc- Mi et signe avec une boite aux Almadies «Vogue » ou il devrait commencer ses shows hier.

La source indique par ailleurs qu’après l’intervention de quelques bonnes volontés le jeune chanteur est revenu à de meilleurs sentiments, il joua ce Samedi au Penc-mi et fait le plein. Ainsi il annule sa soirée au vogue « Pour des raisons de santé » précise t-il sur sa page Facebook.

Mediasn.net

Coup de gueule : Coumba Gawlo clashe Youssou Ndour et les vacances citoyennes

 

C’est une Coumba Gawlo Seck toutes griffes dehors qui s’est exprimée sur la manière dont les vacances citoyennes sont menées. “J’estime que les vacances citoyennes sont mal organisées.

On présente cet évènement comme des vacances dans la citoyenneté, comme une opportunité de se rapprocher des populations sur toute l’étendue du territoire pour faire la promotion des valeurs civiques. Il se trouve qu’en même temps, une approche de promotion du Pse a été intégrée aux vacances citoyennes. Mais pour ce faire, il aurait fallu associer tout le Sénégal.

“Nioun Sénégal Fékké Boolé Wouniou Ci”. Nous sommes nés au Sénégal, nous y avons grandi et nous investissons notre argent pour que le pays aille de l’avant”, peste-t-elle dans un entretien avec “La Tribune”.

Il est inadmissible, poursuit-elle, de confier l’animation des vacances citoyennes à une même personne (Youssou Ndour : Ndlr) deux ans de suite. “Ce n’est pas normal. Je ne veux pas m’inscrire dans des considérations crypto-personnelles, ouvrir un débat pour attaquer Massamba ou Mademba. Je suis une citoyenne sénégalaise et j’estime que tout un chacun devrait être en mesure d’apporter sa contribution au développement de ce pays. Si j’avais été associé aux vacances citoyennes d’une manière ou d’une autre, j’aurais dit aux concernés qu’ils ont adopté une démarche contreproductive et je leur aurais soumis de pertinentes pistes de réflexion. Ce qui aurait éventuellement conduit les autorités à adopter une démarche participative et inclusive”, fait-t-elle savoir.

Source Seneweb