Tag Archives: combats

“S’ils n’acceptent pas les manifestations légales, il ya aura des débordements, des combats de rue“,

Omar Sarr a confié aux journalistes venus couvrir la manif de l’opposition d’hier qu’ils sont prêts à en découdre avec Macky sall et son régime

“La démocratie, c’est le respect des droits et libertés des citoyens. Ce que Macky Sall et son équipe ne font pas. Il ya tout sauf la démocratie avec Macky Sall. Mais rien ne se laissera faire. Nous allons continuer et renforcer les mobilisations. Et après cette marche, nous allons manifester devant le ministère de l’intérieur la semaine prochaine. Et suivant la réaction du Gouvernement, nous allons nous organiser autrement. S’ils n’acceptent pas les manifestations légales, autorisées par la Constitution, il ya aura des débordements, des combats de rue, rapporte l’Obs. Ce que nous ne voulons pas, mais le Gouvernement nous pousse à cela ».

Modou Lô : « Selbé N’dom s’est toujours plantée sur mes combats… »

Modou Lô : « Selbé N'dom s’est toujours plantée sur mes combats… »
A quelques jours du combat ou en êtes-vous avec la préparation ?

Modou Lô : Je pense que la préparation est terminée. Il n’est plus possible de travailler ce qu’on n’avait pas fait auparavant. Nous sommes dans la dernière ligne droite. On ne fait que du maintien. Je suis prêt et je prie le bon Dieu pour qu’il me donne la santé et la donne à mon adversaire aussi pour que je le  terrasse dimanche prochain.

Sur quoi avez-vous accentué le travail ?
Je dirai sur tout. Je suis prêt pour la bagarre, mais aussi pour la lutte pure et dure. J’ai travaillé l’aspect physico-tactique. Rien n’est laissé au hasard, car on a dit lutte avec frappe. Retenez que je suis prêt sur tout ce qui va avec la lutte.
Gris, ne l’entend pas de cette oreille et promet de vous attaquer au coup d’envoi…
Ce sont des paroles de lutteur, il ne faut donc pas les prendre en compte. On a entendu à plusieurs reprises des athlètes dirent des choses qu’ils n’ont pas faites. Il ne fera rien du tout. S’il vient, je vais l’accueillir et s’il reste sur place je viendrais le chercher. Moi, je me prépare à tout et le jour du combat, vous en saurez quelque chose. J’ai tout révisé.
On vous sent moins affamé que votre adversaire. Est-ce vrai ou faux ?
C’est votre impression à vous, mais le combat compte beaucoup pour moi et je pense que ce n’est pas quelque chose à dire, mais à travailler dans la préparation. Je suis plus jeune que lui. Ça ne fait pas longtemps que nous sommes dans l’arène et on sait aussi d’où l’on vient.
Lors de votre premier duel, les amateurs n’étaient pas contents de vous. Qu’est-ce que vous leur promettez ?
La lutte est un sport qui se fait à deux. Lors de notre premier combat, il s’est retenu et il n’a voulu prendre aucune initiative. Par contre, pour ce combat, même s’il reste sur place, je viendrais faire ce que j’ai à faire. Le battre à plate couture.
Pourquoi avez-vous diminué votre poids ?
C’est à cause du travail. La préparation du combat sur le plan physique était très intense, raison pour laquelle j’ai perdu du poids. Mes coachs m’ont presque tué à l’entrainement. Voilà.
Combien avez-vous dépensé dans la préparation mystique ?
Il y a des lutteurs beaucoup plus mystiques que moi ! Vous avez tous vu lors du combat du dimanche passé (Yékini vs Lacs de Guiers 2) ce que l’un des lutteurs a amené au stade. Mais cela fait partie de la lutte. C’est quelque chose que nous avons trouvé sur place. Nous ne l’avons pas inventé. Donc, voilà.
Quels commentaires faites-vous du cas Papa Sow, proche de vous, en même temps membre de l’écurie de Fass ?
Papa Sow est un lutteur de l’écurie de Fass. Il n’y a aucun problème entre nous. Ce n’est que du sport. Maintenant, s’il décide de ne pas venir au stade, c’est sa décision, mais pas la mienne. Retenez seulement qu’il part à Fass ou pas, ça ne peut pas affecter nos relations. On partage les mêmes supporters. C’est la lutte qui est ainsi faite, mais il n’y a aucun problème pour moi.
Selbé Ndom prédit votre défaite qu’en pensez-vous ?
Je pense que je n’ai pas besoin de répondre à cette question. Je laisse les Sénégalais répondre à cette question. Je ne me soucie pas de ça, car ce n’est pas la première fois qu’elle prédit une défaite pour moi et vous avez tous vu ce qui s’est passé. Elle s’est toujours plantée.
Quelle analyse faites-vous de la défaite de Yékini qui est une idole pour vous ?
J’encourage Yékini et je lui dis aussi que la lutte est ainsi faite et que ce n’est pas la fin du monde.

E

Lutte: Lac 2 fait venir un expert en combats d’Europe

lac2_walo_1

Lutte: Lac 2 fait venir un expert en combats d’Europe

Conscient du danger que représente son adversaire, Lac 2 a recruté 3 experts en combat dont un venu d’Europe. En prélude de son combat contre Yakhya Diop ‘Yékini’ prévu le 24 juillet 2016, Lac 2 est prêt à en découdre afin de mener la vie impossible à son adversaire.    

Physique, mystique, technique, le lion du ‘Walo’ ne laisse rien en rade afin de prendre le dessus sur ‘Yékini’. Un adversaire de taille qui est resté quinze années sans défaite, avec à son actif 21 combats, 19 victoires un nul et une défaite notée le 22 avril 2012 face à Balla Guèye. Aussi à l’aise en lutte traditionnelle qu’en lutte olympique et en boxe, ‘Yékini’ semble être l’adversaire de tous les dangers. Raison pour laquelle le Puncheur du Walo, comme aiment s’en glorifier ses supporters, a fait venir d’Europe un experts ‘Toubab’ en combat afin de seconder les deux autre qu’il avait déjà recruté. Une première depuis l’entame de sa carrière. Boxe, musculation, physique et lutte intense sont au menus du ‘Diato’ (Lion en Socé). On apprend de nos confrères “Sunu Lamb” que depuis bientôt deux jours, ces As du combat ne cessent de mener la vie dure à Lac 2. Salles de musculation, plages, monument de la renaissance, rien n’est laissé en rade par les experts afin de sortir glorieux de ce combat.

Très déterminés, Lac 2 et ses entraîneurs ont étaient aperçus au monument de la renaissance le samedi dernier pour exercices intenses dans le but de faire parler la rapidité, et l’endurance. Et selon des indiscrétions, la venu du troisième expert s’avère être un tournant dans les entrainement du lutteur. Car selon eux, ce dernier a, en un temps record, détecté les faiblesses du lutteur afin de les corriger.