Tag Archives: divorce

« Ma candidature était pour confirmer mon divorce »

Le journal Le Quotidien informe ce mardi que la candidature du maire des Parcelles Assainies Moussa Sy face à Soham Wardini pour la succession de khalifa Sall sonnait comme une défiance à l’ex-maire de Dakar.
En effet, 48 heures après cette douche froide, Moussa Sy a officialisé son divorce d’avec l’ancien maire de Dakar. D’abord en mettant, hier vers midi, sa menace à exécution en démissionnant de son poste de 2e adjoint au maire de la ville de Dakar.
« Madame le maire, je vous présente ma lettre de démission au poste de 2e adjoint au maire de Dakar et aussi, de celle de membre représentant la ville de Dakar à l’assemblée du Cadak », a écrit le maire des Parcelles Assainies, réitérant ses « félicitations et vœux de succès » à Soham El Wardini.
Quelques heures plus tard, l’élu de Taxuwu Dakar, qui serait proche de la mouvance présidentielle, revient sur les raisons de sa candidature pour diriger la mairie de Dakar.
« Je n’étais pas parti pour être maire de Dakar. J’étais parti pour poser un acte politique, pour dire à Khalifa Sall que j’ai arrêté, je pars.
Ma candidature était pour confirmer mon divorce d’avec Khalifa Sall. Cela fait un an que je ne participe plus aux activités politiques de Initiatives 2017. J’en ai informé Khalifa Sall », fait-il savoir. Cette décision ne semble pas anodine.
Vendredi, lors d’une réunion du conseil municipal, Moussa Sy a décidé de donner le nom de Mbaye Ndiaye à une rue des HLM Grand Médine, cet adversaire historique dans la commune et qu’il n’a jamais manqué de railler en public. Alors, en quittant Khalifa Sall, Moussa Sy se dirige-t-il vers l’Apr ou vers la mouvance présidentielle ? L’avenir nous édifiera !

Le divorce de Balla Gaye et Léna Guèye démenti

La rumeur a fait le tour de la toile et c’est dans les colonnes de l’observateur que Léna Gueye a démenti l’information.

 


Les vérités de Nancy, la soeur de Léna Gueye "c’est un gérant de... avec la complicité de... qui ont véhiculé cette information"
Voicidakar vous révèle que la famille de Léna Gueye n’a pas du tout apprécié cela Nancy la soeur de Léna Gueye, joint par Voicidakar révèle que c’est un gérant de,,,,, avec la complicité de ,,,,, qui ont véhiculé cette information

« Nous tentons d’appeler le gars qui a véhiculé ce mensonge depuis trois jours il ne décroche pas. C’est avec la complicité de ,,,,,,, qu’il a tenté de salir Léna Gueye » dira la soeur de la seconde femme de Balla Gaye. Nancy de révéler: « Léna va rejoindre son mari dans la semaine à Mariste. Balla a une maison à Mariste et dans ma famille nous ne voulons pas que Léna rejoigne Balla à Golf ». Dans tous les cas les langues pendues ne cessent de commenter le mariage de Balla Gaye avec Léna.

La nouvelle épouse du lutteur Balla Gaye 2 tranche net concernant les rumeurs de son divorce évoqué depuis quelques jours dans la presse. « Je suis toujours avec mon homme, il n’y a aucun nuage entre nous, encore moins le divorce. Tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. ‘Tassou ma tay, tassou ma euleuk. Seuy a ma takha diog. Mon mariage est ma seule priorité », confie Léna Guèye à L’Observateur ce mardi.

l’actrice dans la série mbetel s’est avancé adressé à ses pourfendeurs on cherche à me nuire et à m’atteindre mais c’est peine perdue la vie continue Cela fait près de deux mois qu’on ne cesse d’écrire sur moi des contrevérités

Je n’ai jamais réagi car j’estime que cela n’en vaut pas le coup rien, ni personne ne peut me déstabiliser et d’assurer même si on m’insultait et me battait je ne quitterais pas mon époux car je suis consciente quil y a des personnes qui n’attendent que ça elles peuvent déchanter. Mon union avec Balla est plus que sérieuse. J’ai choisi de l’épouser par amour et non parce qu’il qu’il bénéficie d’une notoriété ou parce qu’il est riche ».

Dernière minute – Léna Gueye divorce avec Balla Gaye 2….


Les premiers mots de Léna Gueye après son divorce avec Balla Gaye 2
C’est un mariage éphémère entre lutteur Balla Gaye 2, lion de guédiawaye et la vedette de la série »Mbettel ». En effet, le couple Balla et Léna a mis fin à leur mariage hier, ce qu’a annoncé un site de la place. Moins de 2 mois, c’est la durée de leur union, le mariage qui a fait beaucoup de polémique et qui n’a pas su tenir. Joint par téléphone hier nuit, léna Guéye confirme le divorce mais refuse de rentrer dans les détails. Balla Gaye peut-il vivre avec une femme que Boury, vous aurez dans les heures qui viennent en attente de la réaction de Balla.

Aliou Sow/Marie Lô : ça sent le divorce

marie-lo

Toute crainte de voir le couple finir n’est cependant pas à écarter, selon les informations de Vox Populi ce vendredi. Le journal rapporte que Aliou Sow et Marie Lô ont été aperçus hier, jeudi, au tribunal départemental de Dakar… « au coin des divorcés ».

Information à suivre, forcément…

Après deux mois de mariage, elle apprend que son époux est homosexuel et demande le divorce

 

Célébré avec faste, le mariage entre A.F. Dieng et M. D. Fall n’a duré que le temps d’une rose. Et le couple solde désormais ses comptes devant le Tribunal de Grande instance de Dakar où l’époux A. F. Dieng a traîné sa désormais ex-douce-moitié pour injures publiques. Lesquelles injures ont écorné son image et souillé à jamais sa réputation. En effet, non contente de demander le divorce après seulement deux mois de mariage, la dame a accusé son mari d’être un … homosexuel.
Un énorme affront pour quelqu’un qui se réclame petit-fils de Serigne Touba, même si rien dans son habillement (pantalon pinw) ne démontre ce statut. En tout cas, depuis les accusations de son épouse, le plaignant est devenu la risée de son voisinage aux Almadies et dans les boîtes de nuit qu’il fréquente. Pourtant au début de cette relation, couronnée par un mariage fastueux et des largesses à la jeune femme, tout allait bien dans le meilleur des mondes possibles.
Dès que le mariage a été scellé, la jeune femme a fait des pieds et des mains pour rejoindre le domicile conjugal. A chaque fois qu’elle exigeait de rejoindre le domicile de son époux, celui-ci la faisait patienter. De guerre lasse, M. D. Fall finit par rejoindre le domicile de sa belle-famille. Même si elle a consommé son mariage, la jeune femme est intriguée par le comportement pas du tout catholique de son époux. Interpellé par le conseil du plaignant sur ce comportement, la prévenue s’est contentée de dire : «xamna ma xamm» (Il sait, moi aussi je sais).
Une réponse évasive qui fait dire à l’avocat du plaignant que la mise en cause raconte des contre-vérités. Il l’accuse d’être une matérialiste, qui ne s’est intéressée qu’à l’argent de son client. Pour appuyer ses propos, la robe noire affirme que son client a été plumé à hauteur de 15 millions Fcfa pour ce mariage éclair. «Elle pouvait lui permettre de savourer son mariage pendant au moins deux ans, au lieu de demander le divorce au bout de deux mois seulement», tonne l’avocat.
En plus du préjudice matériel, l’avocat révèle que l’image de son client a été sérieusement écornée en sa qualité de petit-fils de Serigne Touba. Et pour la réparation de ce préjudice, il n’a pas fait dans la dentelle, puisqu’il a réclamé 50 millions de dommages et intérêts. Suite à la plaidoirie du conseil de la partie civile, l’avocat de la défense a davantage chargé l’auteur de la procédure qui, à ses yeux,  mérite d’être dans les caniveaux. C’est pourquoi, il ne va pas se garder dit-il, de l’enfoncer dans les caniveaux.
A l’en croire, hormis le fait qu’il n’a pas accepté que sa femme rejoigne le domicile conjugal après le mariage, l’époux aurait filmé ses ébats pour faire mal à son épouse. Revenant sur les révélations de sa cliente, l’avocat estime que celle-ci n’a pas été la seule à faire cas de l’homosexualité du sieur Dieng. Il en veut pour preuve les déclarations du témoin B. Fall qui confesse avoir entendu ces rumeurs dans l’entourage du plaignant.
Ce qui lui fait dire que sa cliente n’a rien fait que répliquer aux injures de son époux, en demandant le divorce. «Il faut savoir quitter la table de l’amour quand elle est desservie», clame la robe noire. Sur le préjudice évalué à 15 millions, l’avocat révèle que sa cliente n’a reçu que deux millions lors du mariage.
Certes, l’époux, ajoute-t-il, lui avait fait miroiter les clés d’un véhicule, mais elle n’est jamais entrée en possession dudit véhicule. Quant à la bague qui a été offerte lors du mariage, l’avocat relève que le joyau a été volé par l’employé du plaignant. De son côté, le représentant du parquet a requis l’application de la loi. Délibéré le 1er novembre prochain…