Tag Archives: libérer

On se tiendra prêt pour libérer le peuple sénégalais des scories d’un régime anti-démocratique, népotique


Chers compatriotes,
Chers camarades,
Chers amis,

Le Conseil Constitutionnel a confirmé ce que nous savions tous, sous la dictée de l’exécutif, consacrant ainsi l’invalidation de ma candidature à l’élection présidentielle du 24 février 2019.

Cet acte fort, illégitime et anticonstitutionnel demeure une illustration parfaite de la volonté du président Macky Sall de ne pas affronter le candidat de la Grande Coalition de l’Espoir/ Suxxali Senegaal que je suis pour des raisons qui lui sont propres.

Et cela, en dépit du fait que selon le logiciel du Conseil constitutionnel, nous avons validé 11 régions, 52911 parrains et 752 doublons que le président du Conseil a systématiquement refusé et de manière tout à fait injustifiée, la régularisation, avec un esprit biaisé et tronqué de la loi.

En nous privant de nos droits constitutionnels et en mettant le pays sous le joug de l’oppression contre les valeurs démocratiques et la sauvegarde des libertés, le président Macky Sall et son régime ne nous laissent aucun autre choix, pour la défense de nos droits citoyens et républicains, que celui de la confrontation politique.

A cet égard, je réaffirme ici et maintenant mon engagement total et entier avec le Collectif des 25 candidats et les forces vives de la Nation pour engager toutes les batailles susceptibles de libérer le peuple sénégalais des scories d’un régime anti-démocratique, népotique et qui fait du ponce pilatisme le fondement de sa gestion inique du pouvoir contre les intérêts supérieurs de la Nation.

Je vous exhorte à vous tenir debout pour consacrer toutes nos énergies au service de la défense de la Patrie fortement ternie par les décisions scélérates et illégitimes du Conseil Constitutionnel.
Restons mobilisés, debout et toujours pour le Sénégal.

Merci pour votre engagement constant à mes côtés.
Je demeure convaincu que nous vaincrons.
Vive la République!
Vive le Sénégal!

#Malick_Gakou_Président_du_Grand_Parti
#Election_présidentielle_24_Février_2019
#Kebetu 🙂

Youssou Mbow : Nous porterons le combat pour libérer Khalifa Sall

Le coordonnateur du mouvement Sentinelles de la Résistance bande les muscles pour la libération de leur mentor, Khalifa Ababacar Sall. Au micro de la Zik Fm Mr Mbow dénonce l’arrestation du député maire de Dakar qu’il juge « arbitraire » et il poursuit en dénonçant une instrumentalisation de la justice. Ensuite, il ne manque pas d’égratigner le régime du président Macky Sall : »Nous avons une république des clans, sectaires » et avertit le pouvoir : « nous porterons le combat pour libérer Khalifa Sall » clame-t-il avec fermeté. Enfin, il affiche sa satisfaction de la décision de la Cedeao : »La Cour de justice de la Cedeao nous a réconfortés »

Conseil économique social et environnemental : 8 places vont se libérer

 

Conseil économique social et environnemental : 8 places vont se libérer
Des postes au nombre de 8 vont se libérer au conseil économique social et environnemental à la suite de l’élection d’autant de conseillers comme député à l’Assemblée nationale.
Parmi les conseillers qui vont se retrouver à la place Soweto, on peut citer la socialiste Arame Ndao, élue sur la liste Benno à Mbour, Ibrahima Khalil Fall, maire de Keur Samba Kane, Yaya Sow (APR Koungheul), Momath Sow dit Malaw de Nioro.
Et comme on prête à Macky Sall de vouloir augmenter le nombre de conseillers de 120 à 150, de nombreux frustrés de l’APR lors des dernières législatives seront heureux.
Le Témoin

Seydou Guèye : « Macky ne libérera pas Khalifa »

content_image

Macky Sall ne peut pas donner une suite favorable à la demande du khalife général des Tidianes, Serigne Abdoul Aziz Sy «Al Amine», qui avait demandé la libération du maire de Dakar. En d’autres termes, Macky Sall ne libérera pas Khalifa Sall. La révélation est du porte-parole du gouvernement, Seydou Guèye. Il était invité par la Tfm.

«Je vais rappeler ce que le Khalife général des Mourides avait demandé à Macky Sall sur l’affaire Karim Wade. Quand il avait demandé la même faveur au Président de la République, je lui avais très clairement servi la réponse suivante : «Macky Menouko» (il ne peut pas le faire).

En termes clairs, Macky ne peut pas faire suite à cette demande puisque le dossier est entre les mains de la justice, qui a son autonomie et sa propre ligne de conduite. Il (le chef de l’Etat) ne pourrait intervenir qu’une fois la procédure définitivement bouclée, parce que tout simplement il n’y a pas d’interférence du pouvoir exécutif sur le pouvoir judiciaire», explique Seydou Guèye, par ailleurs porte-parole de l’Alliance pour la république (Apr), le parti du président Macky Sall.

Macky Sall : « Je vais faire libérer Karim Wade cette semaine »

Macky Sall : « J’ai décidé de libérer Karim Wade et je ne compte pas revenir sur ma décision »

Le chef de l’État a pris sa décision, et il ne reculera pas. « Quand vous me demandiez de libérer Karim Wade, la procédure était déjà enclenchée. Et si je l’avais libéré, les gens allaient le voir d’une autre manière. Maintenant que la justice a fini son travail et qu’il est déjà condamné, je suis le seul à pouvoir décider de sa sortie de prison.

J’ai décidé de le libérer et je ne compte pas revenir sur ma décision. » Selon Wal fadjri de ce mercredi, c’est l’annonce faite par Macky Sall au khalife des mourides, Cheikh Sidy Moukhtar Mbacké, lors de sa visite à Touba hier, mardi 14 juin.

Le journal, qui cite des sources dans la Ville sainte, rapporte que l’ancien ministre d’État pourrait humer l’air de la liberté cette semaine. Macky Sall, qui s’est rendu par la suite à Tivaouane (pour annoncer la même nouvelle ?), a également confié au guide des mourides sa disponibilité à rencontrer son prédécesseur, Abdoulaye Wade. Cheikh Sidy, toujours selon Walf, a donné sa bénédiction au chef de l’État en lui confiant que tous les guides religieux du Sénégal sont favorables à la libération de Karim Wade.