Tag Archives: Mercredi

Mondial 2018 : Espagne-Sénégal ce mercredi à 19h Gmt

Le Sénégal affrontera finalement ce mercredi, à 19 h Gmt, en match de barrage le pays hôte, l’Espagne.

L’Espagne a été battu par la Belgique (72-63) dans son troisième et dernier match du groupe C au championnat du monde de basket féminin, mardi, à San Cristobal de la Laguna.

Une victoire qui permet aux Belgian Cats d’être à la tête du Groupe C. Ce qui leur a permis d’accéder directement aux quarts de finale.

Basket : Les Lions quittent Dakar ce mercredi

content_image

Les Lions du Basket quittent Dakar à 15 heures. Direction : Lagos, la capitale nigériane pour y disputer la phase aller du tournoi (14 au 16 septembre 201) qualificatif à la Coupe du monde Fiba 2019.

Actuel deuxième du Groupe F, le Sénégal va affronter le Rwanda, pour son premier match prévu ce vendredi 14 septembre. Puis, le Mali, le lendemain samedi. Avant Nigéria-Sénégal pour terminer dimanche. Gorgui Sy Dieng et Cie visent un carton plein.

Auteur: – Seneweb.com

Angela Merkel en visite au Sénégal mercredi

Visite au Sénégal : Angela Merkel cale une audience avec...
La chancelière allemande Angela Merkel sera au Sénégal mercredi prochain. Selon nos radars, elle va rencontrer dans la journée le président Macky Sall pour discuter de développement économique et de coopération régionale.
Dans la soirée, Angela Merkel sera avec des représentants de la société civile. A la suite du Sénégal, elle se rendra au Ghana et au Nigéria. Merkel bouclera sa tournée africaine le vendredi.

Malick Gakou dévoile son plan Pass ce mercredi

 

Après ses tournées politiques à l’intérieur du pays, l’heure est aux propositions en vue de la présidentielle de 2019 pour le leader du Grand parti. Malick Gakou va procéder au lancement de son plan alternatif au Plan Sénégal émergent, à savoir le Plan Alternatif Suxali Sénégal (PASS).

Le lancement est prévu ce mercredi 11 avril, au Business center sur la Vdn, à Dakar.

Aps – Le service minimum prolongé jusqu’à mercredi minuit

La section Synpics de l’Agence de presse sénégalais (APS) prolonge le service minimum jusqu’à mercredi minuit, annonce un communiqué transmis à Leral. Selon le texte, cette décision est conséquente à la prise en charge de la question de la survie de l’APS par le Président Macky Sall, qui, lors du Conseil des Ministres du 18 janvier dernier, a donné des instructions pour une modernisation diligente de l’Agence de Presse Sénégalaise.
A l’issue de l’assemblée générale de ce lundi matin, entre autres décisions prises, la section Synpics de l’Aps décide de procéder ce Jeudi 25 janvier, au dépôt d’un préavis de grève par la section SYNPICS au niveau des services désignés.

La section SYNPICS de l’APS, salue la Directive Présidentielle adressée au gouvernement du Sénégal lors du Conseil des ministres du 18 janvier dernier.

Pour rappel, Macky Sall a demandé au ‘’Gouvernement d’accélérer le processus de modernisation de l’Agence de Presse Sénégalaise (APS)’’.

A ce propos, la Section synpics de l’APS, en parfait accord avec le Syndicat des Professionnels de l’Information et de la Communication (SYNPCIS), tient à rappeler qu’une Modernisation de l’APS, ne peut signifier qu’une restructuration de l’Agence qui comporte un changement du statut administratif et par conséquent, une dotation régulière et conséquente de moyens financiers au même titre que les autres médias publics.

Le président de la République attendu à Tivaouane demain mercredi à 18H

Le président de la République attendu à Tivaoune ce mercredi à 18H

Le porte-parole des Tidianes, Pape Malick Sy, sous la recommandation du nouveau Khalifa général des Tidianes Sérigne Babacar SY, demande à tous lesTidianes de sortir et d’accueillir le président de la République.

Pape Malick dit en ces termes : « il faut accueillir le Président Macky Sall. Il a beaucoup d’ambition et de projets pour Tivaouane. Chacun a le droit d’aller avec qui il veut. Chacun a le droit d’avoir son candidat. Mais quand il s’agit de faire de bonnes choses, il faut partager avec tout le monde ».

Thierno Malick Ndiaye

Afrique du Sud-Sénégal : Aliou Cissé dévoile sa liste ce mercredi

 

Aliou Cissé va dévoiler, ce mercredi, la liste des joueurs convoqués pour la double confrontation face à l’Afrique du Sud, dans le cadre des éliminatoires du Mondial Russie 2018.

C’est presque devenu une habitude. Le sélectionneur national du Sénégal est le premier à publier sa liste depuis quelques mois. Pour la dernière ligne droite des éliminatoires menant vers la Russie, il n’a pas dérogé à la règle.

À travers un communiqué, l’instance dirigeante du football sénégalais a porté à la connaissance des médias la tenue d’une conférence de presse animée par le patron de la Tanière ce mercredi et ayant pour but la divulgation de la liste des joueurs qui auront pour mission d’offrir au Sénégal une deuxième qualification à une phase finale de coupe du monde.

« La fédération sénégalaise de football informe que le sélectionneur national, M. Aliou Cissé, rencontrera la presse le mercredi 18 octobre 2017 à partir de 10 heures à la salle de conférence du siège de la Fédération sénégalaise de football pour la publication de la liste des joueurs retenus en perspective de la double confrontation Afrique du Sud/Sénégal du 10 novembre 2017 à Polokwane et Sénégal/Afrique du Sud du 14 novembre 2017 à Dakar », informe le communiqué.

Auteur: Louis Henry – Seneweb.com

Kémi Séba et Bentalib Sow jugés, mercredi prochain

Kémi Séba et Bentalib Sow jugés, mercredi prochain
L’activiste Kémi Séba a passé sa première nuit en prison avec son complice présumé, Bentaleb Sow. 
Le président de l’ONG Urgences Panafricanistes est poursuivi par la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (Bceao) pour avoir brûlé un billet de 5 000 FCfa lors d’un rassemblement à Dakar, le 19 août dernier. L’activiste a été interpellé jeudi, à son domicile, par les éléments de la Division des Investigations Criminelles (DIC) ainsi que son complice Bentaleb Sow.

Après auditions, les deux activistes ont été placés en garde-à-vue avant d’être déférés, hier, au parquet. Le procureur n’a pas hésité à placer sous mandat de dépôt le président de l’ONG Urgences Panafricanistes et Bentaleb Sow, pour complicité.

Kémi Séba avait tenté de disculper son complice, en soutenant dans un communiqué que ce dernier lui a passé le briquet, mais il ne savait pas qu’il allait l’utiliser pour brûler un billet de banque. Le procès est prévu pour mercredi prochain.

Leurs camarades activistes sont en train de s’organiser pour commettre un pool d’avocats afin de sortir Kémi Séba et Bentaleb Sow, des griffes de dame Justice.

Les travaux du pont de Farafégny démarrent mercredi

content_image
Adama Barrow s’était engagé à tout mettre en œuvre en vue de la construction d’un pont de Farafégny pour faciliter la traversée de la Gambie. Le projet, plusieurs fois annoncé sous Jammeh, n’a jusqu’ici pas vu le jour.

C’est donc un ouf de soulagement du côté des voyageurs qui se rendent dans la partie sud du pays. Prévues sur une durée de 30 mois, les travaux de construction du pont vont démarrer ce mercredi, rapporte le quotidien L’As.

Qui indique toutefois que la fermeture du pont pour les besoins de la construction va affecter le trafic et occasionner un grand détour via Tambacounda, la voie de contournement de la Gambie, ce qui risque de prendre beaucoup de temps aux automobilistes.

Toutefois, avec le contournement, les voyageurs redoutent une hausse déraisonnée des prix du transport.

Le pont, une fois réalisé, permettra de faire l’aller-retour entre Dakar et Ziguinchor en 24 heures, se réjouissent des voyageurs.

URGENT GAMBIE: Assaut prévu mercredi contre Jammeh, les véritables raisons du report

URGENT GAMBIE: Assaut prévu mercredi contre Jammeh, les véritables raisons du report

La CEDEAO avait déclaré que les troupes de l’organisation de la sous-région allait commencer les opérations militaires après minuit dans la nuit du mercredi au jeudi si une solution politique n’était pas trouvée, Cela n’avait pas été le cas. Il fallait que l’intervention soit faite dans le cadre de la légalité et du droit international.

Conformer à l’ordre juridique international. La question mérite d’être posée après les agissements des forces de la CEDEAO qui ont fait croire qu’elles allaient intervenir militairement. L’Afrique, le monde entier avait retenu son souffle. Qu’est-ce qui s’est passé entre-temps? Deux facteurs ne militaient pas en faveur de cette option tout au moins dans l’immédiat. D’abord, la première est que le Sénégal au nom de la CEDEAO tenait une déclaration du Conseil de sécurité mais n’était pas en possession d’une résolution pouvant cautionner l’intervention militaire des forces de la CEDEAO en Gambie sous l’égide du Sénégal. Il s’y ajoute aussi que tant que Adama Barrow n’avait pas fait sa prestation de serment. Yahya Jammeh était toujours Président de la Gambie. Par conséquent, toute intervention militaire, aurait été considérée comme une ingérence dans les affaires intérieures d’un pays. Puisque Yahya Jammeh n’avait pas demandé aux forces de la CEDEAO d’intervenir. Il fallait que Barrow soit investi pour que la CEDEAO sur demande de ce dernier, puisse user de la force. Tout usage des armes avant l’installation de Barrow aurait été contraire au droit.

Gambie : une délégation de la Cedeao à Banjul, ce mercredi


Trois chefs d’Etat de l’Afrique de l’Ouest se rendront en Gambie mercredi pour faire pression sur Yahya Jammeh. La décision a été prise à l’issue d’un sommet extraordinaire à Abuja, au Nigéria.

Le président nigérian Mohammadu Buhari, la présidente du Libéria Ellen Sirleaf Johnson et leur homologue sierra-léonais Ernest Bai Koroma feront partie de la délégation. Ils demanderont à Yahya Jammeh d’accepter sa défaite à la présidentielle.

La Gambie traverse une crise politique depuis la présidentielle du 1er décembre. Le scrutin a été remporté officiellement par l’opposant Adama Barrow. Le président sortant Yahya Jammeh, qui dirige le pays depuis 22 ans, a annoncé le 9 décembre qu’il ne reconnaissait plus sa défaite, une semaine après l’avoir acceptée et avoir félicité son rival.

BBCAFRIQUE

Le Saes décrète 72 heures de grève à partir de mercredi

« Le Saes décrète 72h de grève à partir de mercredi », selon leur coordonnateur

L’Assemblée Générale du SAES (Syndicat Autonome de l’Enseignement Supérieur) a décidé de décréter un mot d’ordre de 72 heures à partir de demain mercredi, a déclaré leur coordonnateur, Daly Diouf, ce matin, lors d’un point de presse à la faculté des Sciences juridiques. Ce dernier interpelle les autorités à respecter leurs engagements pris et à satisfaire les besoins de leur établissement.
« Nous n’avons pas vu d’avancée par rapport à tous ce qui devait être livré aux niveau des infrastructures pédagogiques, parce que au niveau de l’UCAD, il y a un certain nombre d’infrastructures pédagogiques pour lesquelles l’autorité avait pris l’engagement à la fin du mois de novembre et lorsque nous avons fait le tour de ses infrastructures, il n y a pas eu encore de finition au niveau de ses constructions », a fait savoir Daly Diouf.
Selon le Saes, les sommes dues aux personnels enseignants et de recherche demeurent toujours incertaines.  « Pour nous certes, il y a nos devoirs et nous avons également nos droits et ses droits sont bafoués depuis très longtemps. C’est seulement à l’Université ici qu’on parle encore d’argent qui est dû aux personnels enseignants », a indiqué le coordonnateur du Saes.

Toutefois, suite aux contrats de performance financés par la banque mondiale, une demande au niveau de l’autorité a été faite pour un audit de ses contrats de performances. « Nous avons demandé à l’autorité de nous faire un audit, mais, nous nous rendons compte en réalité que ses contrats de performances ne servent pas à l’Université. C’est pourquoi nous faisons cette demande pour savoir ce que cela a apporté à l’Université » a conclu Daly Diouf. Un sit-in sera tenu le vendredi à partir de 10 heures devant le Rectorat de l’Université.

Ndèye Safiétou Naham

L’affaire Yama jugée en flagrant délit ce mercredi


VIOL PRÉSUMÉ : L'affaire Penda Guissé "Yama" sera jugée ce mercredi
Penda Guissé dite Yama de la Sen Tv va sans doute écourter son séjour dans la capitale française. A moins de laisser le champ libre à la partie adverse. Comment ça ? Selon les radars de Libération, son violeur présumé sera jugé devant le tribunal de flagrant délit de Dakar le mercredi prochain. Et en tant que partie civile, Yama sera aussi appelée à la barre.
En tout cas, elle a intérêt à venir au tribunal parce que «nak» l’inculpé a formellement nié les accusations de tentative de viol. Sur procès verbal, ce jeune guinéen a juré que Yama était consentante parce qu’elle espérait gagner la somme de 300.000 FCfa. Une affaire à suivre…

Vers le boycott des opèrations de transfert d’argent sur le rèseau wari , mercredi et jeudi

Vers le boycott des opérations de transfert d’argent sur le réseau Wari, mercredi et jeudi
Dakar, 6 sept (APS) – Le Réseau national des prestataires de transfert d’agent (RENAPTA) a décidé de boycotter mercredi et jeudi prochains les opérations de transfert sur le réseau Wari pour dénoncer le non respect de l’instruction de la Banque centrale de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) sur la réglementation sur les transferts rapides d’argent.

« C’est un plan d’action que nous sommes en train de dérouler et qui a commencé depuis plusieurs mois par un grand rassemblement à la Mairie de Dieupeul », a indiqué le Secrétaire général du RENAPTA, Serigne Gaye lors d’un point de presse.

Il a dénoncé le « mutisme » des opérateurs qui refusent, selon lui, « de respecter l’instruction numéro 13 de la Banque centrale des Etats de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO) sur la réglementation sur les transferts rapides d’argent et aussi des autorités étatiques, monétaires et bancaires ».
La BECAO a sorti une réglementation selon laquelle « le transfert d’argent est du domaine des banques », a rappelé Serigne Gaye.

« Ce sont les banques qui doivent exploiter le transfert d’argent et elles ont la possibilité de donner des agréments (…) », a-t-il dit.

« Wari a créé une société à part et n’a pas le droit de d’accorder des agréments (…). On lui a interdit ça », a relevé M. Gaye, ajoutant qu’elle a mis en place des « sociétés intermédiaires (….) pour prendre ce qui revient de droit aux prestataires ».

La Korité sera célébrée mercredi au Sénégal, selon les astronomes

korite-senegal

La Korité sera célébrée mercredi au Sénégal, selon les astronomes

Selon l’Association sénégalaise pour la promotion de l’astronomie (ASPA), la lune sera visible demain mardi, ce qui n’est pas le cas pour aujourd’hui lundi. Pour les astronomes, le mercredi, la lune sera âgée de 2j et 08h.

L’Association sénégalaise pour la promotion de l’astronomie (ASPA) est catégorique, il sera possible de voir la lune à l’œil nu au Sénégal, le mardi. ‘’La zone de visibilité à l’œil nu couvrira l’ensemble des pays d’Afrique. La lune se couchera à 20h 42, soit 1h après le Soleil qui se couche à 19h43. Cet intervalle de temps (60 mn dans le ciel) est largement suffisant, avec un ciel dégagé, pour apercevoir le croissant. La lune sera alors âgée de 1j 08h et sa surface éclairée sera de 2,35%’’, explique l’ASPA dans un communiqué parvenu à notre rédaction.

Par contre, il est impossible d’apercevoir la lune, aujourd’hui lundi au Sénégal, en Afrique et dans plusieurs pays du monde, selon les camarades de Maram Kairé, le président de l’ASPA. La conjonction qui correspond au moment précis où la lune se trouve entre le Soleil et la Terre, aussi appelée ‘’Nouvelle Lune’’, aura lieu le lundi 4 juillet à 11h 03mn 23s GMT. Et un tel moment marque la fin d’un tour de la Lune autour de la Terre et le début d’un nouveau tour. ‘’Dans cette position, il est impossible de voir le croissant lunaire à l’œil nu. Donc, le lundi 4 juillet, il sera impossible de voir la lune à l’œil nu au Sénégal ou en Afrique, de même que dans la majorité des pays du monde. Elle se couchera à 19h49, soit 6 minutes après le Soleil qui se couche à 19h43. Elle sera âgée de 8h. Sa surface éclairée sera de 0,32% et son altitude de 0,9°. Sa faible surface éclairée et sa proximité apparente avec le Soleil empêchent toute observation à l’œil nu’’, lit-on dans le communiqué.

‘’Nous rappelons que pour le début du ramadan, le dimanche 5 juin, le croissant n’avait pas pu être observé avec 0,88% de surface éclairée : ce sera donc plus difficile avec 0,32% pour ce lundi 04 juillet’’, poursuivent les astronomes. Qui précisent cependant, qu’avec l’approche de l’hivernage, pour une raison liée à la météo (pluie ou couverture nuageuse), le croissant serait difficile à percevoir, le mardi 5 au Sénégal. C’est la raison pour laquelle ils rappellent que le croissant du mercredi 6 juillet sera âgé de 2j 08h et se couchera à 21h 31mn, ‘’ce qui est très tardif pour démarrer un mois lunaire’’.

Ces spécialistes conseillent de chercher le premier croissant à l’ouest, un peu à gauche au-dessus de là où le soleil se couche.

enqueteplus.com

Moussa Cissé

L’Aspa se prononce : la lune sera invisible ce lundi

Korité mercredi: les astronomes disent que la lune ne sera visible que le mardi à l’oeil nu

La Korité sera célébrée mercredi si l’on en croit l’Association Sénégalaise pour la Promotion de l’Astronomie (ASPA), via un communiqué. Le président Maram Kaïré  explique les conditions de visibilité du croissant lunaire pour la fin du RAMADAN 2016.

“La conjonction qui correspond au moment précis où la Lune se trouve entre le Soleil et la Terre, aussi appelée « Nouvelle Lune », aura lieu demain lundi 04 Juillet à 11h03mn23s GMT. Ce moment marque la fin d’un tour de la Lune autour de la Terre et le début d’un nouveau tour. Dans cette position, il est impossible de voir le croissant lunaire à l’œil nu”.

« Donc, le lundi 04 juillet, il sera impossible de voir la Lune à l’œil nu au Sénégal ou en Afrique, de même que dans la majorité des pays du monde. Elle se couchera à 19h49, soit 06 minutes après le Soleil qui se couche à 19h43. Elle sera âgée de 08h. Sa surface éclairée sera de 0,32% et son altitude de 0,9°. Sa faible surface éclairée et sa proximité apparente avec le Soleil empêchent toute observation à l’œil nu », expliquent les scientifiques.

A cet effet, ils rappellent d’ailleurs que pour le début du ramadan, le dimanche 05 Juin, le croissant n’avait pas pu être observé avec 0,88% de surface éclairée : ce sera donc plus difficile avec 0,32% pour ce lundi 04 Juillet.

Mardi 05 juin par contre, il sera possible de voir la Lune à l’oeil nu au Sénégal. La zone de visibilité à l’œil nu couvrira l’ensemble des pays d’Afrique.
La Lune se couchera à 20h42, soit 1h après le Soleil qui se couche à 19h43. Cet intervalle de temps (60mn dans le ciel) est largement suffisant, avec un ciel dégagé, pour apercevoir le croissant. La lune sera alors âgée d’un jour et 08h et sa surface éclairée sera de 2,35%.