Tag Archives: Modernisation

Macky Sall demande la modernisation de l’Aps

L’agence de presse sénégalaise traverse des moments difficiles. Les agents de cette entreprise sont d’ailleurs en mouvement d’humeur depuis bientôt deux semaines.
En conseil des ministres le Chef de l’Etat ne les a pas oubliés. Il a réitéré en effet au Gouvernement ses instructions relatives à l’accélération de la modernisation de l’Agence de Presse Sénégalaise (APS) et le renforcement de ses moyens

Malick Gakou : Mise en place d’un comité de concertation sur la modernisation de la justice

Apres sa réunion du 28 février 2018, le Secrétariat Exécutif National (SEN) du Grand Parti s’est prononcé sur la situation nationale marquée par la fin du procès de l’honorable député-maire, Khalifa Ababacar SALL.
Dans un communiqué qu’il nous a envoyé, le Secrétariat Exécutif National déplore et condamne fermement les tentatives d’instrumentalisation de la justice à des fins politiques.
« La mise sous tutelle de la justice sous le joug de l’Exécutif, constitue une entrave à l’expression vivante d’une justice au service du Peuple, dans l’équité et la morale qui doivent gouverner les vertus d’une République moderne des valeurs et du progrès », soutient le SEN.
« Aussi, le Secrétariat Exécutif National demande solennellement au Président de la République, de quitter avec son Ministre de la Justice, le Conseil Supérieur de la Magistrature afin de garantir une véritable expression d’une vie judiciaire en harmonie avec les principes fondateurs d’une justice de l’éthique et de la morale au nom du Peuple.

Pour cela, le Secrétariat Exécutif National demande au Président Macky Sall d’être en phase avec l’une des recommandations-phares des Assises nationales pour la mise en place d’une Cour constitutionnelle garante des libertés et de l’expression d’une démocratie moderne, humaniste, porteuse de progrès et de développement au service exclusif du Peuple sénégalais », rapporte le communiqué.

Par ailleurs, le secrétariat a déclaré que l’annonce par le Ministre de la Justice de la mise en place d’un Comité de concertation sur la modernisation de la justice est une fourberie de plus dans l’optique de divertir l’opinion nationale et les Forces vives de la Nation afin de se donner du répit et de ne rien faire dans ce domaine si vital pour la vie de la Nation comme ce fut le cas dans les autres secteurs.

Pour la défense des intérêts des de la nation, le communiqué note que « le Secrétariat Exécutif National appelle toutes ses composantes à se tenir prêtes et mobilisées pour la sauvegarde et la défense des intérêts supérieurs de la Nation ».

Modernisation des transports urbains : un investissement global de 49 milliards de francs

Des investissements de l’ordre de 49 milliards de francs CFA ont été réalisés pour transporter un million de voyageurs, avec la création de près de dix mille emplois, dans le cadre du programme de renouvellement et de modernisation des transports urbains, a révélé, jeudi, à Mbour, le directeur général du Conseil exécutif des transports urbains de Dakar (CETUD), Thierno Birahim Aw.

Indiquant que l‘objectif de l’Etat du Sénégal est de « réduire fortement » l’insécurité routière, il a souligné que depuis le démarrage de ce programme de modernisation des transports urbains mis en œuvre par le CETUD, 2157 minibus ont été renouvelés dont 550 dans dix villes en dehors de la région de Dakar.

Ce programme connait ainsi « un franc succès », a-t-il relevé.

Selon lui, le projet vise le renforcement de la dotation des territoires en infrastructures routières de qualité pour un service de transport de qualité avec « des prix très attractifs ».

Les tarifs sont fixés à 100 francs CFA à l’intérieur de la ville et 150 francs CFA pour la deuxième section, c’est-à-dire en dehors du périmètre communal.
« Ceci pour répondre complètement aux objectifs du président de la République dans le cadre de l’Acte 3 de la décentralisation mais aussi pour être conforme avec sa vision du Plan Sénégal émergent (PSE), notamment améliorer sensiblement les conditions de déplacement des populations », a estimé le DG du CETUD.
S’exprimant lors de la cérémonie officielle de remise de 38 clés de minibus à Mbour (ouest), M. Aw estime que pour un service de transport efficace, il faut des bus confortables et des routes de très bon niveau et qui sont très bien maintenus.
« Ce à quoi le ministère des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement travaillent avec des bus complètement montés au Sénégal, contribuant à l’objectif d’industrialisation du pays », a-t-il dit.
Rapportant des chiffres de la Brigade nationale des sapeurs-pompiers, le DG du CETUD a révélé que durant l’année 2016, 450 interventions avaient été effectuées au cours desquelles, 590 victimes avaient été assistées dont 20 personnes décédées.
Pour le cas spécifique de Mbour, depuis le mois de janvier 2017, il a déjà été dénombré 504 victimes d’accidents de la circulation dont dix personnes décédées.
Il estime qu’à terme, Mbour pourra atteindre cent véhicules minibus si l’on en juge par le niveau des demandes avec une offre assez insuffisante dans une ville qui, pourtant, compte environ 6000 taxis clandestins communément appelés « clandos ».

Modernisation de la fonction publique : Macky Sall va auditer ses ministres

 

content_image

 

Macky Sall veut accélérer la cadence du processus de modernisation de la fonction publique. En conseil des ministres hier, il a demandé au Premier ministre, Mouhamad Dionne, de mettre en place un processus d’intensification des processus d’élaboration, d’un plan d’harmonisation des rémunérations, d’un code de déontologie générale des agents publics, d’un code de déontologie générale des agents publics et à veiller à l’actualisation du cadre juridique régissant l’organisation et le fonctionnement des cabinets ministériels, des secrétaires généraux , ainsi que des directions d’administration centrale, rapporte l’As.

Ainsi, il a fait part au gouvernement de « l’impératif de mener un audit général des structures et des procédures dans tous les départements ministériels en vue de l’adoption par chaque entité, d’une charte qualité ». Et souhaite  mettre en place un comité interministériel d’allègement et de simplification des formalités  et procédures administratives. Et ce, dans un souci de mieux prendre en charge les besoins des administrés.