Tag Archives: nie

La Police nie et indexe l’expansion des odeurs de gaz comme ayant affecté les élèves

La Police Nationale a apporté des éclaircissements suite à une information véhiculée et qui fait état de grenades lacrymogènes qui auraient été lancées à l’intérieur d’une école élémentaire située non loin du Commissariat Central de Dakar.
Selon le Bureau des Relations Publiques de la Police Nationale en effet, des grenades lacrymogènes ont été utilisées aux abords du Commissariat Central mais pour disperser un attroupement improvisé par des individus qui protestaient contre l’interpellation de manifestants. « Immédiatement, un Officier a été dépêché sur les lieux aux fins de constatation.
Il en ressort qu’aucun blessé ni dégât matériel n’a été enregistré » indique t’elle. Quelques instants plus tard, ajoute leur communiqué « le Directeur de dudit établissement s’est personnellement rendu au Commissariat Central de Dakar pour confirmer qu’il n’y a pas eu de grenade y lancée ».
Aussi et selon la Police, la proximité des lieux et la direction du vent ont favorisé l’expansion des odeurs de gaz ayant affecté les élèves et autres individus des alentours. Et la Police de finir par regretter cet « incident malheureux et regrettable » et en précisant en même temps, qu’il « ne visait nullement les élèves dont la quiétude a été perturbée par des fauteurs de trouble à l’ordre public ».

Tuerie de Boffa: Salif Sadio nie l’implication du Mfdc

content_image
Salif Sadio est sorti du bois. Le leader du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc) s’est exprimé, dans un bref entretien avec Rfi repris par plusieurs quotidiens sénégalais, sur la tuerie de Boffa qui a fait 15 morts.
« Le Mfdc n’est pas impliqué. C’est une action regrettable parce qu’il y a eu mort d’hommes, or nos règles coutumières nous interdisent de traiter de façon maladroite le corps de son ennemi », explique-t-il.

Le chef rebelle a aussi rejeté les accusations selon lesquelles le Mfdc travaille avec la Gambie dans la coupe du bois. «  Cela n’existe pas. Au contraire, nous avons lutté et nous luttons encore, et vous en aurez les preuves.

A l’en croire, le bois qui était coupé dans les forêts de Toubacouta passait par le bateau qui était sous commande de l’Armée sénégalaise. « Ce que je crains ce que les conséquences soient plus dramatiques que celles de Bofa-Bayotte ».

Indemnités de rentrée parlementaire de 10 millions de Fcfa : Déthié Fall nie l’avoir reçue et précise

Les députés de la 13ème législature sont semble t’il bénis. En effet une manne de 1 milliard 650 millions de FCFA, les attend à raison de 10 millions par parlementaire en guise d’indemnité de rentrée.
C’est le député Ousmane Sonko qui en a fait la révélation hier. Mais selon Déthié Fall, député de Rewmi, aucun sou n’a encore atterri dans ses mains. Et a-t-il ajouté les priorités sont ailleurs et si cet argent existait, il devait être utilisé pour autre chose.
« Je tiens à préciser que je n’ai pas reçu les 10 millions de francs dont on parle. Si l’existence de cette somme est avérée, je la rejette et propose son utilisation pour la diminution des abris provisoires » lit-on dans le message qu’il nous a transmis.

Arrestation d’Assane Diouf : Sory Kaba nie toute implication des autorités sénégalaises

Arrestation d'Assane Diouf : Sory Kaba nie toute implication des autorités sénégalaises
 Le Directeur des Sénégalais de l’Extérieur, Sory Kaba nie toute implication des autorités sénégalaises dans l’arrestation aux Etats-Unis de Assane Diouf, célèbre par des insultes sur le net envers le chef de l’Etat et les membres de son entourage.
Selon plusieurs médias sénégalais, il aurait été dénoncé par le ministre sénégalais de l’Intérieur, Abdoulaye Daouda Diallo. «Je ne pense pas qu’il y ait la main des autorités sénégalaises dans cette affaire. Il s’agit plutôt d’une affaire des services d’immigration américaine », affirme Sory Kaba, lors entretien à la RFM.

Arrêté vendredi dernier à son domicile de la Nouvelle-Orléans, Assane Diouf a été transféré hier, dans une prison de haute de sécurité en Lousiane, après avoir été présenté devant un juge, qui lui a notifié les charges retenues contre lui, à savoir «apologie du terrorisme et séjours irréguliers ».

Plusieurs de ses compatriotes au Sénégal et dans la diaspora lui ont témoigné leur soutien, à travers les réseaux, en postant des photos à son effigie : «Assane is not a terrorist, freedom of expression ( Assane n’est pas un terroriste, oui pour la liberté d’expression).

Le cercle des jeunes Sénégalais établis aux Etats-Unis lui ont trouvé un avocat pour assurer sa défense. En cas de condamnation, il encoure de lourde peine et son expulsion du pays.

Les autorités diplomatiques sénégalaises aux Etats unis ne se sont toujours pas exprimées sur cette affaire.

Dossiers mis sous le coude : Macky nie, Ousmane Sonko dément !

Ousmane Sonko dément catégoriquement le Président Sall qui nie av oir mis sous le Coud des dossiers compromettants issus des rapports des organes de contrôle

MACKY ET SON PROCUREUR
Je viens de lire sur le site d’information Seneweb un article intitulé « affaire Khalifa Sall : Macky à fond la caisse ».
On y apprend que le Président Sall soutient : «Sur les rapports de l’Inspection générale d’Etat (Ige), Macky Sall se veut clair. Il défie quiconque d’apporter la preuve qu’il met sous le coude un quelconque rapport de l’Ige à l’exception du dossier du Fesman. Il explique que seul le rapport du Fesman a fait l’objet de recommandations et n’a pas été suivi. Au motif simple que, « socialement, il ne pouvait pas admettre que l’on envoie en prison en même temps Sindiély et Karim Wade ».
Eh bien nous relevons votre défi, mister President!
Deux interprétations possibles :
• La première, plus plausible, c’est qu’il y’a énormément de rapports des corps de contrôle encore sous le coude du Président qui en fait un moyen de pression et de débauchage politique. Nous savons tous que les politiques font faire tout et n’importe quoi à certains hauts fonctionnaires et magistrats avides et ambitieux pour ensuite s’en servir de fusibles si ça tourne au vinaigre.
En réalité, nous ne parlons pas du suivi administratif des recommandations de l’ige, monsieur le Président, mais des suites judiciaires lorsqu’il y’a mal gouvernance, détournement de deniers publics ou toute autre faute grave.

C’est le lieu de rappeler au Président Macky l’une de ses nombreuses promesses électorales non tenues. En effet, au titre de la lutte contre la corruption dans son programme YONU YOKUTTE, il avait inscrit entre autres mesures :
– Renforcement des organismes et corps de contrôle et de régulation (CNLCC, l’Inspection générale de l’État (IGE), la Cour des Comptes ou l’Agence de Régulation des Marchés Publics (ARMP)) et leur donner une autonomie budgétaire
– Accord du droit de saisine de la justice pour la CNLCC ainsi que la Cour des Comptes en cas de carence du parquet.
Rien n’a été fait.
• La deuxième : si cette affirmation du Président est exacte, c’est que le procureur ne fait pas son boulot ou le fait à la tête (politique) des mis en cause.
Alors, monsieur le procureur, s’il est avéré que tous les rapports de l’IGE (et des autres corps de contrôle) vous ont été transmis par le Président de la République ou la chancellerie, dites nous donc, comme vous avez été si promptes à le faire avec l’affaire Khalifa Sall, où vous en êtes avec :

1- L’affaire du titre foncier 1975/R relatée dans les rapports de l’IGE 2013, de la Cour des comptes et d’autres corps d’inspections ont épinglé la gestion de Amadou Ba le DGID de l’époque et Mamour Diallo le chef de bureau des domaines tous deux désormais membres éminents de l’apr pour des dizaines de milliards de préjudice;
2- le rapport de l’IGE dans l’affaire PETRO-TIM qui interpelle tous les acteurs de cette farce, ministres et membres de l’Apr;
3- le scandale de la privatisation et de la gestion du KING FAHD HOTEL, impliquant racine sy, relevé par le rapport IGE 2013 et étouffé car le bonhomme a rejoint l’apr
4- le même racine sy épinglé pour sa gestion nébuleuse à la tête de la CSS par un rapport de la cour des comptes
5- Samuel Sarr (proche du couple présidentiel), a été épinglé dans le scandal du navire pétrolier OLINDA qui a couté 9 milliards à l’Etat du Sénégal : l’IGE, dans son rapport public 2013 a même demandé l’ouverture d’une information judiciaire contre lui
6- Baila Wane, devenu thuriféraire du régime Sall, épinglé par l’IGE pour un détournement de 3 milliards à la LONASE (il se justifie en disant qu’il agissait sur ordre de Wade pour financer sa campagne)
7- Le rapport de l’ige, à propos du FESMAN, a épinglé l’entreprise UCBS de Loum Diagne qui, en complicité avec le ministère des finances, a compromis des dizaines de milliards. Syndjély wade, contrairement au prétexte servi par le Président Sall, aurait tout justifié. Les principaux mis en cause auraient menacé de déballer et se la coulent douce;
8- Les surfacturations de Awa Ndiaye
9- L’affaire SECURIPORT pour laquelle Ousmane Ngom a été épinglé
10- Samuel Sarr a été de nouveau épinglé par le rapport de la Cour des Comptes 2010 pour un ensemble de fraude et de malversations à la SENELEC (période 2003 à 2009) impliquant MYNA DYSTRIBUTION
11- Les rapports de la cours des comptes ont épinglé les gestions calamiteuses de la caisse de dépôts et consignation et de la CSS (encore Racine Sy) dur les transactions foncières de Bambilor et l’affaire du monument de la renaissance
12- Le rapport de l’OFNAC 2014-2015 a épinglé le dg du COUD, Cheikhou Omar Hanne sur des détournement avérés, l’ofnac avait proposé qu’il soit relevé, interdit de toute position publique et poursuivi. Actuellement, il y’a une autre dénonciation à ‘ofnanc signalant qu’il prélève 150 millions par mois du COUD, Nafi Ngom était sur le point d’ouvrir une seconde enquête lorsqu’elle a été limogée;
13- Rapport de l’ofnac sur les détournements de timbres fiscaux et de fausses quittances à la DGID, des milliards ont été compromis;
14- Le rapport 2015 de l’ARMP épingle la Sénélec sur les passations de marchés
15- Le même rapport a épinglé le dg de l’ASER, ANTOU GUEYE SAMB, membre de l’apr Ngor, pour des pratiques graves de connivence avec MYNA DISTIBUTION encore, faisant perdre plusieurs milliards. Aucune suite sinon son recasement comme commissaire membre de la Commission de Régulation du Secteur de l’électricité.
Cet échantillon n’est pas exhaustif car la liste est très longue encore.

Monsieur le procureur, le jury du peuple au nom duquel vous « poursuivez » veut la vérité.

S’il vous plait, pas de menaces félines ni d’invectives « républicaines ». Nous voulons d’un débat « civilisé ». Des faits, des chiffres, LA VERITE

Pape Massata Diack nie et parle de divertissement

Scandale de corruption autour des Jeux de Rio : Pape Massata Diack nie et parle de divertissement

Pape Massata Diack, le fils de Lamine Diack  a été accusé encore par le journal le « Monde » d’avoir reçu « trois jours avant l’attribution des Jeux à Rio, le 2 octobre 2009, 1,5 million de dollars par une société liée à un richissime homme d’affaires brésilien, le 29 septembre 2009 ».
Ainsi, les magistrats français soupçonnent des manœuvres destinées à acheter les votes de membres du CIO, lors de la désignation. Le journal rappelle que, le 2 octobre 2009, le vote fut serré. Parmi les quatre villes candidates, Madrid a remporté le premier vote (28 voix) devant Rio (26), Tokyo (22) et Chicago (18).
Mais, la dynamique a changé au deuxième tour, en faveur de Rio. Au troisième et dernier tour, après l’élimination de Tokyo, la cité carioca a remporté la mise face à Madrid (66 voix contre 32).
Mais pour Pape Massata Diack invité de « Rfm matin », tout cela reste « de la politique ».
« Je nie cette accusation, parce que je n’ai jamais travaillé dans le cadre des jeux olympiques avec le Brésil.
Il fait partie des pays oú je prospecte des sponsors dans le cadre de mon contrat avec l’IAAF. Il faut révéler que c’est le même journal qui écrit ces accusations contre moi. Depuis Avril 2015, ce journal fait partie de ceux qui aidaient Sébastien Coe dans sa campagne pour arriver à la tête de l’athlétisme mondial.
Il veut influencer la décision du tribunal administratif du sport sur la suspension à vie contre moi qu’il devait prendre contre moi » a-t-il accusé.
« Lorsque j’ai sorti mes preuves sur les accusations qu’ils avaient portées contre moi et des athlètes Russes ils sont déstabilisés » a dit Pape Massata Diack qui dénonce un complot contre lui et son père « pris en otage » selon lui en France.
« Il veulent divertir l’opinion » a-t-il laissé entendre

Cité dans les révélations de Panama Papers : Goudiaby Atepa nie et avoue…

content_image

Pierre Goudiaby Atepa s’est expliqué sur les révélations de Panam Papers qui ont parlé d’un compte bancaire en son nom au Panama. Au cours d’une  conférence de presse qu’il a convoquée pour la circonstance, l’architecte a nié avoir un compte dans les paradis fiscaux avant d’avouer en détenir à Panama… A n’y comprendre absolument rien!

«Il y a une trentaine d’années, lorsque je décidais de me lancer dans des activités au niveau international, j’ai ouvert un compte à Genève, pour faciliter les transactions avec l’étranger. De même, j’ai créé Atepa Engineering pour les mêmes objectifs. J’en avais informé les autorités compétentes du Sénégal, à l’époque. Ce compte a été clôturé depuis la modernisation des instruments de transfert d’argent. Il m’a alors était conseillé d’immatriculer ma société de Genève à Panama pour payer moins d’impôts. Je l’ai fait conformément à la législation en vigueur dans cette ville. Tout homme avisé l’aurait fait. C’est une question de bon sens.  Des compétences internationales aux assises financières plus solides le font. Actuellement, je dispose d’un compte à Paris que j’utilise pour les transactions internationales. Voilà la simple vérité», a-t-il dit aux nombreux journalistes présents à la rencontre.