Tag Archives: Plainte

Plainte contre Aliou Sall : Le doyen des juges accélère la cadence


Le Doyen des juges d’instruction (Dji), Samba Sall, ne perd pas de temps après la plainte du Congrès de la renaissance démocratique (Crd) contre Aliou Sall, Frank Timis et Wong Joon Kwang pour faire la lumière sur le présumé « scandale à 10 milliards de dollars » relatif à l’affaire Petro-Tim, ébruitée par la chaîne anglaise BBC, qui continue de défrayer la chronique au Sénégal.

Selon Les Échos, le Dj a transmis le dossier au procureur pour ses réquisitions. Après les observations du Parquet, le magistrat instructeur va poursuivre son information, s’il y a lieu. Ensuite le Doyen des juges décidera de la suite à donner à la plainte d’Abdoul Mbaye et Cie. Toutefois aucun délai n’est imparti au Procureur qui peut prendre tout son temps dans cette affaire avant de répondre au Doyen des juges.

Pour rappel, dans cette affaire, Mamadou Lamine Diallo, Abdoul Mbaye, Thierno Alassane Sall… accusent Aliou Sall et Cie « de forte présomption d’associations de malfaiteurs, d’être auteurs et complices de faux en vue d’une entreprise ayant abouti à la spoliation d’intérêts du Sénégal, permettant l’enrichissement gratuit de personnes dont le frère du chef de l’État ».

L’opposition porte plainte contre Aliou Sall aux États-Unis et en Angleterre


Le Groupe parlementaire « Liberté et Démocratie » a déposé sur la table du président de l’Assemblée nationale depuis plus de  5 mois un dossier pour une enquête parlementaire sur l’affaire Petro-Tim. Mais, leur démarche est restée sans suite. La révélation est du député Cheikh Abdou Mbacké.

« Avec des affaires moins graves que le scandale de Pétro-Tim, nous avons constaté qu’une commission d’enquête parlementaire a été mise en place. Mais, comme cette affaire touche le frère du président de la République, nos collègues du pouvoir n’ont pas voulu en parler. Nous avons déposé tous les dossiers au bureau du président Moustapha Niasse depuis la dernière session budgétaire. Mais depuis plus de 5 mois, nous n’avons pas de réponse », a-t-il déclaré.

Mais, d’après le député, l’opposition parlementaire ne compte pas laisser les choses à l’état. « Face à cette stratégie de pourrissement, nous allons internationaliser le combat. Nous avons déposé des plaintes aux États-Unis et en Angleterre pour qu’Aliou Sall soit poursuivi », a soutenu Cheikh Abdou Mbacké.

Karim porte plainte contre Macky et 10 dignitaires du régime

Le candidat du Pds est loin de ranger les armes, et ceux qui parlaient récemment d’une rencontre entre Karim Wade et le Président Macky Sall à Paris n’ont rien compris. Cette information est contraire à ce qui se passe réellement.

Karim, le fils de Me Abdoulaye Wade, a saisi deux grands cabinets d’avocats américains pour ester en Justice contre le Président Macky Sall et d’autres autorités impliquées dans son procès au niveau de la Crei.

Le jour de Noël 2018, Karim Wade avait une séance de travail avec deux grands cabinets d’avocats américains, qui se sont déplacés jusqu’à Doha (Qatar) pour préparer cette affaire.

Il s’agit d’une plainte que compte déposer le candidat du Pds, Karim Wade, aux Etats-Unis, contre l’État du Sénégal, le président de la République Macky Sall, le Premier ministre Mohamed Boun Abdallah Dionne, Mme Aminata Touré, ancien Premier ministre et ancien ministre de la Justice, Me Sidiki Kaba, ancien ministre de la Justice, Ismaïla Madior Fall, actuel ministre de la Justice, le Juge Henry Grégoire Diop et tous les juges de la CREI, Antoine Diome, Agent judiciaire de l’État, Alboury Ndao, collaborateur de la CREI, Badio Camara, président de la Cour Suprême et l’ensemble des personnes qui sont impliquées dans le procès à tous les niveaux de responsabilité.

Le candidat du Pds a subi un préjudice dans cette affaire puisqu’en 2012, avant l’ouverture de son procès, Karim Wade devait faire un closing à New York pour mettre sur pied un Fonds d’Investissement pour l’Afrique. A cause de son arrestation par la Justice de Macky Sall, Karim a perdu ce projet et beaucoup d’argent.

Aujourd’hui, avec les décisions du Groupe de Travail des Nations-Unies et du Conseil de Défense des Droits humains des Nations-Unies, Karim Wade pourrait gagner ce procès. Car, cette fois-ci, tout se passera devant les juridictions internationales, loin de cette Justice aux ordres, domestiquée par Macky Sall.

Les deux cabinets américains travailleront en étroite collaboration avec des avocats sénégalais (et français) de Karim Wade. Le candidat du Pds réclame 250 milliards de FCFA de dommages et intérêts.

Et, selon nos sources, Karim Wade va offrir cet argent à la jeunesse sénégalaise et à l’Éducation nationale. Le dossier sera déposé au début de l’année 2019.

N’est-il pas important de rappeler que le Groupe de Travail des Nations-Unies et le Comité de Défense des Droits humains des Nations-Unies avaient demandé à l’Etat du Sénégal de dédommager Karim Wade ?

Avec deux décisions prises par deux organes des Nations-Unies, Karim Wade est bien parti pour remporter un autre procès contre Macky Sall et sa bande. Car, il a la justice internationale avec lui. L’Etat du Sénégal risque gros… Affaire à suivre.

Source : Dakartimes Quotidien

Bagarre au Conseil constitutionnel : Malick Gakou annonce une plainte

Le leader du Grand parti Malick Gakou qui estime avoir été agressé lors des échauffourées survenues au Conseil constitutionnel pour le dépôt des dossiers de candidature, compte saisir les juridictions du pays.

“J’ai été agressé par la gendarmerie politique de Macky. C’est à 6 heures qu’on nous a remis des jetons suivant un ordre préétabli, avec Macky Sall en tête, hélas.

Les gendarmes m’ont refusé l’accès au Conseil constitutionnel. J’ai un œil cassé, une gorge engluée et des courbatures multiples. Un certificat médical a été établi et une plainte en vue”, a t-il déclaré dans les colonnes du journal Le Quotidien.

IGFM

Une zimbabwéenne porte plainte contre ex qui lui a élargi le vagin avec ….

C’est une affaire peu banale que la justice zimbabwéenne va devoir traiter.

Selon le Zimbabwe Mail, Silindile Mangena, une femme de 29 ans, a décidé de traîner son ex-compagnon devait le tribunal car elle juge que ce dernier lui a déformé le vagin. Elle assure que si aujourd’hui elle n’a plus de sensations lors de rapports sexuels, c’est la faute de Mugove Kurima et de son « énorme » pénis.
Pour Silindile Mangena, personne n’a réussi à « combler l’espace » créé par son ancien compagnon. Elle réclame aujourd’hui que son ex lui paie une reconstruction de son vagin.

Source Dh.be

La Douane a porté plainte pour la mort de Cheikhou Sakho

L’affaire du douanier Cheikhou Sakho retrouvé mort dans sa voiture à Keur Massar est loin de connaître son épilogue. Malgré l’autopsie qui révèle un suicide, la direction des Douanes a porté plainte, avec constitution de partie civile.

Selon L’AS, qui donne l’information, l’administration douanière a saisi le procureur de la République. Idem pour la famille du défunt qui  a commis trois avocats, Mes Guedel Ndiaye, Pape Leyti Ndiaye et Moustapha Dieng.

La famille, qui rejette la thèse d’un suicide, veut que la lumière jaillisse dans cette affaire.

Les travailleurs du « Soleil » portent plainte contre Yakham Mbaye

Le combat entre le Directeur Général du quotidien « Le Soleil » et les syndicalistes de la boite va prendre une autre tournure judiciaire.
Les travailleurs du quotidien national ont tenu une assemblée générale pour statuer sur les accusations portées par leur Dg, Yakham Mbaye, contre les syndicalistes.
Ils ont ainsi donné mandat à l’intersyndicale (Synpics-Stls-Cnts), pour servir aujourd’hui une citation directe à Yakham, livre l’As.

Une plainte sur la tête de Modou Lô

content_image

Le promoteur de lutte Pape Thialis Faye de Lewto productions est déterminé à obliger Modou Lô à affronter Tapha Tine le 28 juillet prochain. Ce, suivant les dispositions du contrat qui les lierait et pour lequel le lutteur des Parcelles Assainies aurait déjà touché 25 millions de francs Cfa sur un cachet de 85 millions.

Selon Sunu Lamb, Pape Thialis n’exclut pas de trainer Modou Lô devant les tribunaux.Le lutteur a toujours admis avoir signé un contrat avec le patron de Lewto, mais il s’est toujours empressé de préciser qu’il lui revenait de désigner son adversaire.

Il laissait entendre que son choix se portait sur Balla Gaye 2 et qu’à partir du moment où les négociations entre Lewto et le fils de Double Less ont échoué, il se réserve le droit de contracter avec tout promoteur qui lui proposerait un adversaire qui lui convient.

Auteur: Seneweb

Étudiant tué : Le Forum du Justiciable dépose une plainte à l’Onu

L’affaire Fallou Sène, tué par balle lors de manifestations à l’Université Gaston Berger de Saint-Louis, risque de se retrouver devant les juridictions internationales. En dépit de l’enquête judiciaire en cours, le Forum du justiciable ne compte pas en là. Boubacar Ba informe que sa structure compte déposer une plainte au niveau de la cour de justice de la Cedeao et des Nations Unies. Ceci « pour l’utilisation démesurée et irrégulière des armes à feu contre des citoyens sénégalais « , indique un document diffusé dans la presse.

Décès de Papis Gélongal sur l’autoroute à péage: Une plainte en vue contre Eiffage

La mort de Papis Mballo, du groupe de musique ‘‘Gelongal’’, dans un tragique accident de la circulation sur l’autoroute à Péage, ne doit pas rester impunie. C’est du moins la volonté du Collectif citoyen contre les abus de l’autoroute à péage qui sera mis sur pied aujourd’hui par l’ex-député Cheikh Oumar Sy et d’autres autorités qui ont donné leur engagement. Il s’agit notamment de Mes Assane Dioma, Bamba Cissé, Seydi Gassama, Cheikh Ahmed Tidiane Sy, fils de feu Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine, des artistes comme Doug E Tee.

Ces citoyens ne veulent pas se limiter à des réactions d’indignation, comme celles qui ont enflammé la toile durant le week-end. Ils veulent passer à l’action. Joint au téléphone, l’ancien parlementaire explique avoir lancé l’initiative après qu’il a été interpellé par quelques personnes. Il renseigne que le Collectif tient sa première réunion aujourd’hui. Au besoin, les membres rédigeront une plainte qui sera déposée, si le procureur de la République ne s’autosaisit pas, pour que la responsabilité d’Eiffage soit située par rapport à la mort de l’artiste. M. Sy et ses camarades veulent qu’une enquête soit ouverte afin que les responsabilités directes et indirectes de la société française soient établies.

Ce sera, pour le Collectif, l’occasion de mettre fin aux manquements sur ‘‘l’autoroute de l’avenir’’ (nom officiel de l’autoroute à péage reliant Dakar à l’aéroport international Blaise Diagne) confronté à un problème de sécurité et d’éclairage ‘‘alors que, fulmine-t-on, les péages sont exorbitants et excessifs’’. Pour M. Sy, Eiffage doit revoir sa politique et mettre fin à un ‘’esclavage économique’’.

‘’Trop c’est trop ! Nous devons, en tant que Sénégalais, lutter pour notre dignité, nos droits et savoir combien Eiffage paie à l’Etat du Sénégal et sur l’autoroute. C’est pour la transparence et la bonne comptabilité publique et le droit de tous les Sénégalais qui ont contribué à hauteur de 75% de leurs impôts pour la réalisation de cet ouvrage privé’’, a-t-il expliqué. En fait, d’après son argumentaire, dans toutes les autoroutes du monde, les automobilistes paient un ticket d’entrée uniquement.

Mais paradoxalement, au Sénégal, on paie aussi à la sortie. Par conséquent, leur démarche doit être considérée comme un combat de justice sociale et fiscale mais aussi ‘’pour la protection de nos droits en tant qu’usagers’’. Aussi Cheikhou Oumar Sy menace-t-il de saisir la justice française si la procédure que ses camarades et lui entendent initier n’aboutissait pas.

Ce n’est pas la première fois qu’une personne décède sur l’autoroute à cause des vaches en divagation. Et ce ne sera pas non plus la première fois que Gérard Sénac est traîné en justice. En 2016, le Président directeur général d’Eiffage Sénégal et Senac avaient été attraits en justice par la famille de feu Gora Thiam, un jeune transitaire mort à la suite d’un accident sur l’autoroute à péage. Il avait heurté une vache, alors qu’il conduisait une moto.

Comble du supplice, il a été traîné sur une distance de 59 mètres avant que quatre véhicules ne lui roulent dessus. Lors du procès, Gérard Senac avait déclaré qu’il n’avait aucune part de responsabilité dans cet accident. Il a été relaxé alors que la famille de la victime lui réclamait la somme de 5 milliards F CFA au titre de dommages et intérêts. L’affaire est toujours en attente d’être jugée en appel car Me Cheikh Khoureychi Bâ avait attaqué la décision du tribunal correctionnel de Dakar.

Plainte contre Idrissa Seck, Mame Mbaye Niang passe à l’acte

Plainte contre Idrissa Seck, Mame Mbaye Niang passe à l’acte
Mame Mbaye Niang ne compte pas passer l’éponge dans cette affaire du Lamantin Beach, où Idrissa Seck l’a accusé d’avoir menacé le Directeur Général de l’hôtel qui s’est opposé à la tenue de son séminaire. Le ministre, qui estime être diffamé, envisage de la traduire devant le juge pénal. Déjà, conformément à la procédure, une sommation interpellative lui est renvoyée par voie huissier.

Les bras de fer politiques se suivent et se ressemblent entre Idrissa Seck et ses adversaires de l’Alliance pour la République (Apr). Le patron de Rewmi va devoir se préparer à une bataille judiciaire sans état d’âme de la part du ministre du Tourisme, qui n’a pas aimé qu’il l’ait accusé d’avoir appelé le patron de l’hôtel Lamantin Beach pour empêcher la tenue du séminaire de Rewmi dans l’hôtel.

En effet, une procédure judiciaire est en voie d’être enclenchée par Mame Mbaye Niang, qui a saisi, via son avocat Me Baboucar Cissé, l’huissier Cheikh Tidiane Tambadou pour lui envoyer une sommation interpellative valant mise en demeure avant poursuites. Seulement, l’huissier « peine » à la remettre à l’ancien Premier ministre, qu’il n’arrive pas encore à localiser. Idrissa Seck reste introuvable pour le moment. L’huissier a cherché à le retrouver dans un hôtel de la place où il était censé résider mais en vain.

Mais auparavant, Me Baboucar Cissé a envoyé, toujours par le biais du même huissier, une sommation interpellative au Directeur général de l’hôtel Palm Beach, par rapport aux déclarations du patron du Rewmi. Mame Mbaye Niang n’a pas aimé les propos d’Idrissa Seck, qui l’a accusé d’avoir menacé le Directeur général du Lamantin Beach.

Les Echos

Mame Mbaye Niang annonce une plainte contre Idy

 

 

Mame Mbaye Niang n’a pas souhaité répondre aux accusations de Idrissa Seck. Sur Rfm, le ministre du Tourisme, a simplement informé, qu’il compte déposer  plainte contre l’ancien Premier ministre pour diffamation.

L’hôtel Palm Beach à Saly a refusé d’abriter à 48 heures de la rencontre, le séminaire des 200 cadres de Rewmi. Selon Idrissa Seck, « c’est  le ministre du Tourisme qui a appelé le directeur de l’hôtel pour lui dire que s’il reçoit le séminaire de Rewmi, il recevra le fisc ».

Ziguinchor : Le G6 annonce une plainte contre l’Etat du Sénégal

Les enseignants du G6 ne comptent pas passer sous silence la sanglante répression de leur marche à Ziguinchor. Le secrétaire général du Sels a affirmé, qu’ils comptaient porter plainte contre les autorités locales et policières de Ziguinchor. Le motif évoqué est l’ « abus de pouvoir et coups et blessures sur des personnes sans arme », selon le quotidien « Vox Pop ».

En effet, les enseignants regroupés autour du G6 avancent comme motif de leur plainte, la répression de leur marche du jeudi 12 avril dernier. Volant au secours de ses camarades blessés, le secrétaire général du Sels menace de porter plainte pour « abus de pouvoir, coups et blessures sur des personnes sans arme ». Mieux encore, Abdou Faty informe sur la mise en place d’un conseil juridique pour rassembler toutes les preuves de la répression policière.

Birima traîné devant les tribunaux pour coups et blessures volontaires

Une plainte pour coups et blessures volontaires plane sur la tête du chroniqueur la Tfm, Birima Ndiaye. Selon Les Echos, Khadim Guèye, un jeune syndicaliste, l’accuse de l’avoir roué de coups de poings, le blessant à la tempe et aux lèvres inférieures. Et ce n’est pas tout. «Birima Ndiaye ne s’est pas arrêté en si bon chemin. Il m’a rattrapé avec son véhicule, m’insultant et me menaçant de licenciement», explique le jeune syndicaliste.

Karim Wade porte plainte contre l’État du Sénégal


Le célèbre exilé continue de tenir tête à Doha et l’État du Sénégal. Il faut dire que le fils de l’ancien président de la République Me Abdoulaye Wade, multiplie les actions. Ce, depuis que le gouvernement qatari, suite à une plainte de Dakar, l’a appelé à plus de retenue.

Karim va plus loin après avoir dépêché Mayoro Faye au chevet des sinistrés de la Langue de Barbarie. Il a décidé de traîner l’État du Sénégal devant le Tribunal de grande instance de Paris. Bachir Diawara qui a parlé sur la Rfm, annonce une plainte pour détention arbitraire dans l’affaire de la traque des biens mal acquis.

« Tous les gens épris de justice considèrent qu’il (Karim) été détenu de façon arbitraire. Voilà pourquoi il porte plainte pour détention arbitraire. Et avant que Karim Wade ne porte plainte contre l’État du Sénégal, l’Onu, à travers l’une de ses structures d’élite, à savoir le groupe de travail des Nations Unies, avait bien dit que Karim Wade était arbitrairement détenu. »

Une plainte contre le Dg du Coud après son meeting à 300 millions fcfa

 

Le Directeur général du Centre des œuvres universitaires de Dakar (Coud) est dans le collimateur de la justice. Ousmane Faye, leader de la coalition Mànkoo Wattù Senegaal et ses camarades demandent au chef de l’État de lever le coude sur rapport d’audit de l’Ofnac épinglant Cheikh Oumar Hann. Et pour cause : les 300 millions dépensés le week-end lors de manifestations culturelles à Ndioum, qu’ils considèrent comme un « gaspillage ».

« M. Hann a dépensé pas moins de 300 millions FCFA, c’est comme s’il les avait jetés par la fenêtre, dans une zone aride et qui manque presque de tout, et où pratiquement les populations éprouvent d’énormes difficultés pour subvenir à leurs besoins », fustige Ousmane Faye.

Pire, s’indigne-t-il, « comment peut-on se permettre de dépenser autant d’argent pour des festivités, au moment où les étudiants restent confrontés à d’énormes difficultés ».

C’est pourquoi, annonce Faye, « avec la coalition Mànkoo Wattù Senegaal, nous allons porter le combat, car nous n’allons pas laisser passer cette forfaiture grave aux effets dangereux pour notre université ».

La coalition qui promet d’aller plus loin compte déposer plainte, rapporte Zoom Infos. « Je vais déposer une autre plainte à l’Ofnac chez Seynabou Diakhaté pour que Cheikh Oumar Hann soit poursuivi devant les tribunaux pour répondre de sa gestion et des détournements dont il fait l’objet dans le rapport de Nafi Ngom Keïta ».

Réintégration de l’US Ouakam en Ligue 1 : Plainte du Stade de Mbour contre la Ligue professionnelle

Réintégration de l'US Ouakam en Ligue 1 : Plainte du Stade de Mbour contre la Ligue professionnelle
La décision du tribunal arbitral du sport de réduire la sanction de l’Union sportive de Ouakam (Uso) est en train de créer des soucis à la Ligue professionnelle de football du Sénégal. En plus de l’équation de la réintégration de l’Uso en Ligue 1, la Ligue professionnelle devrait faire face à une plainte du Stade de Mbour.
Le président de cette équipe de la Petite Côte, Saliou Samb, a saisi son avocat, Me Boucounta Diallo afin qu’il dépose une plainte contre la Ligue professionnelle. Saliou Samb dit prendre les devants pour empêcher la réintégration de l’Uso. Pour le président du stade de Mbour, la décision du TAS est une forfaiture qu’il faut combattre.
Selon M. Samb, la Ligue professionnelle doit maintenir sa sanction contre l’équipe de Ouakam. Autre conséquence, le président des supporteurs, Alassane Ndiaye a rendu le tablier, hier. A l’occasion d’un point de presse, il prévient que le pire va se produire le jour où le Stade de Mbour va jouer contre l’Uso.
Car, à l’en croire, certains supporters continuent de nourrir une vengeance contre les supporteurs de l’équipe de Ouakam. Alors, Alassane Ndiaye ne veut plus assister à un autre drame en tant que président des Fans du stade de Mbour.

Litige foncier : Les habitants de la cité Almadies 2 portent plainte contre le député Diop Sy

Litige foncier : Les habitants de la cité Almadies 2 portent plainte contre le député Diop Sy
Le torchon brûle entre le promoteur et ldéputé Diop Sy et les habitants de la cité Almadies 2, sise à Rufisque. Face à la presse, ces derniers révèlent avoir porté plainte contre le parlementaire pour destruction de biens appartenant à autrui, auprès du procureur.
Le litige porte sur un espace public sur lequel les habitants avaient planté les arbres. A leur grande surprise, des bulldozers, envoyés par l’homme d’affaires, ont tout rasé.

De l’avis du délégué de quartier, ils ne se laisseront pas faire car Diop Sy veut faire main, basse sur cet espace qui appartient à la cité. Ce que les représentants du promoteur, trouvés sur place, réfutent catégoriquement.

L’Observateur

Tariq Ramadan porte plainte contre la Belge qui l’a accusé de violences sexuelles

Tariq Ramadan porte plainte contre la Belge qui l'a accusé de violences sexuelles

Fin octobre, alors que les révélations contre le producteur de cinéma américain Harvey Weinstein libéraient partout dans le monde la parole des victimes de harcèlement sexuel, deux femmes ont porté plainte en France pour viol contre l’islamologue et théologien suisse controversé Tariq Ramadan. En retour, ce dernier a dénoncé une campagne de calomnie et porté plainte pour subordination de témoin.
M. Ramadan a aussi déjà annoncé qu’il porterait plainte pour calomnie après des accusations d’abus sexuels sur des mineures publiées par un journal suisse. Ce mardi, son avocat a fait savoir qu’il déposerait également une plainte en Belgique contre X, à savoir la femme qui a témoigné anonymement dans le journal télévisé de la RTBF avoir subi des violences sexuelles et des menaces de la part du célèbre conférencier musulman.

« Il s’agit d’allégations mensongères qu’il dément catégoriquement et qui ne sont destinées qu’à le salir et à lui porter préjudice. Il s’agit d’une atteinte intolérable qui est faite à son honneur et à sa réputation », affirme son conseil, Me Wajdi Khalifa.  Depuis les accusations contre lui, Tariq Ramadan a été, « d’un commun accord », mis en congé de l’université d’Oxford, où il enseigne.

Cet homme de 55 ans, petit-fils du fondateur de la confrérie égyptienne islamiste des Frères musulmans, se réclame d’un islam européen. Il est populaire auprès d’une frange conservatrice des musulmans mais est aussi très contesté, certains lui reprochant de masquer son fondamentalisme religieux sous un discours moderniste.

Nouvelle plainte pour viol contre Tariq Ramadan

Nouvelle plainte pour viol contre Tariq Ramadan: "J'ai hurlé de douleur en criant stop"

« J’ai adressé au parquet de Paris hier soir (jeudi) une plainte accompagnée du récit détaillé de ma cliente », a affirmé à l’AFP son avocat Eric Morain, confirmant une information du journal Le Parisien. « Elle attend sereinement de répondre aux enquêteurs et ne parlera plus », a-t-il indiqué. Me Morain ajoute qu’il a reçu d’autres témoignages de femmes qui réfléchissent à porter plainte à leur tour contre l’intellectuel pour des faits de harcèlement ou d’agressions sexuelles.
Cette plainte s’ajoute à celle déposée le 20 octobre par une ancienne salafiste devenue militante féministe et laïque. Ce jour-là, Henda Ayari, 40 ans, avait également publié ses accusations sur sa page Facebook, en plein débat autour du harcèlement sexuel dans la société. Mardi, elle a été entendue pendant six heures par la police à Rouen, selon son avocat, au lendemain de l’ouverture d’une enquête par le parquet de Paris pour « viol, agression sexuelle, violences et menaces de mort ».

« Scènes de violence sexuelle d’une grande brutalité »
Selon Le Parisien, la nouvelle plaignante est une « femme de 42 ans, convertie à l’islam et souffrant d’un handicap aux jambes » qui dénonce « des scènes de violence sexuelle d’une grande brutalité ». L’islamologue aurait d’abord forcé la jeune femme à lui faire une fellation avant de la contraindre à un acte sexuel extrêmement violent. « Je ne comprenais rien, j’avais les larmes aux yeux. J’ai hurlé de douleur en criant stop », témoigne la victime. Il est également question d’autres contraintes sexuelles à l’aide d’un objet.

Les faits dénoncés auraient eu lieu dans un grand hôtel « en province, courant automne 2009 », selon le quotidien. Au lendemain de la première plainte, Tariq Ramadan a, via son avocat Me Yassine Bouzrou, opposé « un démenti formel à ces allégations » et à son tour déposé plainte lundi pour « dénonciation calomnieuse » contre Mme Ayari.

Contacté vendredi soir, il n’était pas disponible pour réagir. M. Ramadan, petit-fils du fondateur de la confrérie égyptienne islamiste des Frères musulmans, âgé de 55 ans, est professeur d’études islamiques contemporaines à l’université d’Oxford (Grande-Bretagne). Jouissant d’une forte popularité dans les milieux musulmans plutôt conservateurs, il est aussi très contesté, notamment dans les milieux laïques, qui voient en lui le tenant d’un islam politique.

Fifa : nouvelle plainte contre Infantino

FIFA : nouvelle plainte contre Infantino
Les ennuis continuent pour Gianni Infantino. Le président de la FIFA et successeur de Sepp Blatter doit à nouveau faire face à une plainte. Comme le révèle le New York Times, le juriste italo-suisse est cette fois-ci accusé – avec des membres de son équipe – d’être intervenu dans les travaux de son comité pour bloquer les enquêtes autour de hauts dirigeants du football.
Une plainte déposée cette fois-ci par Joseph Weiler, ancien membre de la commission de gouvernance de la FIFA. « Ma plainte a été déposée dans les derniers jours », a indiqué Weiler dans une conversation téléphonique au New York Times.
Pour rappel, Weiler et trois autres membres de la commission de gouvernance de la FIFA avaient démissionné en mai dernier, en raison du licenciement étonnant de Miguel Maduro (ex-président de cette commission), qui travaillait sous les ordres d’un certain Infantino.

Les 150 pèlerins laissés à Dakar déposent une nouvelle plainte

content_image

 

L’affaire des 150 pèlerins laissés en rade est loin de connaitre son épilogue. En effet, après le placement sous mandat de dépôt des trois voyagistes hier, une nouvelle plainte a été déposée aujourd’hui contre un autre voyagiste privé. Il s’agit de Yamar Guèye, patron d’une agence de voyage.

Ce dernier, selon la Rfm, est accusé d’avoir sous-traité avec un des trois mis en cause. «Nous comptons porter plainte contre Yamar Guèye. Parce que, nous avions versé notre argent au niveau de son agence de voyage.

Donc, notre relation d’affaires se situe seulement à cette agence», a noté Lamine Ndiaye, porte-parole des 150 pèlerins. Et de poursuivre : «depuis samedi, nous courrons derrière lui en espérant que nous allons trouver un visa.

Mais malheureusement, nous nous sommes rendus compte que ce n’est plus possible. Et on s’est rapproché de Yamar Guèye pour lui dire de nous rembourser notre argent.

Mais, il a refusé en soutenant qu’il a porté plainte contre l’agence ‘’Mberry voyage’’. Et nous lui avons fait savoir que nous n’avons pas de relation avec cette agence. Donc, face à ce refus, nous avons décidé de porter plainte dès aujourd’hui pour qu’il puisse nous restituer notre argent et lui réclamer des dommages et intérêts».

La plainte de Y’en a marre contre l’Etat du Sénégal enregistre plus de 7.000 signatures physiques et 750 signatures en ligne

La plainte contre l’Etat du Sénégal enregistre à ce jour plus de 7.000 (sept mille) signatures physiques et 750 signatures en ligne sur le site web de Y en a marre (www.leyenamarriste.org).

Cette bonne progression est due à une forte adhésion des sénégalais du pays et de la diaspora à cette initiative coordonnée par Y en a marre et d’autres organisations telles que la Raddho, le Forum du justiciable etc.

Les actions sur le terrain se poursuivent sur toute l’étendue du territoire et dans la diaspora.

Pour rappel, l’objectif de cette initiative est de permettre aux citoyens sénégalais qui se sont sentis lésés, empêchés d’accomplir leur DROIT civique de vote, de saisir cette instance juridictionnelle pour une reconnaissance du préjudice causé par l’Etat du Sénégal et exiger une réparation de ce même préjudice à hauteur d’un (1) million de francs Cfa. Un pool d’avocats s’est constitué pour porter ce contentieux citoyen.

Par conséquent, tout citoyen qui se retrouve dans les deux catégories suivantes est prié de se rapprocher des représentants du Mouvement Y’en a Marre et d’organisations partenaires pour se faire enrôler comme (plaignant) partie civile :

–       Tout citoyen n’ayant pas pu disposer sa carte d’identité avant les élections ;

–       Et tout citoyen ayant été muni d’un récépissé et empêché de voter parce que n’ayant pas retrouvé son nom sur le fichier électoral.

Neymar va porter plainte contre le Barça

Neymar va porter plainte contre le Barça

« Le FC Barcelone a déposé une plainte le 11 août passé contre le joueur Neymar Jr devant le Tribunal Social de Barcelone, pour qu’il la transmette à la Fédération Française de Football et à la FIFA, pour faire-valoir ce que de droit.

Dans cette plainte, le club réclame au joueur le montant de la prime déjà versé lié à sa récente prolongation non respectée, 8,5 M€ de dommages et intérêts plus 10% de pénalité en défaut pour non-respect du contrat ».

Voici un extrait du communiqué officiel du club catalan publié ce matin, dans lequel il annonçait qu’une plainte allait être déposée contre le désormais joueur du Paris Saint-Germain.

Si le Paris Saint-Germain a réagi dans la soirée, déplorant une nouvelle fois l’attitude du club catalan, on attendait la réaction du joueur et de son entourage. Et elle est arrivée ce soir via un communiqué publié sur le site de l’entreprise familiale, NN Consultoria.
« Neymar a rempli intégralement le contrat alors en vigueur avec le dépot intégral des valeurs pactées avec le Barça pour qu’il soit libéré », peut-on notamment y lire.
Mais on y apprend surtout que Neymar va à son tour déposer une plainte – « le processus étant déjà enclenché »
– pour réclamer le versement de sa prime de prolongation, qui avait tant fait parler. Il s’agit là des 26 millions d’euros que le joueur devait toucher s’il restait à Barcelone avant le 31 juillet dernier.
Une somme qui est actuellement bloquée chez un notaire, le club estimant qu’elle n’avait à être versée que si le joueur allait jusqu’au bout de son contrat. Voilà une nouvelle affaire qui va encore beaucoup faire parler en France et en Espagne.

Malversations à l’Assemblée : Le Forum du justiciable porte plainte

content_image

 

À la suite des accusations du député Me El Hadj Diouf faisant état de cas de surfacturations et de détournements à l’Assemblée nationale, le Forum du justiciable a saisi d’une plainte l’Office national de lutte contre la fraude et la corruption (Ofnac). L’invitant, dans un communiqué reçu à Seneweb, à permettre que « le contribuable sénégalais soit édifié sur la gestion de ses ressources financiers ».

Pour se faire entendre, Boubacar Bâ et Cie soulignent la place de l’Assemblée nationale dans l’architecture institutionnelle, imposant à l’institution d’être au-dessus de tout soupçon.

« En cas de démission, rappelle le Forum du justiciable, d’empêchement définitif ou de décès, le Président de la République est suppléé par le Président de l’Assemblée Nationale. Alors, madame la Présidente nous sommes d’avis, que des accusations aussi graves ne doivent pas rester sans suite. »

Bradage du littoral: L’architecte Pierre Atépa et Cie porte plainte contre le groupe Terrou-bi et le maire de Point E

Bradage du littoral: L’architecte Pierre Atépa et Cie porte plainte contre le groupe Terrou-bi et le maire de Point E

Perre Goudiaby Atepa et ses alliés du Collectif pour la défense du littoral ont décidé de porter plante  contre le Groupe Terrou-bi, le maire de la Commune du Point E ainsi que la société Eco-Loisirs.

Ils accusent ces derniers d’avoir été abusivement attribués des parcelles au bas de l’espace Senghor, sur le prolongement de l’hôtel Radisson.

L’architecte Atépa a d’ailleurs, convoqué la presse ce samedi à 18 heures dans ses locaux, pour faire des révélations su les constructions illicites en cours dans le domaine maritime.

Dans le communiqué parvenu à la rédaction de Leral.net, il est fait état du scandale d’un « trou de 40 000 m2 cédé à environ 100 millions de francs Cfa et revendu par des tiers à environ 30 milliards ».

Bradage du littoral: L’architecte Pierre Atépa et Cie porte plainte contre le groupe Terrou-bi et le maire de Point E

Traité de goordjigèèn : Yakham Mbaye porte plainte


Traité de « Gordjiguène » : Yakham Mbaye porte plainte
Sale temps pour l’Alliance de la République (Apr). Mamadou Ndoye, responsable de la Cojer de Ngor, est détenu depuis mardi en garde à vue à la Sûreté urbaine de Dakar. Il répond à une plainte du ministre Yakham Mbaye.
Ce dernier avait saisi le procureur suite à un post sur Facebook (qui a été retiré) et un partage sur un groupe Whatsapp dénommé Cojer Dakar. Dans ce post capturé par le plaignant, le ministre y aurait été traité de « Gordjiguène » (homosexuel).
L’incident remonte à avril dernier. Yakham Mbaye auditionné par la Sûreté urbaine, ne compte pas lâcher du lest. « Je ne reculerai pas, parce qu’il ne s’agit pas de politique, mais plutôt d’une question d’honneur. Je sais que c’est commandité. J’ai confiance en la justice de mon pays et j’irai jusqu’au bout », déclare-t-il.
L’Observateur

Les partisans de Khalifa Sall portent plainte contre Macky Sall

content_image
Face à la presse ce mercredi 29 mars, Barthélemy Diaz, maire de Mermoz Sacré-Cœur a annoncé avec fermeté qu’il va porter plainte contre le chef de l’Etat dès la semaine prochaine. « Nous allons saisir la haute cour de justice et déposer une plainte contre Macky Sall pour trahison envers le peuple de Dakar et non-assistance à personnes en danger », a-t-il dit.

Il poursuit: «si cette plainte ne suit pas son cours ça sera encore une fois de plus la preuve que la justice sénégalaise a encore malheureusement du chemin à faire».

Selon Dias fils, trois (03) personnes malades qui bénéficiaient de la caisse d’avance pour se soigner d’une dialyse, un traitement de cancer du sein, ont perdu la vie. «Aujourd’hui, dit-il, il ne s’agit pas de Khalifa Sall. Il s’agit de tous ces Dakarois qui sont en train de mourir parce que le président de la République a décidé que Khalifa Sall ne doit pas être candidat.

Si Macky Sall n’est pas d’accord avec la caisse d’avance qu’il prend un acte administratif. Il n’a pas le droit, par un coup de fil, de demander au percepteur d’arrêter d’alimenter cette caisse», avertit le député maire.

Toutefois, Barthélemy souligne que la plainte annoncée par l’Etat en termes de constitution de partie civile continue à relever du complot orchestré par le président Macky Sall. Ainsi, il estime que l’arrestation de Khalifa Sall, Bamba Fall et Cie sont des exemples de prises d’otages par le gouvernement.

Contenu pornographique : Touba Tv parle de sabotage et porte plainte

Le directeur des programmes de la télévision Touba Tv est monté au créneau pour élucider l’incident qui a défrayé la chronique hier. Suite à la diffusion d’un film pornographique sur les antennes de la télé,Djibril Ndao révèle qu’une plainte a été déposée au bureau du procureur pour traquer ces personnes mal intentionnées, qui veulent déstabiliser cette chaîne des valeurs.

Menacé de mort par un disciple de Serigne Moustapha Sy, Youssou Touré dépose une plainte à la DIC


Menacé de mort par un disciple de Serigne Moustapha Sy, Youssou Touré dépose une plainte à la DIC
De sources concordantes, dakarposte est en mesure de révéler que le ministre Youssou Touré a déposé une plainte au niveau de la Division des Investigations Criminelles (DIC).

En attendant d’y revenir amplement, il nous revient que la menace de mort est faite par téléphone. D’ailleurs, Youssou Touré a noté avec précision les dates et les heures des appels qu’il a reçu d’un individu qui serait identifié comme un disciple de Serigne Moustapha Sy. Du moins, il s’en revendique.
Chose cocasse: celui qui menace de mort le Secrétaire d’Etat à l’Alphabétisation le joint au téléphone à partir d’un numéro identifiable, c’est à dire que son numéro s’affiche. C’est dire que l’interpellation de l’auteur de ses appels n’est qu’une question de minutes.

Qu’a donc dit ou fait le ministre, ci-devant responsable de l’APR à Pikine au point de recevoir ses menaces?

Joint par dakarposte, Youssou Touré a soutenu n’avoir dit rien d’offensant. Il rappellera qu’un reporter de Walf l’a récemment interpellé suite à la fameuse sortie de Serigne Moustapha Sy, lequel a laissé entendre qu’il allait rejoindre Khalifa Sall en prison si toutefois ce dernier est emprisonné.

Pour toute réponse, Youssou Touré dira que le guide des Moustarchidines est libre d’exprimer son opinion. Non sans rappeler que « la liberté d’expression est essentielle au développement, à la dignité et à l’épanouissement de chaque individu. Kou beug dem kasso na démm…  »

En outre, le ministre rappellera afin que que nul n’en ignore qu’il est talibé Tidiane. « Et, jusque-là j’entretiens d’excellents rapports avec toutes les chapelles religieuses du Sénégal » conclut le responsable politique à Pikine.

Plainte : La Bceao attraite devant la Cour de Justice de l’Uemao

PLAINTE : La BCEAO attraite devant la Cour de Justice de l’UEMOA
 Selon les informations de Libération, la BCEAO a été attraite devant la Cour de Justice de l’UEMOA. L’affaire sera d’ailleurs jugée le 7 mars prochain. L’auteur de la plainte se trouve être le candidat malheureux à la présidentielle de mars 2011 au Bénin, Jean Yves Sizogan. Ce dernier avait attaqué la banque suite à son licenciement que beaucoup qualifient de forfaiture. À suivre…

Plainte : Frank Timis poursuivi à Londres

PLAINTE : Frank Timis poursuivi à Londres
 Encore lui ! Qui ? « Xana » Frank Timis. Selon les radars sensibles de Libération, l’homme d’affaires qui défraie la chronique au Sénégal est encore poursuivi à Londres (Angleterre) par le groupe Shandong qui lui réclame 560 millions de dollars.
Le contentieux tourne autour de la mine de fer de Tonkolili, en Sierra-Leone, exploitée dans un premier temps par African Minerals de Frank Timis qui a revendu 75% de ses parts à ce groupe. Ce, à cause de ses dettes qui tournaient autour de 700 millions de dollars.
Nos radars sensibles renseignent que Shandong a accusé Timis d’avoir tenté de le fausser à travers des manœuvres frauduleuses. Nous y reviendrons en détails.

Accident à Stella Maris de Ouakam : La famille de l’enfant va porter plainte contre l’école

Accident à Stella Maris de Ouakam : La famille de l’enfant va porter plainte contre l’école
 La mort de l’enfant qui est tombé du car scolaire et qui a été écrasé par un autre véhicule, ne va pas rester impunie. Pour cause, selon « Vox Populi », la famille de la victime Assane Guèye, (6 ans) a décidé de porter plainte contre l’école Stella Maris pour négligence.
La responsabilité de l’établissement dans cette affaire est plus que engagée, nous dit-on. Rappelons à ce propos, que le chauffeur du car scolaire a été arrêté, mais son apprenti qui avait fui,  juste après l’accident, est toujours introuvable…

Giflé par un jeune homme en Bretagne, Manuel Valls va porter plainte

Manuel Valls a annoncé mardi soir qu’il allait porter plainte contre le jeune homme de 18 ans qui l’a giflé lors d’un déplacement de campagne en Bretagne.


Giflé par un jeune homme en Bretagne, Manuel Valls va porter plainte
 Une plainte pour «ne pas laisser passer un acte de violence». Giflé à Lamballe (Côtes d’Armor) mardi après-midi, l’ancien Premier ministre a annoncé mardi soir qu’il allait porter plainte contre l’auteur du coup.
«Je porterai plainte parce que c’est un coup», a déclaré à des journalistes le candidat à la primaire socialiste élargie, dans le train qui le ramenait à Paris. «L’acte physique est violent, ce n’est pas comme la farine», a-t-il souligné, en référence à un premier incident de campagne le 22 décembre à Strasbourg, où il avait été enfariné par un homme lui reprochant l’usage du 49-3

«Si vous laissez passer un acte de violence, si vous ne portez pas plainte, vous donnez l’impression que c’est possible», a fait valoir l’ancien Premier ministre. Manuel Valls a été giflé par un jeune homme alors qu’il se promenait à Lamballe, à une vingtaine de kilomètres de Saint-Brieuc. «Ici, c’est la Bretagne!», a lancé distinctement son agresseur, avant qu’un membre du service de sécurité
ne le plaque au sol

Sur sa photo de profil Facebook, ce jeune homme, décrit par l’entourage de Manuel Valls comme «un jeune proche de l’extrême droite autonomiste bretonne», pose en faisant une «quenelle», geste à connotation antisémite véhiculé par le polémiste Dieudonné. Fin 2013, Manuel Valls, alors ministre de l’Intérieur, s’était personnellement engagé contre Dieudonné, qui a été condamné à plusieurs reprises par la justice, notamment pour des propos racistes.

Remis à la gendarmerie de Lamballe, l’agresseur de Manuel Valls, âgé de 18 ans, a été placé en garde à vue pour «violences sur une personne chargée d’une mission de service public», a-t-on appris auprès du parquet de Saint-Brieuc. L’agression a suscité de nombreuses condamnations de personnalités politiques.

Une plainte sur la tête du commissaire central

content_image

 

Me Ciré Clédor Ly, un des avocats de Bamba Fall et Cie, arrêtés dans le cadre de l’affaire du saccage de la Maison du Parti, menace de déposer une plainte devant la Chambre d’accusation contre le patron du commissariat central, Ndiaré Sène. Ce, afin de demander que lui soit retirée sa qualité d’officier de police judiciaire.

Le tort du commissaire, selon l’avocat : d’avoir interdit aux avocats des prévenus de rendre visite à leurs clients. « Le commissaire central a refusé la visite de l’avocat du maire Bamba Fall et Cie et ce, sans aucune explication et après avoir donné des instructions au poste de police de ne laisser personne visiter les mis en cause, même les auxiliaires de justice qui sont dans le cadre de leur mission de conseil et d’assistance.

D’après les informations reçues, les autorités concernées ont été saisies sur cette affaire, mais cela n’a pas servi à décanter la situation », a pesté Me Clédor Ly dans un communiqué.

L’avocat déplore « le manque de courtoisie » du commissaire central. « Écouter ; informer et diriger est le minimum, comme le commande la devise de la police », martèle-t-il en s’interrogeant sur « la place de l’avocat dans notre système judiciaire ».

(Source : L’AS)

Barthélémy Dias porte plainte contre Tanor et Serigne Mbaye Thiam

content_image
La bataille au sein du Parti socialiste se poursuit de plus belle. En effet, après l’arrestation de Bamba Fall et Cie qui ont été mis aux arrêts, Barthélémy Dias, un des principaux lieutenants de Khalifa Sall a porté plainte contre Ousmane Tanor Dieng et Serigne Mbaye Thiam pour «faux et usage de faux en écriture privée», ajoutant ainsi du piment à une cohabitation sur le point de voler en éclats.

Une reponse du berger à la bergère. C’est ce qu’on peut qualifier le geste de Barthélémy Dias qui a déposé une plainte contre Ousmane Tanor Dieng et Serigne Mbaye Thiam pour «faux et usage de faux en écriture privée».
En effet, après l’arrestation de Bamba Fall et 9 autres de ses camarades de parti, tous réputés proches de Khalifa Sall, le maire de Mermoz/Sacré-Cœur a trouvé la réplique à la mesure de l’affront car considérant que la situation des partisans de Khalifa Sall est l’œuvre du socialiste en chef, Ousmane Tanor Dieng.

A l’en croire, le secrétaire général du Ps, Ousmane Tanor Dieng, et Serigne Mbaye Thiam, le Secrétaire national chargé des élections, ont engagé leur parti en lieu et place du Comité central «le seul habilité à prendre une décision qui peut engager le Ps ».

Et cette plainte, ajoute-t-il, a été déposée «au nom du Secrétariat national de la vie politique qui est chargé de vider les contentieux au sein du Ps» Et cet organe est justement sous la tutelle de l’édile de la capitale sénégalaise, Khalifa Ababacar Sall.

pressafrik.com

Diffamation : Vincent Bolloré porte plainte contre Adama Gaye

DIFFAMATiON : Vincent Bolloré porte plainte contre Adama Gaye

Vincent Bolloré porte plainte contre le journaliste Adama Gaye…


Vincent Bolloré porte plainte contre le journaliste Adama Gaye…
« Ce matin, j’ai reçu, par la poste, un courrier envoyé par l’avocat parisien de Vincent Bollore qui indique qu’il intente un procès contre ma personne parce que, dit-il, j’ai attente à son honneur dans un texte que j’ai publié sur Facebook, le 16 octobre dernier. Bizarre. Bizarre. Tardif procès… », peut-on lire dans ledit poste.

Et le journaliste de s`interroger « y a-t-il des hommes politiques, publics derrière ? Ni la date, ni le lieu du procès ne sont indiqués. Ce procès, s’il a lieu, concerne tous les Africains qui refusent de baisser la tête, de laisser les acteurs étrangers faire main-basse sur l’Afrique et ses ressources. Je ferai face… »

Plainte de Thierno Ousmane Sy : Condamné à 20 millions, Latif Coulibaly fait opposition

content_image
Le secrétaire général du gouvernement, Abdou Latif Coulibaly, avait été condamné à payer 20 millions de Fcfa à Thierno Ousmane Sy, ancien Conseiller en Nouvelles technologies de l’information et de la communication (Ntic) du président Wade.
Alors journaliste-investigateur à l’hebdomadaire “La Gazette”, Abdou Latif Coulibaly avait accusé Thierno Ousmane Sy d’être trempé dans un scandale à 20 millions dans l’affaire Sudatel.
Le fils de l’ancien ministre de la Justice, Cheikh Tidiane Sy, avait alors déposé une plainte contre lui pour diffamation et Abdou Latif Coulibaly avait été condamné par la Cour d’appel à lui payer 20 millions de dommages et intérêts. Non content de la décision, celui qui se qualifie comme un “ancien journaliste” avait fait opposition de la décision.

L’affaire a été évoquée, hier, à nouveau devant la Cour d’appel de Dakar. Les avocats du secrétaire général du gouvernement ont demandé le renvoi de l’affaire parce que Latif Coulibaly veut comparaître. Finalement, le juge a renvoyé le dossier jusqu’au 9 janvier prochain.

Auteur: Seneweb

Me El Hadji Diouf sur la plainte de Frank Timis contre les leaders de Manko:

Me El Hadji Diouf sur la plainte de Frank Timis contre les leaders de Manko: "Ils sont avertis, les auditions démarreront bientôt"
Me El Hadji Diouf a annoncé hier, que les auditions vont bientôt démarrer à propos de la plainte qu’il avait faite contre les leaders de la coalition « Manko Wattu Senegaal ».
« Le commissaire central de Dakar vient de m’apprendre que le dossier est bouclé et que les auditions vont démarrer, qu’ils se préparent pour apporter la peuvent de leurs allégations », a révélé l’avocat de l’homme d’affaires, Frank Timis. Il s’exprimait lors d’une conférence de presse à l’Assemblée Nationale.
Un peu plutôt dans la journée, le collectif des avocats de la coalition « Mankoo Wattu Senegaal » a tenu aussi un point de presse pour informer d’une série de plaintes qu’il compte déposer au Sénégal et aux Etats-Unis contre le patron de Petro-tim.
Réagissant à cette annonce, Me El Hadj Diouf, n’a pas été tendre à l’endroit des adversaires de son client. « Ce n’est plus le « Mankoo », mais le « tassaro ». Cette coalition fantôme avait annoncé une plainte contre Frank Timis et Aliou Sall. Parce que, disent-ils, ils doivent restituer au Trésor sénégalais les 600 milliards qu’ils ont volés.
Mes clients m’ont demandé d’attaquer, parce que c’est un mensonge grotesque. Aujourd’hui, ridicules qu’ils sont, ils changent de méthode et disent qu’ils vont saisir l’Ofnac. Ils ne sont pas saints d’esprit.
Ils disent maintenant qu’ils vont porter plainte aux Etats-Unis, parce que Cosmos serait coté à la bourse de New York. Alors que Cosmos n’a rien avoir avec Aliou Sall et Frank Timis. Ils ne savent même pas ce qu’ils disent. Mais, ils sont avertis, bientôt les auditions démarreront », a-t-il promis.

Plainte de Marema : Sénégal Ethic apporte sa version des faits

Plainte de Marema :  Sénégal Ethic apporte sa version des faits

Le bras de fer qui oppose Maréma à Sènégal Ethic n’est pas près de connaître son épilogue. Après les accusations l’artiste-chanteuse, la structure a décidé de lui porter la réplique en apportant sa version.

Suite aux différentes informations parues dans la presse, Sènégal Ethic se réserve un droit de réponse dans l’affaire l’opposant à l’artiste Maréma, afin d’apporter son point de vue sur cette affaire.

Pour rappel, l’artiste Marema a eu à bénéficier de l’expertise et du réseau de Sènégal Ethic, durant 2 ans, à la suite d’une signature d’un contrat de management et gestion de carrière en bonne et due forme.

Sènégal Ethic n’a lésiné sur aucun moyen et stratégie pour développer sa carrière, révélant ainsi son talent au grand public.

Malheureusement à la suite de l’obtention du Prix découvertes RFI dont le mérite revient certes au talent de l’artiste, de la presse, et de ses fans, l’artiste Maréma a refusé abusivement que Sènégal Ethic (malgré tout le travail abattu dans l’ombre) perçoive sa commission sur les prestations données au Sénégal, celles de la tournée africaine, et la récompense financière alliée à la distinction décernée…

Tout de même pour préserver les bonnes relations entretenues jusque là, Sènégal Ethic a tenté de faire entendre raison à l’artiste Maréma, en vain, l’invitant à respecter les clauses du contrat.

Lasse, après évaluation du préjudice d’au moins 12.000€ soit 7.871.484 Fcfa, Sènégal Ethic s’est réservé le droit de retenir le cachet de sa tournée européenne managée par ses équipes, tout en prenant le soin de s’acquitter des rémunérations des musiciens.

A ce propos, l’avocat de Sènégal Ethic, Jean-Christophe Lardinois, a précisé : La rétention du cachet de Marema est une application particulière de l’exception d’inexécution qui constitue un principe général de droit selon lequel chacune des parties a un contrat synallagmatique peut suspendre l’exécution de son obligation et retenir ses propres prestations aussi longtemps que son cocontractant reste en défaut d’effectuer les siennes, sans qu’aucune autorisation judiciaire ne soit requise.

Afin de vider cette affaire, un jugement condamnant l’artiste Maréma à payer 28.490,93€ soit 18.688.824 Fcfa pour dommages et intérêts à Sènégal Ethic, a été prononcé suite à une procédure judiciaire lancée en Belgique conformément au contrat.

En ce qui concerne, celle requise par Maréma au Sénégal, Sènégal Ethic reste sereine quant à l’issue du jugement.

Mankoo dépose une plainte contre Aliou Sall

content_image
Le Front Mankko Wattu Senegal va mettre sa menace à exécution. Selon Walfadjiri, l’opposition qui compte s’adresser à la presse aujourd’hui, aura comme ordre du jour « l’affaire Frank Timis liée aux hydrocarbures du Sénégal ».
Le journal informe que les avocats du Front vont déposer leur plainte, suite à l’expiration de l’ultimatum qu’elle avait adressée au président Macky Sall.

Le 3 octobre dernier, Mankoo avait menacé de porter plainte contre les personnes qu’il accuse d’avoir spolié les ressources naturelles du Sénégal si le Chef de l’Etat ne faisait pas une déclaration à la Nation pour annuler les procédures qui ont conduit à enrichir « sans cause » Pétro Tim et son frère Aliou Sall.

Le front annonce une plainte contre X, Aliou Sall, M. Wong Joon Kwang, Frank Timis, Kosmos Energy Senegal dans les juridictions appropriées aussi bien au niveau national, régional qu’international pour enrichissement sans cause au détriment du peuple sénégalais.

Auteur: Seneweb

Balla Gaye 2 bastonne sa femme qui porte plainte devant le Procureur


COUPS ET BLESSURES VOLONTAIRES : Boury Bathily porte plainte contre Balla Gaye II
Le mariage entre Boury Bathily et Balla Gaye II est-il en train de voler en éclats. De sources sûres, People.sn est en mesure de révéler que la « femme » du lion de Guédiawaye a déposé une plainte au bureau du Procureur ce matin pour coups et blessures volontaires de la part de son lutteur de mari Oumar Sakho plus connu sous le surnom de Balla Gaye II.
La plainte a été déposée ce matin à midi et le Procureur est en train de prendre les dispositions pour tirer cette histoire au clair.

Haut conseil : Des femmes annoncent une plainte contre Macky

content_image

 

Le Réseau national Femme et Développement compte saisir la Cour suprême pour contester le non-respect de la parité par le chef de l’État lors de la confection de la liste des 70 membres nommés du Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct). Si pour les 80 élus de cette chambre, la règle de « un homme, une femme » a été respectée, il n’en est pas ainsi du groupe qui vont siéger par décret. Si elle reconnaît que le Président Macky Sall n’a pas, en l’occurrence, l’obligation légale de respecter la parité,

Adji Mergane Kanouté, la présidente du Réseau national Femme et Développement, estime que « ses choix devaient prendre en compte l’équilibre pour se conformer à (l’esprit) de la loi ». Sur 150 membres, le Hcct ne compte que 49 femmes. Soit un déficit de 26 dames pour atteindre la parité. À défaut de l’obtenir sur le nombre total de sièges de l’institution, le Réseau espère que la parité sera respectée dans le bureau que dirigera Ousmane Tanor Dieng, président du Hcct.

(Source : Le Quotidien)

Affaire Elimane Ngom : La famille porte plainte contre l’hôpital régional de Diourbel

Affaire Elimane Ngom : La famille entend porter plainte pour négligence criminelle contre l’hôpital régional de Diourbel
 L’affaire Elimane Ngom, du nom de cet adolescent ayant succombé à Diourbel jeudi dernier à ses blessures par arme blanche, n’a pas encore livré tous ses secrets. Après le placement sous mandat de dépôt du présumé meurtrier, Jean Raphaël Badara Ndiaye qui a porté le coup mortel, la famille du défunt a décidé de porter plainte contre l’hôpital régional Heinrich Lübke de Diourbel pour non assistance à personne en danger de mort et négligence criminelle.
Selon le grand frère du défunt, les blouses blanches de l’hôpital régional Heinrich Lübke lui ont demandé de transporter de ses propres moyens le blessé nuitamment à l’hôpital de Touba. Un comportement qui a fortement écœuré la famille, puisque Elimane Ngom rendra l’âme deux jours plus tard.
Des sources de « l’As » renseignent que l’avocat Me Assane Dioma Ndiaye a été approché pour piloter le dossier.  Du côté de l’hôpital, on botte en touche ces accusations qualifiées de fausses, aussi bien par le directeur, Dr El Hadj Amadou Dieng que le chef du personnel, Dr Diallo.
D’après ces derniers, s’il y a une négligence dans cette affaire, elle se situe du côté de la famille qui aurait laissé le blessé sans soins pendant deux jours avant qu’il ne décède. A les en croire, ce sont les accompagnants qui ont retourné Elimane Ngom chez eux sans prendre la peine de l’emmener se soigner pendant deux longs jours.
Par conséquent, aucun reproche ne peut être fait à l’hôpital régional Heinrich Lubke de Diourbel dans cette affaire. En tout état de cause, le procureur de la République auprès du tribunal de Grande instance de Diourbel s’est saisi de cette triste affaire qui devrait sans nul doute finir à la barre.

Plaintes contre Me El Hadji Diouf et Franck Timis

content_image
Le Forum du justiciable a déposé deux plaintes hier, jeudi 13 octobre. La première, devant le Procureur de la Cour d’appel de Dakar, vise Me El Hadj Diouf. La seconde est destinée à Franck Timis ; elle a été déposée devant le procureur de la République.

Coordonnateur du Forum du justiciable, Babacar Bâ indique que ces derniers sont poursuivis pour « troubles politiques, discrédit sur les institutions et compromis sur la sécurité publique ».

Me El Hadji Diouf est l’avocat de Timis, qui a décidé de porter plainte contre 21 leaders de l’opposition et de la société civile. Onze plaintes ont été déjà déposées.

Seneweb

Ça bouge avec la plainte dans l’affaire du dirty diesel…

 

Le Doyen des juges a saisi Maitre Assane Dioma Ndiaye, Président de la Ligue sénégalaise des droits humains (LSDH) pour disposer de l’original du rapport de l’Ong Suisse Public Eye qui a été à l’origine du scandale révélé au Sénégal par Dakaractu.
Selon le président de la LSDH, le doyen des juges a ouvert une enquête et pour l’orthodoxie, il a demandé à disposer de l’original du rapport. Le droit de l’hommiste a saisi l’Ong Suisse à cet effet.
Si l’on se fie aux dires de l’avocat, tous les sénégalais épinglés dans le rapport devront répondre au juge pour que la lumière soit faite sur les responsabilités des uns et des autres dans ce scandale du carburant toxique qui a rendu malade des milliers de citoyens, selon les écrits de Public Eye..

L’opposition annonce des plaintes à Dakar, Abuja, Londres et New York.


Le Front pour la défense du Sénégal /Manko Wattu Senegaal, en conférence de presse cet après midi pour répondre à la plainte de Frank Timis qui touche 11 personnalités de l’opposition, a annoncé qu’à leur tour et après leur marche, des plaintes seront déposées par leurs avocats. Quatre plaintes seront ainsi déposées, a annoncé le coordinateur du FDS/MWS Malick Gakou, à Dakar, Abuja, Londres et New York.
« Nous allons aussi déposer plainte. Nos avocats tant au niveau national qu’international s’affairent sur le dossier parce que nous allons aussi porter plainte à Dakar, Abuja, Londres et aussi à New York. Après la marche nos avocats vous diront comment sera exécutée notre plainte » a-t-il savoir à la presse.
Mais tout cela se fera après la marche de vendredi prochain qui se tiendra, « qu’il pleuve ou qu’il neige ». Beaucoup d’intoxications ont été distillées sur la marche, fera t-il savoir, « mais elle se tiendra… » . « On dit que la marche est annulée, ou que la trajectoire a changé. Je voudrais dire que nos droits on ne va pas les demander au Gouvernement. Nous allons les prendre. S’il y a des choses à dire par rapport à cette marche, la conférence des leaders communiquera à cet effet » conclura t-il.

Barthélémy Dias porte plainte contre le Bp du Ps pour faux et usage de faux

content_image

En conférence de presse ce lundi dans les locaux de la mairie de Mermoz-Sacré-Cœur, Barthélémy Dias a annoncé une plainte contre le Bureau politique du Parti socialiste. «Nous vous informons que nous allons déposer une plainte contre la direction du parti Socialiste pour faux et usage de faux. Je rappelle qu’il y a des coordinations qui se sont enfermées dans une chambre pour donner la position de la coordination sans se baser sur des dispositions des textes du parti», a informé le maire.

«Dans les statuts de 2014, il est bien noté et clarifié dans l’article 20 que sur convocation et sous la présidence du secrétaire général du parti, le secrétariat exécutif national doit se réunir une fois tous les 15 jours. Il prépare, on n’a pas dit qu’il décide, on n’a pas dit qu’il valide, on n’a pas dit qu’il vote, il prépare l’ordre du jour et les décisions du bureau politique et du comité central, les travaux de session du bureau politique et du comité central. Voici ce que le 15ème congrès du parti socialiste a validé », note Barthélémy Dias.

Après le congrès, note l’ancien patron des jeunesses socialistes, la direction a rajouté un paragraphe, je cite : »le secrétariat national exécutif peut statuer sur toutes les questions relatives à la vie du parti et de la Nation entre les sessions du bureau politique.

Le dernier mot de l’article 20 avant de passer à l’article 21, c’est comité central. L’article 35 des statuts de 2007, qui est devenu l’article 34, dit que le présent règlement intérieur ne peut être modifié que par le congrès sur proposition du comité central », fait-il savoir. Suffisant pour que Barthelemy Dias décide de porter plainte contre les dirigeants du Parti socialiste.