Tag Archives: probleme

« C’est Karim Wade, le problème du Pds » Bassirou Kébé

Pour Bassirou Kébé, Karim Wade ne peut plus continuer à gérer le PDS par le leadership vertical. Le responsable libéral du département de Nioro reste convaincu que si le PDS veut survivre, il faut instaurer le débat contradictoire en interne.

« Certes, il faut nuancer, mais quoi qu’on puisse dire, il y a beaucoup d’anciens bénéficiaires du régime de Wade qui sont partis rejoindre l’APR ou former leur mouvement politique et travailler contre le PDS. Cela est dû à deux choses : d’une part, si certains sont partis, ils le font par simple ingratitude, par manque de reconnaissance. Ils oublient vite. D’autre part, d’autres ont quitté le Pds parce qu’ils n’ont pas un espace pour s’exprimer, pour dialoguer.

Dans un parti politique, il faut permettre aux gens de s’exprimer librement. Mais au PDS, si vous dites des choses qui n’arrangent pas la hiérarchie du parti, certains passent tout leur temps à vous insulter. Au PDS, certains gens n’acceptent pas le débat contradictoire. Nous sommes un parti démocratique, mais malheureusement, il n’y a pas de démocratie interne. On nous refuse de dialoguer, de donner notre point vue sur certaines questions. C’est un problème au niveau du PDS.

Par rapport à la prochaine élection présidentielle, je l’ai dit je le répète : il faut qu’on pense à un plan B. On ne peut pas continuer à dire ‘Karim ou rien’’. Karim est déjà notre candidat, mais puisqu’il y a des obstacles mais puisqu’il y a des obstacles que le régime actuel est en train de dresser, il faut penser à contourner ces écueils et avoir un plan B.

Cette situation a fait qu’aujourd’hui, beaucoup de responsables du Pds sont en train de créer des mouvements, non pas parce qu’ils veulent rejoindre la mouvance présidentielle mais parce qu’ils ne sont pas écoutés, leur point de vue n’est pas pris en compte. Malheureusement, c’est la réalité au Pds. Ce que nous constatons, c’est qu’il faut être Karimiste pour qu’on vous écoute, qu’on prenne en compte vos points de vue et qu’on vous responsabilise. Le problème du Pds, c’est Karim Wade. »

L’Observateur

Taniére : Aliou Cissé a un problème et il le reconnaît

Le sélectionneur de l’équipe nationale de football, Aliou Cissé, a un problème. Dans un entretien avec la télévision nationale, ce mardi, il a soutenu que son problème fondamental, c’est le flanc gauche. “Notre problème majeur est le flanc gauche. C’est surtout ça que nous sommes en train de regarder”, dit-il.
C’est pourquoi, dit-il, il met la pression à l’arrière latéral gauche de l’Olympique Lyonnais, Ferland Mendy. Mais ce dernier tarde à se décider à rejoindre la Tanière. Il hésite entre la France et le Sénégal.

« L’équipe nationale, c’est important. Aussi, il faut que ce soit un choix du cœur. Il faut avoir envie de venir. Mais s’il (Ferland Mendy) ne se sent pas prêt, il me le dira et on passera à autre chose. Je ne veux pas lui courir éternellement derrière pour venir honorer le maillot de la sélection nationale. Pas plus tard que la semaine dernière, nous sommes entrés en contact et cela fait un bout de temps que je suis sur lui, mais je ne vais pas lui courir après tout le temps non plus », fait-il remarquer.

Igfm

Psg : Mbappé, c’est quoi le problème ?

PSG : Mbappé, c’est quoi le problème ?

Depuis son retour de la dernière trêve internationale, Kylian Mbappé marque le pas avec le PSG. Contre Dijon, le 14 octobre dernier, il a avait globalement déçu, sur le plan de l’efficacité, alors qu’il était positionné en numéro 9 en l’absence d’Edinson Cavani.
Contre Anderlecht, son but a parfaitement lancé les siens, mais il aurait pu (dû ?) marquer plus. A Marseille, il a réalisé son plus mauvais match depuis ses débuts en Ligue 1. Et face à Nice vendredi soir, eh bien, ce n’était pas fameux non plus.
Mbappé a semblé s’enfermer dans des choix individuels, alors que l’OGC Nice, positionné en 3-5-2, lui avait collé le latéral plus l’axial droit sur le dos. Bien sûr, la vitesse du Français et la qualité de ses dribbles lui permet de croire à des exploits personnels, mais il a trop souvent tenté le diable, au détriment d’un jeu collectif plus léché que ses partenaires avaient mis en place.
Pas impliqué sur les buts, il a également raté le cadre après un superbe numéro de Draxler et un centre en retrait. Pas en veine, pas dans le bon tempo, Mbappé a encore beaucoup tenté et beaucoup raté. Mbappé a des circonstances atténuantes

En zone mixte, Thiago Silva est venu à son secours. « Je crois qu’une équipe comme le PSG ne peut pas attendre tout uniquement de Kylian. Je crois qu’aujourd’hui il a fait un bon match quand même. Avec un joueur qui va aussi vite en 1 contre 1, l’adversaire doit être très attentif. Nice a essayé mais Kylian trouve toujours des espaces.

Nice est obligé de mettre un autre joueur en couverture, et cela crée des espaces dans la surface », a expliqué le capitaine du PSG, sans vouloir reconnaître d’éventuelles difficultés rencontrées par son jeune coéquipier.
Adrien Rabiot a semblé accréditer la thèse d’un contre-coup logique, alors que Mbappé a disputé tous les matches du PSG depuis son arrivée au club. « Il s’entraîne bien. Après, il y a aussi peut-être un peu de fatigue. Il a enchaîné pas mal de matches.
C’est un jeune joueur aussi. La pression à Paris, ce n’est pas celle de Monaco, il faut s’y habituer aussi. C’est un grand joueur, il va s’adapter ». Fatigue, jeunesse, pression, ces explications ne sont pas farfelues. Reste à savoir si Mbappé saura reprendre peu à peu sa trajectoire ascendante

« Le problème du Sénégal, c’est Aliou Cissé », selon El Hadj Diouf, ex-joueur de l’équipe nationale

Le problème du Sénégal c’est Aliou Cissé (coach), selon El Hadj Diouf

L’ancien capitaine des « Lions » du Sénégal, El Hadj Diouf a donné ses indications sur le match de samedi entre le Cap-Vert et le Sénégal.
Selon lui, le problème du Sénégal ne vient pas des joueurs, qui sont pétris de talents, mais du sélectionneur qui n’en fait qu’à sa tête.
L’homme qui a étrillé l’équipe de France en 2002, semble vraiment dire que le problème du Sénégal, ce n’est pas les joueurs mais le problème fondamental, c’est son coach, Aliou Cissé.
Le double ballon d’or Africain invite son capitaine de 2002, Aliou Cissé à s’ouvrir aux observateurs et autres connaisseurs qui interviennent dans le domaine du football sénégalais, pour améliorer sa gestion de l’équipe nationale.

« On doit mériter la chance que l’on nous a donnée (match contre Afrique du Sud à rejouer le 10 novembre). Les individualités sont là. On ne peut pas avoir les meilleurs joueurs qui portent leurs clubs, prétendent même gagner le Ballon d’Or (africain) et qui deviennent méconnaissables une fois en équipe nationale du Sénégal.

Donc, c’est l’entraîneur qui doit se remettre en question et faire tout pour ouvrir les portes de l’équipe nationale pour le bien de tous les Sénégalais. Il y a des personnes qui n’exercent pas le métier d’entraîneur, mais qui peuvent lui prodiguer de bons conseils en vue d’améliorer le jeu de son équipe », tonne l’ancien joueur de Liverpool, en marge d’une cérémonie qui se déroulait à la Place du Souvenir, informe pressafrik.

Moustapha Niasse pose problème », dixit Cheikh Yérim Seck

Remaniement ministériel : « Moustapha Niasse pose problème », dixit Cheikh Yérim Seck

Une situation inédite. Le Sénégal est sans gouvernement et sans Assemblée nationale. Le Premier ministre a présenté sa démission et celle de l’attelage ministériel ce mardi 5 septembre.
« Dans les prochains jours sera formé un nouveau gouvernement qui devra poursuivre sans relâche, le travail entamé depuis 2012 », rapporte le Secrétaire général de la présidence de la République, Maxime Jean Simon Ndiaye. 
Dans ce « flottement institutionnel », « c’est Moustapha Niasse (qui) pose problème », selon des informations obtenues par Cheikh Yérim Seck. « Moustapha Niass pose problème parce que Mahammed Boun Abdallah Dionne devant être président de l’Assemblée nationale, le président a dû mal à le convaincre, cela demande clairement de la négociation… », dit le journaliste, qui annonce que le Chef de l’Etat a reçu le président de l’Assemblée nationale.
« Si Mahammed Boun Abdallah Dionne est maintenu c’est parce que le président de la République aura échoué à convaincre Moustapha Niass. S’il a réussi, on changera clairement ide Premier ministre », analyse Cheikh Yérim Seck. Il était l’invité du 20 heures de la Tfm.

Pressafrik

Can 2017 Diao Baldé Keïta: « Aucun problème avec coach Aliou Cissé »

CAN 2017- Diao Baldé Keïta: « Aucun problème avec coach Aliou Cissé »

L’attaquant sénégalais Diao Baldé Keïta a tenu à mettre les points sur les i quant à ses supposées bisbilles avec le coach Aliou Cissé. Pour l’attaquant formé à la Masia, aucun problème ne plane sur sa relation de joueur avec son coach.

«Avec le coach aucun problème. Le remplacement, c’est la décision du coach et moi je respecte ses décisions et l’équipe. Pour le prochain match, on va jouer pour gagner. Personnellement je suis bien content, pour l’équipe mais aussi pour la victoire. Pour le prochain match, on va jouer pour gagner tous les matches, pour gagner la CAN ».

Aliou Cissé, le sélectionneur national du Sénégal, a laissé entendre qu’il comprenait la réaction des joueurs qui, comme Diao Keïta Baldé, ne veulent pas être remplacés lors des matchs ou mis sur le banc des remplaçants.

« C’est normal parce que ce sont de bons compétiteurs. Des situations comme celle-là, on en voit partout dans le monde », a répondu Aliou Cissé lorsqu’il a été interrogé sur la déception exprimée par l’attaquant Diao Keïta Baldé après son remplacement par Ismaïla Sarr lors du match contre la Tunisie, dimanche 15 janvier.

« Je suis concentré sur mon équipe et sur son rendement. Je ne fais pas attention aux faits divers », a assuré le sélectionneur national du Sénégal.

Des journalistes ont affirmé qu’un autre de ses joueurs, Moussa Sow, a refusé de leur parler après le match parce qu’il n’a pas joué.

« Il n’y a pas de problème là-dessus. Et je peux vous assurer que ce sont deux garçons exemplaires sur le terrain et aux entraînements », a précisé Aliou Cissé, ajoutant qu’il y a une grande envie pour les footballeurs de jouer pour leur pays.

Problème d’eau à l’hôpital Fann : Un scandale qui fait des victimes

Problème d'eau à l’hôpital Fann : Un scandale qui fait des victimes
  Il se passe des choses incroyables dans ce pays. Comment comprendre qu’une structure hospitalière du niveau de Fann connaisse une pénurie d’eau depuis des mois, jusqu’à causer des victimes collatérales?
Dakaractu avait effectué un reportage « undercover » sur les lieux pour constater de visu le problème d’eau évoqué par plusieurs malades et leurs familles. Aujourd’hui, même s’il y a quelques bâtiments alimentés, une bonne partie de l’hôpital n’a toujours pas d’eau, comme la cardiologie où des patients qui doivent être opérés sont victimes de cette pénurie.
D’après nos informations, le problème est plus sérieux qu’il ne parait. Tenez-vous bien, l’hôpital Fann ne peut pas avoir de l’eau à cause …du ministère de la santé! Selon nos sources, le réseau qui alimente l’hôpital est bouché par l’immeuble du ministère construit sur le bassin d’eau.
On se demande comment les techniciens, les responsables de la Sones et les dirigeants de l’hôpital ont ils pu fermer les yeux sur cette situation pleine de risques pour non seulement les usagers de Fann, mais aussi les agents du ministère dont l’immeuble est construit sur un bassin d’eau?
Au Sénégal, finalement, à chaque jour suffit sa peine…

Aïda Ndiongue accuse : Abdoul Mbaye est à l’origine de tous mes problèmes

Aïda Ndiongue accuse : "Abdoul Mbaye est à l'origine de tous les problèmes qui m'assaillent"

L’ancienne sénatrice libérale a accordé une longue interview à nos confrères de Direct Info. Une occasion pour la lionne du Walo revenir sur l’origine de sa fortune et lever quelques équivoques à propos de ses relations avec le chef de l’Etat et certains de ses collaborateurs.

Au cours des discussions, Aïda Ndiongue a exclu, sans détours, toute collaboration avec l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye qu’il accuse d’être la cause de tous ses malheurs.

Selon certaines indiscrétions, renseigne le journal qui revient sur l’origine de ce conflit entre les deux personnalités politique, leur problème émane d’un emprunt de 300 millions de FCfa qu’aurait voulu le banquier auprès de Aïda Ndiongue.
Une amie commune à eux en avait fait la demande. Abdoul Mbaye avait appelé l’ex-mairesse des Hlm pour ledit prêt. Celui-ci n’a pas été honoré par la responsable libérale. Ce que l’ancien banquier ne lui aurait pas pardonné et lui tiendrait rancune. Une fois à la Primature, l’ex-conseiller de Aïda Ndiongue aurait fuité ce qui est assimilable à des « secrets bancaires ».

Toujours est-il que, rapportent nos confrères, sa présence au sein du gouvernement aurait accéléré les choses. Ainsi, le fils de Kéba Mbaye mena une bataille sans merci contre la dame du Walo.

Une chose aisée pour l’ex-banquier car connaissant de fond en comble les arcanes des capacités financières de l’ex-députée libérale. Rien ne l’échappait dans la situation bancaire de Aïda. Abdoul Mbaye n’a donc pas hésité à s’attaquer à son ancienne cliente. D’ailleurs, Mme Ndiongue est catégorique :
« Ce n’est pas avec Abdoul Mbaye que je vais collaborer politiquement. Il est à l’origine de tous les problèmes qui m’assaillent. Tout le monde sait le rôle qu’il a joué dans l’affaire Karim Wade