Tag Archives: prolonge

Aliou Cissé prolongé jusqu’en 2021

content_image

Le sélectionneur national, Aliou Cissé, devrait être à la tête des Lions pour quatre années supplémentaires. D’après le quotidien sportif Record, la Fédération sénégalaise de football est près de lui proposer une prolongation de contrat jusqu’en 2021 assortie d’une revalorisation salariale.

Le journal informe que les deux parties devraient se rencontrer au détour de la réunion du Comité exécutif de la Fédé, ce jeudi.

Aliou Cissé a atteint ses objectifs. Il a conduit les Lions en quarts de finale de la Can avant d’obtenir la qualification pour le Mondial-2018. Il dirige la sélection du Sénégal depuis 2015 et l’éviction d’Alain GIresse.

La Cedeao prolonge le mandat de sa force en Gambie

La CEDEAO prolonge le mandat de sa force en Gambie
 Les pays membres de la CEDEAO ont décidé de prolonger d’un an le mandat de la force déployée en Gambie. La décision a été prise lors du 51ème sommet de la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest à Monrovia
La Micega, majoritairement constituée de militaires sénégalais, fait pourtant face à l’hostilité de certains Gambiens. A Monrovia, les chefs d’Etat ouest-africains ont d’abord salué « le rôle crucial » joué par la Micega « dans la stabilisation et la sécurité de la Gambie ».
Mais ces présidents considèrent toujours que la situation est fragile, d’où la décision de la prolongation de la mission de la Micega pour douze mois supplémentaires.
BBC Afrique

Le contrat du coach Aliou Cissé prolongé jusqu’en 2019

aliou cisse

 

Après avoir qualifié le Sénégal en quarts de finale de la CAN 2017, Aliou Cissé va de facto rempiler jusqu’en 2019 conformément à la clause du contrat qu’il a signé avec la Fédération sénégalaise de football, le mercredi 4 mars 2015.
Dans les négociations, la FSF et l’ancien capitaine de la génération 2002 avaient convenu d’un contrat de deux ans assorti d’une qualification à la CAN-2017, reconductible pendant deux années supplémentaires en cas de bonne prestation aux joutes continentales. Après 22 mois à la tête de l’équipe nationale, Aliou Cissé présente un bilan plus qu’élogieux. Sur dix matchs officiels disputés avant la Coupe d’Afrique des Nations, il n’a perdu qu’une seule fois pour 8 victoires et 1 match nul. En phase finale de ces joutes continentales, sur les trois matchs de poule, Cissé en a remporté deux pour un match nul.
Contrairement à ses deux prédécesseurs, Amara Traoré et Alain Giresse qui ont été remerciés au retour des campagnes de 2012 et 2015 où ils n’ont pu franchir le cap du premier tour, Aliou Cissé lui est sûr de rester sur le banc de l’équipe nationale jusqu’en 2019. Comme le stipulent les termes de son contrat. Non seulement, le jeune technicien est parvenu à qualifier le Sénégal à la CAN-2017 mais il a réussi la prouesse d’atteindre le second tour. Un niveau auquel les Lions n’avaient plus accédé depuis 2006.
Depuis la nomination de l’ancien Parisien à la tête des Lions, l’envie de travailler ensemble entre les deux parties a toujours été réelle. Le technicien et l’instance dirigeante du football sénégalais ont toujours respecté les termes de leur collaboration. Autant dire qu’Aliou Cissé qui est assuré de poursuivre l’aventure à la tête des Lions aura les coudées franches pour affronter les Lions indomptables du Cameroun en quart de finale de cette CAN 2017. Mais également l’occasion d’ajouter une nouvelle ligne que ses hommes et lui sont en train d’écrire sur l’histoire du football sénégalais.

L’ultimatum de la Cédéao aurait été prolongé jusqu’à 16 heures TU

Suivez en direct la situation en Gambie: L’ultimatum de la Cédéao aurait été prolongé jusqu’à 16 heures TU

Le président guinéen, Alpha Condé, se rend ce vendredi en Gambie pour une médiation de la dernière chance auprès de Yahya Jammeh qui refuse toujours de quitter le pouvoir. En cas d’échec, la Cédéao aura recours à la force. Une opération militaire ouest-africaine a d’ailleurs été déclenchée jeudi en fin de journée. Elle n’est que suspendue ce matin, dans l’attente du résultat des ultimes pourparlers.

ltimatum de la Cédéao aurait été prolongé jusqu’à 16 heures TU afin de laisser plus de temps à la médiation d’obtenir le départ de Yahya Jammeh.

13h45 : Il est vraisemblable que l’on assiste aux dernières heures du régime de Yahya Jammeh en Gambie. L’ancien président était depuis plus de 22 ans à la tête du pays.

13h30 : A Banjul, tout est calme. C’est une ville morte, les rues désertes. Les magasins sont fermés. Les touristes sont partis et les hôtels sont vides. Banjul est une capitale sur le qui-vive.

13h15 : Le président gambien Adama Barrow est toujours à Dakar où il a prêté serment hier. Il est actuellement dans un hôtel de la capitale sénégalaise. Il a désormais le statut de chef de l’Etat et il est dans l’attente de son installation à Banjul où il devra alors former son gouvernement.

13h : Difficile de savoir ce vendredi si les troupes ouest-africaines sont actuellement en Gambie. Jeudi en fin d’après-midi, le porte-parole de l’armée sénégalaise, cité par l’AFP, avait indiqué que des éléments avaient pénétré en territoire gambien. Depuis, plusieurs unités sont postées à la frontière.

12h40 : Notre envoyé spécial en Casamance explique que la situation est calme sur le terrain. A la frontière entre le Sénégal et la Gambie, le trafic a repris entre les deux pays et les troupes ouest-africaines sont peu visibles.

12h30 : Sur RFI, une habitante de Banjul fait part de son souhait de voir Jammeh quitter le pouvoir : « Nous espérons, nous prions, pour que tout se passe bien. Jammeh doit partir parce que nous avons maintenant un nouveau président, Adama Barrow. Nous en avons assez de lui. Il a mis des gens en prison. Il a tué du monde. Des choses épouvantables, des choses que nous ne pouvons pas lui pardonner. Nous aimons la paix parce que la Gambie est trop petite pour être le théâtre de combats. Nous ne savons pas ce que la communauté internationale fera de Jammeh. Mais, nous, nous voulons qu’il démissionne et qu’il parte tranquillement. Depuis hier, tout est fermé. Vous n’aurez rien à manger, sauf si vous avez fait des provisions il y a trois jours. C’est pour cela que nous espérons et prions pour que tout se termine aujourd’hui ».

12h20 : L’agence d’information officielle mauritanienne annonce que le président mauritanien Mohamed Ould Abdel Aziz est lui aussi arrivé en Gambie pour tenter de convaincre Yahya Jammeh de quitter le pouvoir.

12h15 : Selon une source diplomatique onusienne, Yahya Jammeh serait en train de négocier les conditions de son départ. Il avait exprimé lors de la visite du président mauritanien mercredi son souhait de faire la passation de pouvoir avec Adama Barrow. Il voulait aussi rester en Gambie, une condition jugée inacceptable par la Cédéao.
12h : C’est l’heure limite donnée ce jeudi par le président de la commission de la Cédéao à Yahya Jammeh pour quitter le pays avec le président guinéen Alpha Condé. Faute de quoi, « les troupes vont passer à l’intervention militaire proprement dite », a prévenu Marcel Alain de Souza.
11h45 : Ce jeudi, Yahya Jammeh a dissout son gouvernement. Dans la foulée, il a annoncé dans un communiqué lu à la télévision nationale gambienne qu’il allait en former un nouveau dans les prochaines heures. Peu de temps auparavant, il avait déclaré trois mois d’état d’urgence dans son pays.

11h25 : Le président guinéen, Alpha Condé est arrivé à Banjul avec comme mission de convaincre Yahya Jammeh de partir en exil en sa compagnie.

11h10 : A un peu moins d’une heure de la fin de l’ultimatum, les troupes de la Cédéao sont actuellement côté sénégalais à un kilomètre du poste frontière. Elles sont prêtes à suivre les ordres qui viendront de l’état-major basé à Dakar.

11h00 : Près de la frontière gambienne, la population est dans l’attente. Les espoirs sont grands de voir Yahya Jammeh lâcher le pouvoir. C’est en tous les cas le souhait de Mady Gueye, natif de Karang : « Mon espoir, c’est que Jammeh quitte le pouvoir et que les gens rentrent chez eux et que la paix revienne en Gambie ».

10h50 : Le poste frontière de Karang est ouvert ce matin et signe que la situation à Banjul est toujours tendue des réfugiés continuent d’arriver. Ce qu’il faut noter, c’est l’entraide entre ces réfugiés, plus de 15 000 personnes, et les habitants. Certains laissent leurs maisons, d’autres apportent de la nourriture. Seydou Senghor l’un des responsables de la Croix-Rouge se félicite : « C’est la solidarité. Il n’y a pas de frontière entre nous. Chacun apporte ce qu’il peut et on fait avec. Peut-être qu’il y a des frontières, mais les peuples sénégalais et gambien, ce sont le même peuple ».

10h45 : Le secrétaire général des Nations unies, Antonio Guterres, a appelé jeudi le nouveau président gambien Adama Barrow pour lui exprimer « son soutien total » face au refus du président sortant Yahya Jammeh de reconnaître sa défaite électorale. Le Conseil de sécurité de l’ONU avait plus tôt adopté à l’unanimité une résolution soutenant les efforts menés par la Communauté économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest pour pousser Yahya Jammeh à quitter le pouvoir.
10h30 : Retour sur la journée de jeudi. La mécanique politico-militaire mise en place depuis plusieurs jours par la Cédéao s’est enclenchée juste après 17h heures et l’investiture d’Adama Barrow à l’ambassade de Gambie à Dakar. A peine en fonction, le nouveau président a appelé les forces armées gambiennes à se rallier à lui. Une heure plus tard à 18 heures, en temps universel, à New York, le Conseil de sécurité de l’ONU a apporté à l’unanimité son soutien à la Cédéao, feu vert implicite à une intervention armée. Celle-ci se préparait depuis plusieurs jours avec l’arrivée au Sénégal de troupes nigérianes, ghanéennes, togolaises et maliennes. A 18 heures 30, les premières troupes ont pénétré en territoire gambien. On pense alors à une opération éclair et sans grandes difficultés. D’autant que le chef d’état-major gambien, Ousman Badji qui avait dit la veille qu’il n’entrainerait pas ses hommes dans un combat stupide, est aperçu parmi les manifestants à Banjul. Des manifestants qui célèbrent dans les rues la fin du régime Jammeh. Pourtant depuis 23 heures, les hommes de la Cédéao ont suspendu les opérations, signe qu’une dernière chance est offerte à Yahya Jammeh.

10h10 : Ces derniers jours, plus de 45 000 personnes ont fui la Gambie, selon l’ONU.

10h : Quels sont les futurs points de chute de Yahya Jammeh dans le cas où il accepterait de quitter le pouvoir ? Plusieurs possibilités d’exils sont avancées : le Maroc, la Guinée, la Guinée-Bissau ou encore le Qatar. Ce sont les options mises sur la table ces derniers jours, selon plusieurs sources régionales.

9h45 : Pour rappel avant de se rendre dans la capitale gambienne, Alpha Condé a fait un arrêt en Mauritanie pour discuter avec le président Mohamed Ould Abdel Aaziz, le dernier chef d’Etat à avoir vu Yahya Jammeh mercredi dernier.

9h35 : Alpha Condé vient de décoller de Nouakchott en Mauritanie. Il a donc pris la direction de Banjul.

9h30 : Alpha Condé saura-t-il convaincre Yahya Jammeh de monter à bord de son appareil et de partir en exil ? On le saura à midi, heure de la fin de l’ultimatum fixé à l’ex-président gambien par la Cedeao. Le choix d’Alpha Condé, qui est accompagné d’une délégation sierra-léonaise et mauritanienne pour cette mission de la dernière chance, est parfaitement logique. Depuis plusieurs jours, le numéro un guinéen manifestait sa disponibilité pour aider à résoudre la crise. Il a dépêché depuis hier à Banjul son conseiller, Tibou Kamara, très proche de Yahya Jammeh avec qui il a des liens familiaux. Alpha Condé prône le dialogue. Il est opposé à la solution militaire. Pour autant, il a fait savoir par son porte-parole qu’il était totalement solidaire des décisions de la Cedeao.

9h15 : La force de la Cedeao déployée sur le terrain compte près de 7 000 hommes venus de cinq pays : Nigeria, Sénégal, Ghana, Mali et Togo.

9h : Des milliers de Gambiens continuent encore de fuir leur pays. Le rythme s’est surtout accéléré entre mercredi et jeudi. Notre reporter a suivi des agents d’une ONG locale engagée dans le recensement des réfugiés dans quatre communes du département de Sindian près de la frontière gambienne.

Gambie: Le Parlement prolonge le mandat de Yaya Jammeh

Gambie: Le Parlement prolonge le mandat de Yaya Jammeh

Le Parlement gambien a prolongé le mandat du président sortant Yahya Jammeh de 90 jours qui arrive à terme mercredi à minuit, alors que son rival Adama Barrow, vainqueur de la présidentielle du 1er décembre dernier, doit prêter serment, demain jeudi.

Le Parlement a aussi approuvé l’Etat d’urgence décrété par M. Jammeh. Actuellement Barrow se trouve à Dakar depuis samedi dernier après l’échec de la médiation de la Cedeao menée par Muhammadu Buhari du Nigeria et Ellen Johnson Sirleaf de la Sierra Léone, rapporte le site de BBC.

Le président de la Cour suprême gambienne, Emmanuel Fagbenle, s’est récusé lundi de l’examen du recours porté devant cette juridiction par le président sortant contre l’investiture de son successeur élu Adama Barrow, prévue le 19 janvier

Paris Levallois: Le club prolonge Malèye Ndoye jusqu’à la fin de la saison

content_image
Malèye Ndoye est aujourd’hui âgé de 36 ans et vit très certainement ses derniers temps forts dans le haut niveau. Pour l’heure, le capitaine des Lions a décidé de poursuivre l’aventure avec le Paris Levallois avec qui il va évoluer pour cette saison 2016-2017.
En effet, le club francilien a décidé de le prolonger jusqu’en juin. « Sous réserve d’être qualifié pour la Ligue nationale », comme le révèle la formation sur son site officiel.

Pour rappel, Malèye avait quitté Levallois pour « raisons personnelles » en juillet dernier, avant d’être rappelé en septembre comme pigiste médical pour une durée de deux mois suite à la blessure de Cyrille Eliezer-Vanerot.

Depuis, il a participé à huit (8) rencontres. Il est important de noter que le Lion est le meilleur tri-pointeur (3 points) de l’histoire du club avec pas moins de 245 tirs primés réussis lors des quatre (4) précédentes saisons passées au club. Chapeau l’artiste !

Seneweb

Real de Madrid : Cristiano Ronaldo prolonge jusqu’en 2021


Cristiano Ronaldo: « Ce n’est pas mon dernier contrat, je veux jouer jusqu’à 41 ans »

La star du Real Madrid, le Portugais Cristiano Ronaldo, a officiellement signé lundi sa prolongation de contrat, qui le lie au club espagnol jusque fin juin 2021, une prolongation sans doute assortie d’une belle augmentation de salaire.

Jouer jusqu’à 41 ans, tel est l’objectif que s’est fixé lundi Cristiano Ronaldo en prolongeant à prix d’or son bail au Real Madrid jusqu’en 2021. Au point que l’attaquant de 31 ans a parlé d’ »avant-dernier » contrat, mettant au défi un adversaire implacable: le temps.

Ronaldo signe cinq ans mais en veut dix
Depuis ses débuts, la star portugaise se caractérise par son ambition, jugée presque « anormale » par l’entraîneur du Real Zinédine Zidane. Ronaldo l’a encore confirmé lundi, à peine son nouveau contrat signé, en évoquant déjà le suivant. « On ne sait jamais de quoi l’avenir sera fait. Je veux finir ici, évidemment, mais… c’est mon avant-dernier contrat », a lancé le triple Ballon d’Or lors d’une cérémonie au stade Santiago-Bernabeu. « Ce que je souhaite le plus, c’est de pouvoir profiter des années qui me restent pour jouer, il me reste encore dix ans », a-t-il ajouté.

La plupart des footballeurs, usés par les blessures ou l’enchaînement des matches, raccrochent pendant leur trentaine, à l’image de Zidane, retraité à 34 ans en 2006. Mais ceux qui côtoient Ronaldo mettent en avant un corps d’athlète et une hygiène de vie impeccable. Et il a été relativement épargné par les blessures depuis son arrivée au Real en 2009, ce qui rend plausible le projet d’étirer sa carrière, pourquoi pas avec une ultime pige dans un championnat moins exigeant.

Au niveau mental, en tout cas, Ronaldo semble avoir encore faim. « Evidemment je veux continuer à apprendre du football. Je me sens bien, heureux, à mon aise », a assuré le Portugais.

Un enjeu: tenir la cadence
Avec plus de 50 buts par an inscrits avec le Real ces cinq dernières saisons, le meilleur buteur de l’histoire du club (371 buts en 360 matches) a mis la barre très haut pour le nouveau quinquennat qui arrive. « Je suis sûr que ces cinq prochaines années, je vais continuer à faire du mieux possible, à gagner des trophées et à marquer des buts », a assuré Ronaldo.

Toutefois, un début de saison loin de ses standards habituels (7 buts en 12 matches) a ravivé les doutes autour de l’attaquant, apparu frustré et agacé dimanche contre Leganes. A l’évidence, Ronaldo n’est plus le dribbleur irrésistible qui enchantait à Manchester United (2003-2009), il est devenu davantage finisseur. Et quand les buts n’arrivent pas, la crise guette.

« Parfois j’ai l’air un peu nerveux, mais ce n’est pas de la nervosité. (…) C’est un petit coup de moins bien, mais cela fait partie de la vie », a dédramatisé Ronaldo lundi. .

Pour le Real, le temps c’est de l’argent
Le Real Madrid a-t-il fait une bonne affaire en revalorisant le contrat d’un joueur déjà trentenaire ? Au niveau marketing, c’est possible. Recruté en 2009 pour une indemnité de transfert de 94 M EUR, un record à l’époque, Ronaldo est l’homme qui vend le plus de maillots à la boutique du club, d’après la presse espagnole. « Tu es la grande icône de ce club », a résumé lundi le président du Real Florentino Pérez.

L’avoir prolongé est peut-être une bonne affaire, notamment vu la surface médiatique et publicitaire d’un tel joueur, qui dispose de lignes de parfum, de sous-vêtements et de chaussures à son nom. Le montant du nouveau contrat n’a pas été dévoilé mais le quotidien espagnol El Mundo a évoqué un salaire annuel de 18 M EUR, avec des primes variables pouvant le faire grimper jusqu’à 20 M EUR.

De quoi concurrencer son grand rival Lionel Messi? L’Argentin du FC Barcelone (29 ans) toucherait 20 M EUR par an jusqu’en 2018, selon le journal sportif Marca, et le club catalan souhaite lui proposer un nouveau bail. En terme de rivalité sportive, Ronaldo reste également un actif crucial pour le Real dans son choc de titans avec le Barça: lauréat en 2016 de la Ligue des champions avec le club merengue et de l’Euro avec le Portugal, Ronaldo semble lancé vers l’obtention d’un quatrième Ballon d’Or en décembre. Cela lui permettrait de revenir à une longueur de Messi (5 trophées) et de renvoyer loin, très loin, l’heure de la retraite.

Minnesota : Gorgui Dieng prolonge pour 64 millions de dollars sur 4 ans

Gorgui Dieng et les Timberwolves, c’est parti pour durer. Choisi à la 21ème position de la Draft 2013, le pivot sénégalais de 26 ans va signer une extension de contrat qui lui rapportera 64 millions de dollars sur quatre ans à partir de la saison prochaine


Il était éligible pour cette extension jusqu’à ce lundi soir, comme Rudy Gobert(102M$/4 ans), Steven Adams (100M$/4 ans) et autre Victor Oladipo (84M$/4 ans). Gorgui Dieng tourne à 8,5 p

Affaire Aida Ndiongue : La Crei prolonge l’enquête pour 6 mois encore…

 

AFFAIRE AÏDA NDIONGUE : La CREI prolonge l’enquête pour 6 mois encore...
 La question que ne manqueront pas de se poser les sénégalais est celle de savoir ce que la CREI compte bien faire du dossier d’Aïda Ndiongue?
En effet, la Commission d’instruction de cette cour d’exception vient encore de prolonger l’enquête pour six mois, après avoir prolongé le mandat de l’expert de deux mois il y a juste une semaine.
Beaucoup se demandent si ce n’est finalement pas de l’acharnement judiciaire qui est en train d’être exercé sur l’ancienne Sénatrice-Maire…
Dakaractu

Neymar prolonge jusqu’en 2021 avec Barcelone

Comme annoncé, Neymar a prolongé jusqu’en 2021 avec le Barça. Le Brésilien de 24 ans était initialement sous contrat jusqu’en 2019 et a donc signé pour deux ans supplémentaires. Le Barça garde la main sur Neymar. Le très convoité Brésilien, longtemps désiré par le PSG, a certainement scellé son avenir au sein du club catalan.


Neymar prolonge jusqu'en 2021 avec Barcelone
Le FC Barcelone a annoncé ce vendredi que son attaquant avait signé une prolongation de contrat jusqu’en 2021, sans préciser les modalités financières de l’accord. Mais le Brésilien semble ravi d’après la photo postée sur Twitter.

C’est un événement capital pour l’avenir du Barça, que le Brésilien avait rejoint en 2013 en provenance du Santos. A 24 ans, Neymar représente à la fois l’avenir du FC Barcelone et d’importantes retombées marketing pour le club catalan. Mais son impact est surtout sportif.

91 buts en 150 matches
Neymar en est déjà à 91 buts inscrits en 150 matches disputés sous les couleurs barcelonaises, où il forme avec Lionel Messi et Luis Suarez le trio d’attaque le plus prolifique au monde, et a remporté neuf titres dont deux en Liga et un en Ligue des Champions.

Alors que sa prolongation traînait, l’agent du Brésilien n’avait pas hésité à se servir de l’intérêt d’autres clubs, dont le PSG, pour faire monter les enchères. A raison visiblement tant le Barça tient à son joyau auriverde.

Barça : Sergio Busquets prolonge jusqu’en 2021

sergio-busquets-fc-barcelona_ed64mdmvcdfr1jsx6m823ysgx

Le milieu de terrain Sergio Busquets vient de prolonger son contrat avec le FC Barcelone jusqu’en 2021.

Annoncé pendant l’été, c’est désormais officiel. Sergio Busquets a prolongé au Barça jusqu’en 2021. Le milieu de terrain vient de signer un nouveau contrat de cinq saisons qui pourrait s’étendre jusqu’en 2023 avec le club catalan grâce à une option pour deux années supplémentaires en fonction du nombre de matchs joués. La clause libératoire de Sergio Busquets passe également de 175 à 200 millions d’euros puis 250 millions d’ici à 2021. De quoi refroidir les intérêts de ses éventuels prétendants dont Manchester City et le Paris Saint-Germain.

Intronisé par Pep Guardiola en septembre 2008, Sergio Busquets est rapidement devenu un pilier majeur du FC Barcelone. À maintenant 28 ans, le milieu de terrain a joué 388 matches sous les couleurs du club espagnol.

 

Voir l'image sur Twitter

Sergio Busquets firmando su renovación con el FC Barcelona hasta el 2021, ampliable hasta 2023

Le Barça souhaiterait également prolonger l’attaquant Luis Suarez et le milieu de terrain Ivan Rakitic.

goal