Tag Archives: sombre horizon

2019 : Sombre horizon pour Macky (Par Mouhamadou L. B. Lo)


Le mouvement  est enclenché. La chute est irréversible. Malgré cette victoire éclatante dans son caractère usurpé lors des législatives, le régime du Président Macky SALL vit ses derniers mois. Il le sait. Il en a conscience. Il jette ses dernières forces dans une campagne sans issue et ses dernières farces dans une tragique comédie qu’il a voulue républicaine.

Le dégoût des Sénégalais aura raison de son argent, de ses outrages et de ses manœuvres scélérates contre la République. L’industrie des politiques sera importante mais non exclusive dans cette chute. La disposition des populations à se débarrasser de cet État-Clan est si grande que les politiques devraient avoir pour principal souci la transparence du processus électoral.

Pour s’en convaincre, il suffit d’apprécier les deux dernières élections qu’il a organisées. Avec une faible participation, la plus faible de l’histoire du Sénégal, le Président Macky SALL a vu sa réforme constitutionnelle avalisée par 1 225 708 électeurs Sénégalais au moment où 733 725 autres s’y opposaient. Une faible  approbation par 62,54% des Sénégalais était un présage du divorce qui, depuis, ne fait que s’accentuer.

Les élections législatives qualifiées, à raison, de saloperie électorale ont confirmé le rejet des Sénégalais. Malgré toutes les contraintes visant à les décourager, les Sénégalais ont franchi tant que possible les obstacles d’un Etat-Clan qui, normalement, aurait dû tout leur aplanir sur le chemin des urnes, portant ainsi le taux de participation à 53,66%. Les 1 637 761 électeurs de ce régime finissant représentent l’optimum du grenier électoral  qu’il a essayé de se constituer en fossoyant nos deniers publics, une administration territoriale bâtie au prix de nombreux sacrifices, et une tradition électorale  enviée jusqu’ici de toute l’Afrique.

Cette progression de la mouvance présidentielle de 33,61%entre le référendum et les législatives (412 053  électeurs) est bien marginale comparée à celle de l’opposition qui s’établit, dans le même intervalle, à 127,97% (1 672 674 voix aux législatives, soit une progression en volume de 938 949).

Ainsi,  apparaît-il pour l’opposition une corrélation positive entre la hausse du taux de participation (15,4 pts entre le référendum et les législatives) et les résultats globaux (de 37,29% au référendum à 50,52% aux législatives, soit 13,23 pts de pourcentage).

Un tel constat, connu du régime qui a saboté la participation aux législatives pour s’en prévenir, doit pousser l’opposition à mettre les bouchées doubles dans un front commun pour une transparence du processus électoral dans son entièreté.

Il convient dès lors, et sans relâche, d’éprouver le « Macky » sur le terrain. Il n’est sensible ni aux indignations, ni à nos malheurs, ni à la laideur des balafres qu’il entaille injustement à notre République.

Éprouver le « Macky » sur le terrain, et sans répit,  est le seul moyen d’avoir un processus électoral libre et transparent pour 2019

Éprouver le « Macky »  frontalement est le seul levier pour mettre fin à la détention (Khalifa SALL) ainsi qu’à l’exil (Karim WADE) d’hommes politiques.

Éprouver le Macky, avec plus d’ardeur qu’il n’en dégage lui-même dans la scélératesse qui le caractérise, est le seul moyen de réparer ses injustices (Ousmane Sonko, NafiNgom KEITA, Aida ndiongue…).

Éprouver le « Macky » est une nécessité pour que le Sénégal se montre dignement à la hauteur de ce que la nature a si gracieusement mis dans son giron (Pétrole, Gaz, Zircon).

Comme dirait le Florentin: le « terrain » est juste pour ceux à qui il est nécessaire et leurs « moyens » sont pieux là où il n’y a aucun espoir, sinon en eux!

Mouhamadou Lamine Bara LO
Initiative2017
MankooTaxawuSenegaal