Tag Archives: vendredi

Les députés reprennent service, vendredi prochain

Après une pause de trois mois, les députés de l’Assemblée nationale reprennent service. Ils sont convoqués en séance plénière le vendredi 12 octobre prochain à 10 heures, informe un communiqué de la direction communication de l’Assemblée.

L’ordre du jour porte sur l’ouverture de la Session ordinaire unique de l’année 2018-2019 de l’Assemblée nationale, indique le texte reçu à Seneweb.

Conseil des ministres exceptionnel ce vendredi

Conseil des ministres exceptionnel ce vendredi
Selon des informations, devant s’absenter du pays la semaine prochaine, le président de la République Macky Sall a convoqué la réunion du conseil des ministre exceptionnellement ce vendredi.
Pour rappel, le président doit se rendre à Buenos Aires en Argentine pour y recevoir la flamme olympique pour l’organisation des Jeux olympiques de la jeunesse (Joj) prévue à Dakar en 2022.

Les Inspecteurs de l’Éducation en sit-in vendredi prochain

Le système éducatif connaît toujours des remous. Les Inspecteurs de l’Éducation continuent de ruer dans les brancards.
En effet, le secrétaire général El Cantara Sarr et ses camarades du Siens ont décidé de faire monter la lutte d’un cran en battant, pour la première fois dans l’histoire du système éducatif sénégalais, le pavé dans les rues de la capitale.
La marche est prévu le 28 septembre prochain. Cette manif entre dans le cadre du 9e plan d’actions. Si les inspecteurs manifestent ainsi, c’est parce qu’ils sont mécontents du sort qui leur est réservé par les autorités. Ils interpellent le ministre de l’Éducation nationale, Serigne Mbaye Thiam avant que la situation ne dégénère…

Madagascar-Sénégal : Aliou Cissé publie sa liste, ce vendredi

Le sélectionneur de l’équipe nationale A du Sénégal, Aliou Cissé, fera face à la presse ce vendredi. Une occasion pour rendre public sa liste contre les Barea (Zébus de Madagascar).

Le match Madagascar-Sénégal prévu le 9 septembre prochain compte pour la deuxième journée des éliminatoires de la Coupe d’Afrique des nations (Can) Cameroun 2019. Ce sera la première sortie des Lions après le Mondial 2018.

Après sa victoire 3-0 devant la Guinée Equatoriale lors de la première journée, le Sénégal (3 points, +3) est leader de la poule A. Les Lions sont talonnés par les Barea qui suivent avec 3 points, +2. Madagascar avait battu le Soudan sur la marque de 3 buts à 1.

Auteur: Seneweb news – Seneweb.com

Pierre Goudiaby Atépa se décide vendredi pour sa candidature

Pierre Goudiaby Atépa va faire une déclaration ce vendredi en perspective de la Présidentielle du 24 février 2018. Il a fait cette annonce hier au sortir d’une audience avec le Khalife général des Mourides. D’après l’As qui livre l’information, l’architecte a affirmé s’être déjà entretenu de la décision qu’il allait prendre avec Serigne Mountakha Mbacké.

Pour rappel, la dernière fois, lors du lancement de son de muvement « Sénégal Rek, », il avait demandé de lui laisser le temps d’en discuter avec ses proches, amis, collaborateurs et autres conseillers. On s’aura donc ce vendredi s’il va se présenter à ladite joute électorale.

Urgent:Le khalife général des Mourides rectifie la commission locale

Finalement la prière de la Korité va se tenir ce vendredi à Touba Mbacké.Dans une seconde déclaration diffusée à la grande de Mosquée de Touba,le Khalif Général Serigne Mountakha Mbacké a donné  le Ndiguel de célébrer la fête de la korité ce vendredi à Touba .Ceci suite à des informations qui lui sont parvenues de certaines  localités du pays  où le croissant a été aperçu.

Bonne fée à toute la communauté musulmane.

Mondial 2018 : Les Lions feront leur au revoir au public, vendredi à Léopold Sédar Senghor

Mondial 2018 : Les Lions feront leur au revoir au public, vendredi à Léopold Sédar Senghor
L’équipe du Sénégal qui prendra part à la Coupe du monde 2018 (14 juin au 15 juillet) effectuera une séance d’entrainement ouverte au public vendredi après midi avant son départ pour la seconde partie de sa préparation qui aura lieu à Vittel (France), a annoncé ce dimanche le président de la Fédération sénégalaise de football (FSF), Augustin Senghor.

« Nous invitons le public à répondre présent à cette manifestation, ce sera une belle communion entre les joueurs et leurs supporters », a déclaré le président de la FSF aux médias. Le président de la FSF a fait cette annonce après la remise du trophée de la coupe du Sénégal remportée (2-0) par Génération Foot aux dépens de la Renaissance de Dakar.

Des voix se sont élevées contre le manque de match amical de préparation des Lions au Sénégal qui en joueront trois avant la phase finale de la Coupe du monde. Le premier match opposera le Sénégal au Luxembourg, le 31 mai, contre la Croatie, le 8 juin et contre la Corée du Sud trois jours plus tard.

Les Lions qui démarrent leur stage ce lundi à Saly Portudal, recevront le Drapeau national des mains du chef de l’Etat, Macky Sall, jeudi au palais de la République. Après cette remise, les joueurs retenus s’envoleront pour la France où aura la 2-ème partie de leur stage à Vittel.

Les protégés du sélectionneur Aliou Cissé qui a publié jeudi dernier une liste de 23 joueurs et quatre suppléants, joueront le premier tour du Mondial 2018 respectivement contre la Pologne (19 juin), le Japon (24 juin) et la Colombie (28 juin).

La revue de presse de ce vendredi

La sortie, hier, du Procureur de Ziguinchor, Alioune Abdoulaye Sylla, sur le carnage du 06 janvier dernier dans la forêt de Boffa-Bayotte (Sud) ayant fait 14 morts, alimente les quotidiens sénégalais reçus vendredi à APA.
A la Une du Soleil, le Procureur de Ziguinchor affirme que le carnage de Boffa «c’est une attaque planifiée et exécutée». De son côté, le lieutenant-colonel Issa Diack de la Gendarmerie pointe «des preuves tangibles contre les personnes arrêtées».
Sur ce, Sud Quotidien renchérit : «L’attaque a été exécutée  par et sous les ordres d’une faction du Mfdc».
Toutes choses qui font dire au Quotidien qu’après l’enquête sur la tuerie de Boffa, «la vérité sort du maquis» avec le Procureur qui accuse le chef d’une faction du Mfdc.
«Tuerie de Boffa-Bayotte : Le commanditaire du massacre arrêté. Le Procureur de Ziguinchor mouille le Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc, rébellion)», écrit Vox Populi.
L’As note que «la piste du Mfdc se précise» et cite le Procureur qui affirme que «l’attaque a été planifiée et exécutée par un lieutenant d’une faction».
Ce faisant, EnQuête note que «le Mfdc (est) dans la gueule du bois» et que le Procureur a enfoncé les personnes arrêtées, poussant Libération à faire état de «révélations accablantes».
«Révélations sur une mort suspect-Boffa, les enquêteurs échappent au meurtre», titre L’Observateur, soulignant que Bourouma Sané avait inhalé du «khémé» pour aller succomber dans les locaux de la gendarmerie.
Vox Populi reste en Casamance et renseigne que « des touristes espagnoles braquées et violées», précisant que l’attaque a eu lieu hier après-midi entre le village de Karong et celui de Kataba 2, après Diouloulou.
«En provenance de Kaffountine, le véhicule transportait quatre Espagnols dont 3 femmes. Les assaillants ont emporté plus de 3 millions f cfa, l’Armée lance la traque», explique le journal.
Pendant ce temps, Walfadjri met en exergue la première déclaration du khalife général des mourides et note que «Serigne Mountakha fixe les règles».
Dans Vox Populi, le khalife affirme : «Que les gens prennent le chemin ou s’abstiennent de le prendre, moi, je le prendrai».
«Déclaration du khalife général des mourides-Les vérités de Mountakha», écrit L’Obs, dans lequel journal, le marabout avertit : «Rien ni personne ne pourra me divertir».
Ce journal rend compte du troisième jour du procès de Khalifa Sall et Cie mis en cause dans l’affaire de la caisse d’avance de la mairie de Dakar, mais indique que «la défense s’accroche à la nullité de la procédure».
«Troisième jour du procès de Khalifa et Cie : La défense plaide la nullité de la procédure», note Vox Populi.TE/APA

 Macky Sall à  d’Addis Abéba

Le Chef de l’Etat quitte Dakar ce soir à destination d’Addis Abéba, pour prendre part au 30ème Sommet de l’Union Africaine qui aura pour thème « L’AFRIQUE À L’ASSAUT DE LA CORRUPTION ».
Plus  d’une décennie après l’entrée en vigueur, en 2006, de la Convention de l’UA sur la prévention et la lutte contre la corruption (CUAPLC) adoptée en 2003, l’UA souhaite intensifier la lutte contre ce fléau. Le Chef de l’Etat partagera à cette occasion l’expérience du Sénégal dans ce domaine et insistera sur la nécessité de renforcer la coordination pour lutter contre les flux financiers internationaux illicites.
En sa qualité de Président du Comité des 10 Chefs d’État promoteurs de l’Éducation, la Science et la Technologie, le Chef de l’Etat procédera au lancement officiel des activités dudit Comité le 27 janvier 2018. Il présidera également le même jour la réunion du Comité d’orientation des Chefs d’Etat et de Gouvernement du NEPAD, dont il assure la présidence.
En outre, le Président Macky Sall prendra part au Sommet extraordinaire de la CEDEAO qui se penchera sur l’attribution des postes statutaires aux Etats membres de l’Organisation sous régionale. Le retour du Chef de l’Etat est prévu le 30 janvier 2018

Le nouveau Khalife Serigne Mountakha a participé à la prière du vendredi

Grande mosquée de Touba : Le nouveau Khalife Serigne Mountakha a participé à la prière du vendredi
Serigne Mountakha Mbacké Bassirou a participé à la prière du vendredi à la grande mosquée de Touba, en compagnie d’une forte délégation. Le nouveau Khalife général des Mourides,  en tenue blanche, a quitté Darou Miname aux environs de 13 heures pour se rendre à la mosquée. Cette prière, suivie par un nombre important de dignitaires religieux et de fidèles, intervient au troisième jour du rappel à Dieu de Serigne Sidy Moukhtar Mbacké.
À l’heure où nous écrivons ces lignes, le guide spirituel de la confrérie mouride est en train de quitter la grande mosquée, après avoir donné sa bénédiction devant des milliers de fidèles qui ont pris d’assaut le plus grand lieu de prière de la capitale du mouridisme. Les fidèles ont prié Dieu d’accorder une longue vie à Serigne Mountakha Mbacké Bassirou.
Ce temps fort de la cérémonie de troisième jour du rappel à Dieu de Serigne Sidy Moukhtar  fait l’objet d’une sécurité renforcée.
Presque tous les quartiers autour de la grande mosquée ont été bouclés ce vendredi matin avec plusieurs points d’accès ouverts pour permettre aux véhicules de circuler. L’accès à Gouye-mbind n’a été rendu possible qu’après le passage entre des barrières de délimitation, à l’instar des mesures de sécurité prises dans la demeure du défunt Khalife.
Près d’une trentaine de barrières ont ainsi été disposés tout autour du célèbre quartier de Serigne Sidy Moukhtar Mbacké entourant la mosquée qui abrite son mausolée. Des dizaines de policiers et membres des forces de sécurité surveillent les alentours, comme ils l’ont déjà fait mardi, le jour du décès du 7ème Khalife de Bamba, et mercredi pour la présentation des condoléances du président de la République .

Désignation de Jérusalem comme capitale d’Israël : Des organisations islamiques dans la rue ce vendredi

Désignation de Jérusalem comme capitale d’Israël : Des organisations islamiques dans la rue ce vendredi
La reconnaissance de Jérusalem comme capitale d’Israël  par les États-Unis continue de susciter des réactions dans la Oummah islamique. Au Sénégal, des organisations islamiques regroupées dans l’Alliance nationale pour la cause palestinienne (ANCP) ont décidé de porter le combat. Une marche est prévue cet après midi à  la place de l’Obélisque.

Face à la presse hier, Diallo Diop membre du CSSP a indiqué que le président Trump a franchi le Rubicon qu’aucun de ses prédécesseurs n’osait franchir.

Selon Mr Diop : « Le premier acte préparatoire est la conférence de presse et le second sera une protestation de masse dont les modalités doivent être percutantes pour qu’on sache la position du Sénégal face à l’agression américaine.

Depuis le président Senghor, le Sénégal a toujours défendu les intérêts de la Palestine. Et, c’est la raison pour laquelle le président Yasser Arafat avait même un passeport sénégalais. L’État doit perpétuer cette position…

Emmerson Mnangagwa sera investi président du Zimbabwe vendredi

content_image

L’ancien numéro 2 du Zimbabwe, Emmerson Mnangagwa, sera investi président vendredi, trois jours après la démission de Robert Mugabe qui a dirigé le pays d’une main de fer pendant trente-sept ans, ont annoncé mercredi les médias d’Etat.

« L’investiture du camarade Mnangagwa est prévue vendredi », affirme le site du groupe audiovisuel public ZBC. En exil depuis son éviction du pouvoir, l’ancien vice-président, 75 ans, doit arriver à Harare mercredi à 18h00 (17h00 heure belge), précise la ZBC alors que son retour était précédemment fixé à 13h00 (midi heure belge).

Auteur: 7sur7.be –

Rassemblement de ce vendredi de Mankoo Taxawu Senegaal, le Préfet interdit tout cortège, procession et défilé avant et après

Rassemblement de ce vendredi de Mankoo Taxawu Senegaal, le Préfet interdit tout cortège, procession et défilé avant et après

Le rassemblement de la coalition Mankoo Taxawu Senegaal qui se déroulera au Boulevard Général de Gaulle x rue 25 Médina, est prévu, selon l’arrêté préfectoral, à 15 heures et la dislocation à 19 heures précises. Par ailleurs, le Préfet interdit tout cortège, procession et défilé avant et après le rassemblement.

Matchs contre l’Ouganda et la Guinée Equatoriale : La liste des Lions sera publiée ce vendredi

 Avant de s’attaquer à la première journée des éliminatoires de la CAN ‘’Cameroun 2019’’ de football, à travers cette confrontation avec la Guinée Equatoriale prévue le 10 juin prochain à Dakar, le Sénégal jouera un match amical contre l’Ouganda, le 5 juin, au stade Léopold Sédar Senghor.
En perspective de ces deux rencontres, le sélectionneur national Aliou Cissé compte publier la liste des Lions ce vendredi, au complexe du Good Rade, au cours d’une conférence de presse.

Audition dans le fond : Macky libère Khalifa Sall, vendredi prochain

content_image

 

Après son inculpation et son placement sous mandat de dépôt par le Doyen des juges du tribunal de grande instance de Dakar, le maire de Dakar, Khalifa Sall, sera auditionné dans le fond du dossier, vendredi prochain.

Selon des sources de Seneweb, il sera extrait de sa cellule de la prison de Rebeuss et sera entendu à partir de 9 heures. L’occasion sera saisie par ses avocats pour formuler des « contestations sérieuses » comme l’avait soutenu, hier, Me Aïssata Tall Sall et éventuellement pour déposer une demande de mise en liberté provisoire.

Le face à face entre Modou Lo et Lac 2 prévu ce vendredi

Le promoteur Pape Abdou Fall organise avec la 2stv le premier face-à-face entre Modou Lô de Rock énergie et Lac 2 de Walo, ainsi que celui entre Boy Niang 2 de l’école de lutte Boy Niang et Gouye Gui de l’école de lutte Mor Fadam. Cette manifestation devait se tenir initialement le samedi 11 février, avant d’être ramenée à ce vendredi.

Jammeh accepte de quitter le pouvoir ce vendredi, la passation avec Barrow pourrait se faire dans la journée

Suivez en direct la situation en Gambie: Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir ce vendredi, la passation avec Adama Barrow pourrait se faire dans la journée

Le président guinéen, Alpha Condé, se rend ce vendredi en Gambie pour une médiation de la dernière chance auprès de Yahya Jammeh qui refuse toujours de quitter le pouvoir. En cas d’échec, la Cédéao aura recours à la force. Une opération militaire ouest-africaine a d’ailleurs été déclenchée jeudi en fin de journée. Elle n’est que suspendue ce matin, dans l’attente du résultat des ultimes pourparlers.

15h30 : Selon une source onusienne, si Yahya Jammeh accepte de quitter le pouvoir ce vendredi, la passation avec Adama Barrow pourrait se faire dans la journée.

El Hadji Ousseynou Diouf tient un point de presse vendredi

 

L’ancien footballeur international El-Hadji Diouf tiendra un point de presse, vendredi, à 9 heures, au King Fahd Palace, à Dakar, annonce un communiqué reçu à l’agence de presse sénégalaise.

Selon la même source, le double Ballon d’or africain (2001 et 2002) s’entretiendra avec les journalistes sur sa carrière et la participation de l’équipe du Sénégal à la Coupe d’Afrique des nations (CAN) 2017 prévue de samedi prochain au 5 février, au Gabon.

Yaya Jammeh se paie la tête de ses homologues de la Cedeao

content_image

 

Yaya Jammeh est-il en train de montrer qu’il reste le maître du jeu dans son pays ? Selon des sources de SeneWeb, le Président gambien a déplacé de deux jours sa rencontre avec la mission de la Cedeao, qui était attendue ce mercredi à Banjul. « Jammeh a dit qu’il n’est pas en mesure de recevoir la délégation demain. Il a fixé le rendez-vous à vendredi prochain » détaille un de nos interlocuteurs.

Au sortir de la dernière réunion sur la crise gambienne, tenue lundi à Abuja, au Nigeria, la Cedeao a décidé d’envoyer une mission en Gambie. Objectif : tenter, une nouvelle fois, de convaincre Jammeh de quitter le pouvoir à la fin de son mandat, officiellement le 18 janvier. « Nous restons sur la même ligne, c’est-à-dire mettre tout en œuvre pour trouver une issue diplomatique à la crise », confie un diplomate.

La mission sera composée de la Présidente du Liberia, Ellen Johnson Sirleaf, du Président du Nigeria, Muhammadu Buhari, et de l’ex-chef de l’État ghanéen John Dramani. Il y a aura également les représentants du secrétaire général de l’ONU et de l’Union africaine.

La rencontre de vendredi sonne comme celle de la dernière chance pour trouver une issue diplomatique à la crise gambienne. Le 13 décembre dernier, la même mission de la Cedeao était rentrée bredouille de Banjul. Par la suite le fossé s’est creusé entre Jammeh et l’organisation régionale.

La Cedeao haussera le ton en brandissant l’éventualité de recourir à la force pour installer Adama Barrow, déclaré vainqueur de la présidentielle et reconnu par la communauté internationale. Pour le président sortant de la Gambie, cette menace constitue « une déclaration de guerre » à laquelle il est prêt à faire face.

C’est dans cette atmosphère tendue que Jammeh a tenté de reconstituer la Cour suprême en nommant 5 nouveaux juges (des Sierra-Léonais et des Nigérians) pour statuer sur le recours qu’il a déposé pour contester le résultat du scrutin. Les magistrats nouvellement nommés ne se rendront finalement pas à Banjul, comme prévu. Ils se déclareront indisponibles. Certaines sources affirment qu’ils ont subi des pressions de la Cedeao.

Dans tous les cas, le verdict de la Cour suprême, qui était attendu ce mardi 10 janvier, a été renvoyé au mois de mai prochain. Soit quatre mois après la fin officielle du mandat de Jammeh.

Macky Sall attendu, vendredi prochain à Tivaouane

Macky Sall attendu, vendredi prochain à Tivaouane

 Le président de la République est attendu, vendredi prochain, dans la matinée, à Tivaouane.  Coïncidant ainsi avec le dernier jour du Bourde. Un moment fort chz les Tidianes qui précède le Gamou.

«C’est ici, à Tivaouane, que le président Macky Sall sacrifiera à la tradition des deux raakas du vendredi où il arrivera dans la matinée», a indiqué, dans le Soleil, Serigne Abdoul Aziz Sy Al Amine, porte-parole de la famille de Maodo Malick Sy. Qui lance d’ailleurs un appel aux populations pour réserver à leur hôte de marque un accueil chaleureux.

Le Gamou aura bien lieu dans la nuit du dimanche 11 au lundi 12 décembre 2016 ».

En attendant, l’arrivée du président Sall qui va effectuer ses ziars, les séances de Bourde battent leur plein dans la ville Sainte. Des moments fort qui permettent aux fidèles d’exalter l’œuvre d’une dizaine de chapitres de l’Imam Bouchari, un grand saint et poète égyptien et comprenant plusieurs poèmes d’inspiration religieuse dont le plus célèbre est le Qasida Al Burda (poème du manteau).

senego

Marche de l’opposition : Les journaux de ce vendredi redoutent des affrontements

presse
 Les quotidiens parvenus vendredi à l’APS font étalage de leurs craintes concernant d’éventuels affrontements à l’occasion de la marche de l’opposition, prévue à Dakar dans l’après-midi, l’itinéraire choisi par les initiateurs n’ayant pas été validé par l’autorité administrative.
« Marche interdite en ville », affiche La Tribune, en allusion au fait que l’autorité administrative a validé l’itinéraire place de l’Obélisque-RTS plutôt que le trajet menant au centre-ville dakarois en partant de la RTS pour aboutir au ministère de l’Intérieur via la Poste Médina.
« Les choses se sont gâtées entre le gouvernement et l’opposition sur l’itinéraire à emprunter pour la marche d’aujourd’hui. Face aux positions tranchées de part et d’autre, si un consensus n’est pas trouvé d’ici 15 heures, ce sera la première scène d’affrontements entre les forces de sécurité et la coalition Mankoo Wàttu Senegaal », note le journal.
« L’itinéraire de la discorde », souligne également Enquête à travers sa Une. Le journal de signaler de son côté que le préfet de Dakar et les leaders de l’opposition « n’ont pas réussi à s’accorder sur le trajet de la marche ». « Et chaque partie campe sur sa position », écrit Enquête.
L’Observateur relève même que « l’opposition se radicalise », à partir du moment où le préfet a décidé de changer l’itinéraire de sa marche. D’où la manchette du journal : « Un vendredi ceint de dangers ». « Bataille des itinéraires entre l’opposition et le préfet », qui fait craindre « un affrontement » entre les deux parties, affiche Le Populaire.
Cette marche risque par conséquent d’être « celle de tous les dangers », ajoute Le Populaire dont la formule est reprise à sa Une par Le Témoin quotidien. « Légalement, explique ce journal, la marche de l’opposition, prévue cet après-midi est autorisée à condition que les initiateurs changent d’itinéraire ».
« Mais, les leaders de l’opposition campent sur leur position pour ce vendredi et selon l’itinéraire qu’ils avaient indiqué dans leur déclaration de marche. Dakar pourrait donc être aujourd’hui le théâtre de manifestations politiques violentes si l’opposition et l’administration, chacune de son côté, campe sur leurs positions. Les germes d’un affrontement sont ainsi semés », estime Le Témoin quotidien.
« Mankoo promet le feu à Macky Sall » (Libération). « Le vendredi de tous les dangers » (Walfquotidien). Des titres parmi d’autres, qui rendent compte des inquiétudes de la presse quotidienne. « Il y a de l’électricité en l’air ce vendredi. Les positions tranchées de l’opposition et des autorités laissent craindre des affrontements cet après-midi dans les rues de Dakar », écrit Walf quotidien.
Cette marche décidée par l’opposition est en partie liée à la polémique sur le pétrole et le gaz, qui s’est installée dans le pays depuis quelques jours et qui a apporté de l’eau au moulin des contempteurs du régime, qui disent également vouloir marcher pour « le respect des libertés » au Sénégal.
Le Front pour la défense du Sénégal/Mankoo Wattu Sénégal (FDS/MWS) a dit maintenir sa marche par le biais de laquelle il « compte engager une série d’actions de défense des intérêts du Sénégal », en relation avec la polémique sur le pétrole et le gaz.
Celle-ci est partie d’allégations de l’opposition sénégalaise sur le rôle présumé d’Aliou Sall, maire de Guédiawaye (banlieue dakaroise) et frère du président Macky Sall dans l’installation et les opérations de Pétro Tim au Sénégal.
A ce sujet justement, Le Soleil annonce la démission de M. Sall de Timis Corporation. « Pour mettre à l’aise le président de la République, j’ai démissionné de mon poste d’administrateur de Timis Corporation Sénégal », écrit-t-il dans un post sur sa page facebook, cité par Le Soleil.
Le journal fait observer que la démission du maire de Guédiawaye « intervient à 24 heures de la marche que le Front pour la défense du Sénégal +Wattu Senegaal+ organise, aujourd’hui, pour, entre autres, dénoncer le contrat liant l’Etat du Sénégal à la société Timis Corporation ».
« La polémique raffine Aliou Sall » mais il n’en devient pas moins « directeur marketing Afrique de Timis group », annonce le journal Le Quotidien. L’Observateur revient sur la même information, de même que Libération, qui affiche : « Aliou Sall démissionne et obtient une….promotion ».
« Lors d’une réunion qui a duré trois heures de temps hier, à Paris (France), Aliou Sall a fait accepter à Frank Timis sa démission de Timis Corporation. Mais c’était pour obtenir une sacrée promotion », celui de responsable marketing des nouveaux projets de Timis sur le continent africain.
Une proposition acceptée par l’intéressé, à condition que « le Sénégal ne soit pas compris dans ses compétences. Une volonté acceptée et on devrait d’ailleurs connaître son remplaçant au Sénégal dans les prochaines heures », écrit Libération.

Marche de ce vendredi : L’opposition persiste pour le Rond-point de la Rts .

 

Marche de ce vendredi : L’opposition persiste à faire du Rond-point de la Rts, le lieu de rassemblement.
  Le Front pour la défense de la république persiste dans sa volonté de marcher du Rond-point de la RTS à la place Washington, siège du ministère de l’intérieur. En effet malgré le changement d’itinéraire proposé par le préfet avec comme point de départ la place de la nation, ex obélisque, Malick Gakou et ses camarades restent ferme.
« Le Point de rassemblement de la marche de ce vendredi 14 octobre 2016 reste le Rond-point Doudou Ndiaye Rose, en face de la Rts à 15 heures », martèlent-ils dans une note reçue ce matin.
Dakaractu

Mondial 2018 : Aliou Cissè publie vendredi sa liste pour le match contre les requins bleus

Mondial 2018 : Aliou Cissé publie vendredi sa liste pour le match contre les Requins bleus
Dakar, 22 sept (APS) – Le sélectionneur national Aliou Cissé rencontre la presse vendredi, à partir 10 heures, pour la publication de la liste des joueurs retenus pour la rencontre Sénégal-Cap Vert du 8 octobre prochain, comptant pour la première journée des éliminatoires du Mondial 2018, annonce un communiqué.
Cette rencontre avec les journalistes se tiendra au Good Rade, sur la VDN, à Dakar, précise le communiqué.
Le Sénégal partage avec le Cap-Vert, le Burkina Faso et l’Afrique du Sud le groupe D des éliminatoires de la coupe du monde 2018, zone Afrique.

Le Front du Non « Ñani bañna » en conférence de presse, ce vendredi

Le Front du Non

 Le Front du Non « Ñani bañna » organise une conférence de presse, vendredi, à 10h, à l’hôtel Ndiambour, à Dakar, selon un communiqué reçu à l’APS.
Cette organisation va « présenter son programme pour la ‘campagne du non’, en perspective du référendum prévu le 20 mars 2016 ».
« Il s’agira aussi d’échanger avec la presse sur les irrégularités notées dans le processus en direction de ce scrutin », affirme le communiqué.

Les Sénégalais sont convoqués aux urnes le 20 mars, pour un référendum portant sur 15 réformes constitutionnelles proposées par le président Macky Sall.