Tag Archives: Vidéo

[Vidéo] Des lycéennes de Chibok livrent un message dans une vidéo de Boko Haram

Le groupe jihadiste nigérian Boko Haram a diffusé lundi une nouvelle vidéo montrant 14 présumées lycéennes enlevées à Chibok (nord-est) en avril 2014.

« Nous sommes les filles de Chibok (…) Par la grâce de Dieu, nous ne vous reviendrons pas », affirme l’une des jeunes filles s’exprimant au nom du groupe apparaissant dans cette vidéo de 21 minutes, dont trois tiennent des nourrissons dans leurs bras.

C’est la première vidéo de ce genre depuis le mois de mai, lorsqu’une jeune femme affirmant être l’une des 219 lycéennes enlevées, était apparue brandissant une arme et refusant elle aussi de rentrer chez elle.

Aucun élément n’indique quand et où ce message a été enregistré, ni si les personnes présentes sont sous la contrainte.

« Nous plaignons les autres filles de Chibok qui ont choisi de retourner au Nigeria. Dieu vous a bénies et vous a amenées au +caliphat+ (…) mais à la place, vous avez choisi de retourner dans la mécréance », poursuit-elle à propos des filles ayant réussi à s’échapper lors de leur enlèvement il y a presque quatre ans.

La jeune fille s’adresse aussi à leurs parents: « Vous devez vous repentir (…) les flammes de l’enfer sont votre destin si vous ne vous repentez pas, car Allah nous a créés pour que nous l’adorions ».

Elle remercie également le chef du groupe jihadiste, « notre père Abubakar Shekau, qui nous a mariées. Nous vivons dans le confort (…) Abubakar Shekau est notre chef ».

Donné plusieurs fois pour mort, Shekau apparait lui aussi sur la vidéo, tirant avec une mitrailleuse lourde avant de délivrer un sermon d’environ 13 minutes.

Au total, 276 filles avaient été enlevées en avril 2014 dans leur lycée à Chibok (Etat du Borno), suscitant une vague d’indignation internationale.

57 d’entre elles s’étaient échappées au moment de leur enlèvement et 107 ont été retrouvées, secourues ou libérées aux termes de négociations entre le gouvernement et les insurgés islamistes.

Boko Haram, qui signifie « l’éducation occidentale est un pêché », a mené des campagnes sanglantes contre les professeurs et les étudiants dans le nord-est du Nigeria, où ils veulent installer leur Califat.

Boko Haram, qui utilise les enlèvements de masse pour recruter, a enlevé des dizaines de milliers de personnes, que l’armée nigériane libère au fur et à mesure de la reprise de territoires auparavant occupés par les islamistes.

Depuis 2009, le conflit a fait au moins 20.000 morts et 2,6 millions de déplacés au Nigeria.

Boughazelli : Si Aliou Sall n’arrête pas, je diffuserai une vidéo qui l’exilera à Fatick

Boughazelli : «Si Aliou Sall n’arrête pas, je diffuserai une vidéo qui l’exilera à Fatick»

Les prochaines investitures pour les législatives risquent d’être fatales à l’APR Guédiawaye, au cas où le Président Sall n’interviendrait pas. Hier, de grands responsables apéristes dudit département, dont Lat Diop et Boughazelli ont déclaré la guerre à Aliou Sall.
Seydina Fall Boughazelli n’est plus seul dans son combat contre Aliou Sall.
D’autres responsables et pas moindres, ont rallié, hier sa cause. Il s’agit de Lat Diop, membre du secrétariat exécutif national (SEN) de l’APR, de la députée Awa Sow, de Racine Talla, maire de Wakhinane Nimzatt, de Cheikh Awa Balla Fall, directeur de l’école nationale d’administration, entre autres. Les deux derniers nommés se sont fait représenter.

«Ce que nous fustigeons, c’est l’attitude du coordonnateur départemental du parti, Aliou Sall, dans sa logique de vouloir écarter certains responsables du parti pour présenter des listes de candidatures. Le constat est établi qu’il n’y a pas de consensus dans le choix de ces représentants-là. Nous déplorons en même temps le fait qu’il ne veuille pas associer dans la marche du parti que ses affidés, les gens qui sont acquis à sa cause. Pour le reste, ils sont totalement exclus des activités du parti», a fulminé Lat Diop.

Embouchant la même trompette, le député Seydina Fall Boughazelli a sorti la mitraillette contre le maire de Guédiawaye. «Tout ce qui se passe ici, est de la responsabilité d’Aliou Sall. On a tout fait pour Macky Sall, Lat Diop et moi. Tout le monde s’est battu jusqu’à son arrivée au pouvoir. On l’a soutenu sur tous les plans. Et maintenant, Aliou Sall veut tout détruire. Il veut choisir ses hommes pour les mettre à la tête de la liste départementale. Mais il y a des gens que l’on n’achète pas», a asséné Boughazelli.

Avant de poursuivre : «Nous savons comment faire pour gagner les élections. Nous n’accepterons pas qu’Aliou Sall sème le désordre dans ce parti. Aliou Sall n’assiste à aucune de nos réunions. Il est temps que nous faisons face au Président pour lui dire ce qu’il veut à Guédiawaye, son frère ne pourra pas le faire. Quand l’heure arrivera, nous parlerons. Un débat ne peut avoir que devant le Président de la République. On ne se retrouve pas derrière Aliou Sall. Il ne respecte pas le parti ni les militants du parti.»

Le député apériste invite le Président Macky Sall à prendre ses responsabilités. «Si non Aliou Sall va tout détruire», a-t-il averti. Et de menacer : «il monte des gens contre nous pour nous insulter, mais s’il n’arrête pas je diffuserai une vidéo qui l’exilera à Fatick.»

Guigui s’excuse : La vidéo de mes seins était un banal accident…


La chanteuse Guigui a créé hier une grande polémique. Elle avait posté une vidéo assez torride sur Snapchat qui mettait carrément en évidence sa poitrine voluptueuse. L’artiste Guigui, dans un entretien accordé au journal L’Obs, parle de cette fameuse vidéo et s’excuse.

« Je vous assure que c’était indépendant de ma volonté. C’était juste un banal accident. En faisant la vidéo, je ne me suis pas rendue compte que le haut que je portais était aussi transparent. La lumière des flashs du téléphone aidant, ma poitrine est en exergue. Je m’en excuse si j’ai heurté la sensibilité de certains. Ceux qui me sont proches savent que je ne suis plus dans la provocation. J’ai banni de mon style vestimentaire tout ce qui est sexy à outrance ou tape-à-l’oeil. Je me suis rangée maintenant. Malheureusement, les gens ne voient que le mauvais côté et essaient à tout prix de détourner l’attention sur des futilités, alors qu’il y a plus important ».

Pikine: Le faux directeur de radio, les filles Anna, Astou et Dieynaba et les vidéos por…no

tamale-sexy

Une sale affaire de chantage, d’abus sexuels, d’usurpation de fonction et de rêves chahutés. C’est le synopsis du scandale qui secoue Pikine ces derniers jours. Et qui met en vedette, un producteur de téléfilm véreux, qui se faisait passer pour le directeur de la radio Oxy-Jeunes, un journaliste de cet organe, présenté comme son complice, et des filles qui rêvaient de devenir célèbres. Le faux directeur, nommé A. Télémag Sy, lance un appel à candidatures sur Facebook pour enrôler des candidates pour des cours de mannequinat et des rôles dans des téléfilms. Ce qui passait pour une annonce en bonne et due forme était en vérité un hameçon.
Trois filles mordent. Anna B., Astou D. et Dieynaba N., puisque c’est d’elles qu’il s’agit, se disent intéressées. Commencent les auditions. Puis le casting au cours duquel les filles se faisaient prendre en photos toutes nues. Dans différentes positions suggestives. Et sous les yeux de Télémag Sy. Qui profite de l’occasion pour entretenir des relations sexuelles avec deux des filles. Les ébats sont filmés par le faux directeur, qui présentait le journaliste d’Oxy-Jeunes comme son directeur de casting. Après ce casting d’un genre particulier, les filles veulent en avoir le cœur net. Elles débarquent lundi dernier dans les locaux d’Oxy-Jeunes.
Elles ont cru que le sol se dérobait sous leurs pieds lorsqu’elles apprennent que le directeur de la radio n’est pas celui qui s’est présenté à elles comme tel. Elles angoissent. D’autant que le Sy les fait chanter. Il leur demande des faveurs sexuelles en menaçant, en cas de refus, de balancer les images sur les réseaux sociaux. Des bonnes volontés leur demandent de porter plainte. Elles s’exécutent lundi dernier. La police entre en action. Son plan : faire croire à Télémag Sy que les filles vont céder à son chantage. Celles-ci acceptent de jouer le jeu et débarquent chez le faux directeur lundi soir vers 21 heures.
Le gars est surpris en train d’entretenir des relations sexuelles avec une autre fille. La fouille effectuée chez lui permet de tomber sur les éléments audio et vidéo redoutés par les filles, une caméra, un appareil photo, entre autres. Placé en garde à vue, le mis en cause désigne le journaliste d’Oxy-Jeunes comme son complice. Le duo a été déféré au parquet avant-hier, mardi 3 janvier, pour viol, faux, usage de faux et usurpation de fonction. Ils ont bénéficié hier, mercredi 4 janvier, d’un retour de parquet. Le directeur d’Oxy-Jeunes, le vrai, a, lui aussi, déposé une plainte contre A. Télémag Sy.

Arbitrage vidéo: La Fifa veut que «tout soit prêt pour le Mondial 2018»

content_image
L’assistance vidéo « doit être peaufinée » pour être opérationnelle au Mondial-2018, a déclaré samedi le président de la Fifa Gianni Infantino, reconnaissant des couacs lors des tests effectués durant le Mondial des clubs au Japon.
« Nous sommes en phase de test et (le système) doit être peaufiné », a déclaré le patron du foot mondial.

« Il est encore trop tôt pour savoir quand nous pourrons démarrer avec ce système, mais j’espère que les résultats des essais seront assez positifs pour le mettre en vigueur lors de la prochaine Coupe du monde », a-t-il ajouté, maintenant sa position en faveur de l’utilisation de cette technologie.

Lors de la demi-finale du Mondial des clubs jeudi entre le Real Madrid et les Mexicains d’America (2-0 pour le club espagnol), un but inscrit par Cristiano Ronaldo a été validé après un certain flottement et une longue incompréhension entre joueurs, arbitre et assistant vidéo.

Accordé, puis annulé sur intervention de l’arbitre vidéo, le but a finalement été validé, provoquant de nombreuses critiques, à commencer par celles du milieu de terrain madrilène Luka Modric.

Également critiqué : l’allongement des matchs causé par l’arbitrage vidéo, jugé « agaçant » par Mateus Uribe, le milieu de terrain des Colombiens de l’Atletico Nacional, à l’issue de la demi-finale du Mondial des clubs perdue par son équipe contre le club japonais des Kashima Antlers (3-0).

Lors de la rencontre,un penalty a été accordé aux Japonais de longues secondes après une action litigieuse, ce qui « a retourné la rencontre à 180 degrés » selon Uribe.

 

Corruption a L’Iaaf : Papa Massata Diack entendu en vidéo conférence

 

CORRUPTION A L'IAAF : Papa Massata Diack entendu en vidéo conférence
 Selon Libération, Papa Massata Diack a été interrogé lundi et jeudi derniers par le Tribunal arbitral des sports (Tas) après son recours déposé devant cette instance à la suite des sanctions prises par le comité éthique de l’Iaaf.
Comme vous le devinez, Papa Massata Diack qui est visé par une notice rouge d’Interpol, la police des polices, n’a pas fait le déplacement à Lausanne. Il s’est invité au «procès» par vidéo conférence tout comme Valentin Balkhnichev et Alexei Melnikov visés par les mêmes sanctions dans le cadre de l’affaire dite de dopage dans l’athlétisme pour laquelle Lamine Diack est doublement mis en examen.
Le Tas devrait donner son verdict dans les prochains jours.

Le policier corrompu arrêté, les internautes qui ont partagé la vidéo convoqués par la Dic

policier-corrompu

Le policier corrompu arrêté,  les internautes qui ont partagé la vidéo convoqué par la Dic

Reparlons de l’affaire de la vidéo du policier corrompu qui fait le buzz sur Internet depuis dimanche passé pour dire que les choses sont en train de bouger du côté de la Police. En effet, l’inspecteur général de la police Oumar Maal qui n’a pas du tout apprécié la vidéo, a saisi la Brigade prévôtale de la police pour ouvrir une enquête et sanctionner aussi bien les corrupteurs que le corrompu.

Selon l’As, le policier qui officie à la compagnie de la circulation, déjà identifié, est aux arrêts au camp Abdou Diassé et la police est à la trousse des filles qui ont filmé la scène. A défaut de mettre la main sur les deux femmes, la Dic retrace le circuit de la vidéo. Le journal L’Obs informe que plusieurs internautes ayant partagé cette vidéo, ont été convoqués, hier, par les enquêteurs de la Dic.

La vidéo montre un policier de la circulation filmé en plein marchandage avec des jeunes filles qui ont commis une infraction.

senego.com