Tag Archives: Voleur

Y en a marre : Aliou Sall doit démissionner et se mettre à la disposition de la justice

Le dernier rebondissement intervenu dans le dossier du pétrole et du gaz, suite à la diffusion d’une enquête de la chaîne anglaise BBC, vient encore une fois mettre à nue l’opacité et l’absence de transparence qui ont entouré les négociations et transactions dans cette affaire.

Il y a toujours eu soupçons et accusations de connivences criminelles entre les sociétés minières et le frère du Président, Aliou SALL.

Et malgré plusieurs interpellations citoyennes, rien n’a été fait pour éclairer les contribuables sénégalais, si ce n’est des menaces et des simulacres de dialogue sur le pétrole et le gaz, orchestrés par le pouvoir pour mieux noyer le poisson.

Aujourd’hui, la seule problématique, au delà des émotions et du factuel, c’est la transparence dans la gestion de nos ressources de manière générale. Que savons-nous en réalité de l’exploitation de l’or de Sabodala ?

Où va notre or ? A qui profite-t-il? Que savons-nous des contrats de Pêche ? Le fer du Falémé ne risque-t-il pas de tomber entre les mains des Turcs, si ce n’est déjà fait ?

Qu’est-ce qu’on sait de notre zircon ? Où va l’argent tiré de toutes ces ressources ? Pas aux Sénégalaises et aux Sénégalais qui croupissent dans la débrouille quotidienne pour manger, boire ou se soigner ! Pas à l’éducation nationale qui se meurt ou à la santé malade de son plateau technique faible et des grèves à répétition.

Les forces vives, la classe politique doivent s’organiser pour en finir avec ce pillage de nos ressources et cette corruption érigée en système de gouvernance. Il faut dépersonnaliser le débat et en faire un combat national pour le salut du peuple.

Il faut vaincre la corruption ! A l’heure du dialogue national, il y’a de la matière si l’Etat veut vraiment améliorer les conditions de vie des Sénégalais.

Que Aliou SALL démissionne de ses responsabilités et charges publiques pour se mettre à la disposition de la Justice au lieu de distribuer des menaces et des démentis.

Le Mouvement Yen a marre appelle les forces vives dans ce combat et demande à la justice de s’auto saisir. « Il n’y a pas de destin forclos, il n’y a que des responsabilités désertées »
Fait à Dakar le 03 juin 2019

Barthélemy Dias traite Macky Sall de voleur

Le maire de Mermoz/ Sacré-Cœur semble de plus en plus vouloir en découdre avec le régime de Macky SALL. Barthélémy DIAS qui soutient mordicus que son mentor Khalifa SALL sera de la course à la prochaine présidentielle défie le Conseil constitutionnel de rejeter la candidature de l’ancien maire de Dakar.

« Nous avons assez discuté, nous n’attendons plus que le 19 janvier prochain (date de publication de la liste définitive des candidats retenus pour la présidentielle du 24 février 2019)… », a martelé Barthélémy DIAS sur les ondes de Sud FM.

Selon lui, il est impossible, à l’état actuel des choses, de parvenir à une conciliation avec Macky SALL. Car, indique-t-il, ce dernier n’a aucun égard pour les marabouts encore moins pour les opposants.

« Feu Serigne Sidy Makhtar MBACKE lui a demandé d’accorder ne serait-ce que la liberté provisoire à Khalifa SALL. Il ne l’a pas écouté.

Même chose avec Karim WADE. Mais quand le Qatar a demandé la libération de Karim, il a obéi en le graciant puis en le faisant sortir du pays dans des conditions nébuleuses », a expliqué l’ancien député.

Ne lâchant pas le leader de l’APR, Barth de poursuivre : « pourtant quand Me Abdoulaye WADE a voulu l’emprisonner, il a couru auprès de Serigne Bara qui était à l’époque khalife général des Mourides. Nous l’avions soutenu mais nous ne savions pas qu’il avait huit milliards de F CFA.

Comment il les a eus ? On ne peut s’enrichir que de trois manières : en travaillant, en héritant ou en volant.

Comment Macky SALL qui n’était même pas dans le premier gouvernement de Me Abdoulaye WADE a pu rassembler autant d’argent qu’il n’a pas hérité » ? Et Barthélémy DIAS de répondre à sa propre question : « Il l’a volé ».

WALFNet

Le voleur n’aime pas les bruits de pas et les éclats de voix…


Babacar Gaye Na répondu à Macky Sall qui comparait les ténors de l’opposition à des voleurs qui crient derrière un voleur imaginaire

Quand quelqu’un qui, avant d”occuper une fonction politique, peinait à payer un Loyer de 60 000, comptait sur la mrraine de sa fille pour assurer le lakh et les beignets « Thiopati »
Et squattait les véhicules de ses amis pour aller aux réunions des cadres du Pds, il soit raser les murs apres s’être enrichi à la faveur d’une proximité de 8 ans aux côtés de ceux-là qu’il considère aujourd’hui comme des voleurs.
Mais comme un voleur n’aime pas des bruits de pas ou des éclats de voix, une pollution sonore lui enlève toute chance d’achever son coup tordu.

Ne lui en déplaise, l’opposition criera au voleur, vociférera, tambourinera, claironnera, sifflera pour que le bien de la communauté ne soit pas emporté.

Sitor Ndour traite Khalifa Sall de voleur et demande …

Sitor Ndour accuse gravement: « Khalifa Sall est un voleur … Il doit être arrêté et jugé »

Le responsable de l’Alliance pour la République (Apr), Sitor Ndour estime que le maire de Dakar, Khalifa Sall, a détourné « les deniers publics et en conséquence, devrait être jugé ». Pour lui, le maire socialiste de Dakar « devait être traduit devant les juridictions sans tenir compte de son manteau d’homme politique et de maire de Dakar ».

« Khalifa a détourné les deniers publics et en conséquence, devrait être jugé, sans tenir compte de son manteau d’homme politique et de maire de Dakar. Khalifa doit être immédiatement arrêté pour avoir commis des actes délictuels, C’est un voleur Et un voleur reçoit le traitement à lui réservé dans le Code pénal sénégalais, pas un autre. C’est pareil », a dit Sitor Ndour.

Pour l’ancien directeur du Coud, « Khalifa Sall a justifié l’usage des fonds tirés de sa Caisse d’avance, mais l’Ige a vu que ces justificatifs ne tiennent pas la route. Ce qui fait que le délit est constant ».

M. Ndour estime que le Sénégal a une opposition de « détourneurs de deniers », de « criminels » de « trafiquant avec faux et usage de faux », faisant ainsi allusion à l’ex-premier ministre, Abdoul Mbaye. Il n’a pas manqué d’inviter les opposants à s’éloigner du « jeu de la victimisation ».

Le Maire de Dakar, Khalifa Sall, a été convoqué la semaine dernière à la Division des investigations criminelles (Dic), suite à un rapport de l’Inspection générale d’Etat (IGE) sur la gestion de la Caisse d’avance de la Ville. Il a été entendu, pendant deux jours.