A la prison du Cap Manuel, des matons vendaient des cellules aux détenus VIP

La Maison d’arrêt et de correction du Cap Manuel est éclaboussé par un scandale qui a entraîné la mutation de plusieurs de ses agents. Ces derniers sont impliqués dans une sordide affaire au parfum de corruption.


 A la prison du Cap manuel, les détenus de la prison ne bénéficient pas des mêmes traitements. Ceux qui ont un bon statut social occupent les cellules appelées Vip. Au même moment, ceux considérés comme ayant un statut inférieur et pauvres logent dans des cellules poussiéreuses dont les toilettes sont repoussantes et rarement praticables et avec matelas troués pour ne pas dire inconfortable.

Une fois transféré au niveau du Cap manuel, le détenu se voit proposer une cellule confortable par certains agents de la prison. Ceux qui acceptent l’offre déboursent entre 100.000 et 150.000 Francs Cfa. Mis au parfum de ce scandale, le patron de l’administration pénitentiaire, le Colonel de la gendarmerie, Daouda Diop, aurait sévi contre ces agents véreux. Ainsi, plusieurs matons, identifiés comme faisant partie de ce « réseau », ont été mutés dans les prisons qui se trouvent à l’intérieur du pays. Le directeur de l’administration pénitentiaire a procédé à des échanges de prisonniers. La quasi-totalité des prisonniers qui se trouvent au Cap Manuel ont été transférés au niveau de la Maison d’arrêt de Rebeuss. Ceux qui purgeaient leur peine au « cent mètres carrés » et qui avaient une punition d’au moins six mois son mutés vers le Cap Manuel.

Quelque chose à dire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *