Accusées d’être des sorcières, une mère et sa fille brûlées vivante

1

Accusées d’être des sorcières, une mère et sa fille brûlées vivante

Accusées de pratique de sorcellerie, une femme et sa fille ont été brûlées vives dans leur maison.

Les habitants de leur village dans le comté de Kisii au Kenya, auraient brûlé les deux femmes vivantes suite à une accusation de sorcellerie alléguée.

Tuko News rapporte que les deux femmes, âgées de 95 ans et 53 ans, ont été brûlées alors qu’elles se trouvaient dans leur maison.

Les photos montrent la maison en feu, mais ne montrent aucun des commanditaires de l’horrible crime.

Selon les rapports, brûler vivant des sorcières présumées, en particulier les personnes âgées, à mort est rapidement devenu une tendance dans le comté de Kisii.

Brûler ‘une sorcière’ est une pratique courante et illégale dans les pays africains, en particulier dans les pays d’Afrique de l’Est comme la Tanzanie et le Kenya.

Comment arriver à conclure qu’un individu pratique de la sorcellerie ?

De quels droits ces personnes ôtent-elles la vie à des présumées sorcières?

Il est important que le gouvernement kényan se penche sur ce phénomène en vue de l’éradiquer .

Quelque chose à dire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *