Attentats de Bruxelles : La fuite de l’homme au chapeau retracée

avis-de-recherche

Le parquet fédéral fait appel à la collaboration de la population. Il a lancé un avis de recherche correspondant à l’homme au chapeau, dont l’identité reste un mystère à ce jour.

La police recherche entre autres la veste à capuche dont il s’est débarrassé lors de sa fuite.

Voici le communiqué tel qu’il a été publié sur le site officiel de la police:

Dans le cadre de l’enquête sur l’attentat commis à l’aéroport de Bruxelles le 22 mars 2016, les services de police cherchent à retracer le chemin de l’auteur qui a pris la fuite.

Une fois les bombes explosées à 07h58, l’homme à la veste claire et au chapeau est sorti du bâtiment, il est passé devant le Sheraton et a tourné à droite pour emprunter le parking AVIS et sortir du site de l’aéroport.

Il a alors traversé à pied la commune de Zaventem tout en se débarrassant de sa veste claire. A 08h50, il est arrivé au carrefour de la Grote Daalstraat et de la chaussée de Louvain. Il est alors vêtu d’une chemise claire dont il a retroussé les manches.

Il a ensuite remonté la chaussée de Louvain jusqu’au carrefour Meiser où il est encore une fois repéré par les caméras de surveillance à 09h42.

Il a poursuivi sa route sur la chaussée de Louvain où il est filmé à 09h49. Puis il a emprunté l’avenue de la Brabançonne où il disparaîtra au carrefour de la rue du Noyer à 09h50.

La veste abandonnée est de couleur claire, elle comporte une capuche dont l’intérieur est de couleur foncée. Cette veste pourrait donner de précieux renseignements aux enquêteurs si elle était retrouvée.
La chemise du fuyard semble être de couleur bleue claire et est munie d’empiècements au niveau des coudes. Il portait également un pantalon foncé et des chaussures brunes avec une large semelle blanche.

Si vous avez remarqué une veste claire à l’abandon entre l’aéroport et la chaussée de Louvain, ou si vous avez croisé l’auteur lors de sa fuite ou si vous savez dans quelle direction il a poursuivi son route, veuillez prendre contact avec les enquêteurs.

Quelque chose à dire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *