Can17 : qui sont les grands absents de la Coupe d’Afrique ?

Avec les retraites internationales des Samuel Eto’o, Didier Drogba et autres Yaya Touré ces dernières années, le football africain n’a pas encore trouvé les grands leaders de la génération suivante. Certains, à l’image de l’Algérien Riyad Mahrez, joueur africain de l’année 2016, du Gabonais Pierre-Emerick Aubameyang ou du Sénégalais Sadio Mané, comptent sur cette CAN-2017 pour auréoler d’un titre continental leur carrière internationale et prendre encore un peu plus d’envergure.

D’autres aspiraient au même destin, mais devront patienter. L’Ivoirien Gervinho, les Congolais Bolasie et Mputu ou les Marocains Boufal et Belhanda… des grands espoirs ou des leaders confirmés qui pouvaient se muer en incarnation du football africain, mais qui ont vu leurs rêves au mieux repoussés, au pire anéantis.

Gervinho manque le coche

À 29 ans, l’attaquant de la Côte d’Ivoire Gervinho est sans nul doute le plus emblématique d’entre eux. Vainqueur de l’édition 2015 avec des Éléphants menés par l’immense Yaya Touré, il se voyait bien reprendre le flambeau de la jeune génération.

Occasion manquée pour le numéro 10 ivoirien, blessé au ligament d’un genou en octobre lors d’un match de club avec le Hebei Fortune (Chine). Il devra donc supporter les Bailly, Aurier et autres Kalou devant sa télé. Avec sans nul doute un peu moins de stress que lors de la finale 2015, remportée par les Éléphants aux tirs aux buts.

 

Quelque chose à dire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *