Cette juge sud africaine insulte les Negro : «Le viol fait partie de la culture des Noirs »


Une juge sud-africaine fait scandale en affirmant que «le viol fait partie de la culture noire»
C’est une ligne rouge très très foncée qu’a franchi la juge sud-africaine Mabel Jansen, de la haute cour de Pretoria. Dans un débat sur Facebook avec l’activiste Gillian Schutte, la juge a écrit des propos racistes d’une rare violence qui ont choqué l’opinion sud-africaine, comme on peut le lire ci-dessous en anglais.


«Dans leur culture [comprendre les noirs], une femme est là pour satisfaire leurs désirs. Cela est vu comme un droit absolu et le consentement des femmes n’est pas requis. Vous pouvez trouver cela difficile à accepter et dérangeant, comme je l’ai ressenti. Mais je n’ai jamais rencontré jusqu’ici femme qui n’avait pas été violée à l’âge de 12 ans», écrit notamment Mabel Jansen, parmi d’autres propos ignobles.

Plus loin, on peut également lire: «Le meurtre est aussi quelque chose de relativement anodin. Et les viols collectifs de bébés, filles et mères sont un passe-temps agréable.»

Les propos datent de 2015, mais l’activiste Gillian Schutte ne les a publiés que ce 10 mai 2016. Sur le réseau social Twitter, Mabel Jansen s’est défendue en affirmant: «Ce que j’ai dit de manière confidentielle à quelqu’un pour l’aider a été complètement sorti de son contexte et cela faisait référence à des affaires judiciaires bien précises.»

La ligue des femmes de l’ANC, le parti au pouvoir, a publiquement affirmé que Mabel Jansen n’était plus légitime pour juger des affaires de viol, rapporte le média britannique The Independant. Le parti d’opposition sud-africain, l’Alliance démocratique, a de son côté décrit le discours de la juge comme, «non seulement blessant et stupide, mais aussi portant atteinte à la dignité de nos concitoyens».

Slate Afrique

Quelque chose à dire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *