Crime passionnel, homosexualité, vengeance : Le double meurtre du centre ville livre ses secrets

content_image

En conférence de presse, hier, le commissaire de la Sûreté urbaine de Dakar avait annoncé l’arrestation de « deux Sénégalais âgés de 20 à 30 ans » dans le double meurtre du Franco-Libanais-sénégalais, Hachem Issam Fawaz, et de son ami et partenaire autrichien, William Klinger. Il ajoutait que « c’est un crime qui pourrait être passionnel avec une connotation de vengeance ».

« Libération » révèle que le présumé meurtrier se nomme Lamine Dabo et son complice, Bouba Samaté. Selon le journal, en décembre 2015, William Klinger avait drogué et violé Lamine Dabo. Deux mois plus tard, il est revenu, poignard à la main, pour se venger.

Premier à tomber, Bouba Samaté, qui n’a pas joué un rôle dans ce carnage, a balancé Lamine Dabo qui a été arrêté hier. Devant les éléments de la Sûreté urbaine, Dabo a fait des aveux circonstanciés. Il jure qu’il n’a fait que se venger de cette « honte suprême », cette humiliation qui le tuait à petit feu.

C’est ainsi que, raconte « Libération », il est revenu dans l’immeuble. Quand il a frappé à la porte, Fawaz a ouvert. Il lui a planté un coup de couteau avant de se ruer sur William qu’il a sauvagement poignardé.

Quelque chose à dire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *