Dix jours après le début du ramadan,les dakarois peinent encore à s’adapter

Ce mardi marque le début de la deuxième partie du mois de ramadan.Après dix jours d’abstinence, les comportements ont complètement changé .A Dakar, les activités démarrent à partir de dix heures.De sept heures du matin  à neuf heures trente minutes, les rues sont désertes,les routes dégagées et les boutiques  encore fermées.C’est à partir de dix heures que les mouvements commencent à s’intensifier.Les femmes, en accoutrement adapté à la période ,sortent pour aller au marché.D’autres apparaissent pour rejoindre leur lieu de travail.Toutes correctement habillées.Seuls les potaches ont déjà rejoint les salles de classe à cette heure de la journée.Mème les heures de travail des employés de l’administration connaissent des réaménagements internes.

A Yoff,les quelques non jeûneurs rencontrent des difficultés à trouver du pain pour le petit déjeuner.Les boulangeries sont fermées.A  l’heure du déjeuner,Les restaurants ont encore baissé  rideau et ne s’ouvrent que vers dix neuf heures.Les ouvriers démarrent leurs activités vers onze heures.Rien n’est plus comme en temps normal.L’animation des marchés est  au top entre onze heures et quinze heures.Le transport commence à bouger à la même heure.les  embouteillages monstres de Dakar s’annoncent  en mis journée.Au marché, les prix de certaines  denrées  connaissent une légère hausse.Les clients parlent d’une pénurie de sucre ces jours ci.Le poisson devient de plus en plus rare et la viande coûte un peu plus cher.

C’est un peu  vers dix sept heures que les populations commencent à sortir .Les une vers la boulangerie pour  du pain et d’autres vers la boutique pour d’autres choses. A ce moment de la journée,beaucoup de mouvements.L’on s’achemine lentement vers l’heure de la rupture de jeun.Dans beaucoup de familles,le diner est servi entre vingt trois heures et zéro heures.En cette période de ramadan,le sommeil est perturbé partout car les gens se couchent tard et se réveillent tôt(5heures) pour le repas du matin(kheud). Le réveil se fait tard avec une terrible lourdeur.

Khalil Ibrahima Ndiaye

 

Quelque chose à dire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *