Du coupé décalé pour dire « Même pas peur » aux jihadistes. Regardez

grdbsm

Près d’une semaine après les attentats qui ont frappé la cité balnéaire de Grand-Bassam, le 13 mars, un collectif d’artistes ivoiriens s’est réuni pour dire non au terrorisme.

« En Côte d’Ivoire, on est debout, jihadistes on n’a même pas peur ! » Un message fort en symboles du groupe baptisé « Collectif Bassam » adressé aux jihadistes d’Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi) ayant revendiqué l’attaque terroriste du 13 mars.

Quelque chose à dire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *