Education : L’Etat injecte plus de 13 milliards de FCFA à Kaolack

Le ministre de l’Education nationale, dans le cadre d’une visite de chantiers dans la commune de Kaolack a annoncé un investissement global de 13 353 123 845 FCFA pour  la période 2012-2016. Une enveloppe qui a permis de construire des infrastructures scolaires destinées à étendre le réseau scolaire, augmenter les capacités d’accueil des écoles existantes, améliorer l’environnement des enseignements/apprentissages et rendre possible le développement de l’enseignement des sciences, de la technologique et de l’informatique et fournir aux administrations déconcentrées des conditions de travail plus propices.
La visite effectuée à pas de charge ce lundi 23 janvier 2017 par le ministre de l’éducation nationale a commencé par le Bloc scientifique et technologique Joseph TURPIN actuellement en rénovation et celui en construction dans l’enceinte du lycée Valdiodio NDIAYE.  Ces ouvrages sont financés dans le cadre de l’exécution du programme PAQEEB cofinancé par l’Etat du Sénégal et la Banque mondial pour un montant global de  541 954 733   FCFA.
Au niveau des deux chantiers, les travaux ont connu un avancement global de plus de 70 %
Dans le sous-secteur de l’enseignement Secondaire, il faut également noter la cconstruction au lycée Ibrahima Diouf d’un bloc administratif et d’un bloc pédagogique R+1 de huit(08) étages. Les travaux sont en cours d’exécution pour un avancement de plus de 60% pour un montant de 83 128 315 FCFA.

Devant le ministre et sa délégation, les enseignants et les élèves ont remercié les autorités d’avoir consenti un investissement aussi colossal qui va inévitablement changer le visage de cet établissement qui jadis était presque impraticable à cause des inondations.

Le ministre Serigne Mbaye THIAM qui a eu droit à un accueil chaleureux des élèves a indiqué que le choix porté sur ce lycée pour  se justifie par le dynamisme de l’équipe pédagogique, les bons résultats mais aussi sa position sur la route nationale. Le ministre de l’éducation a aussi révélé qu’au lycée de Keur Madiabel, un projet similaire de construction d’un bloc pédagogique R+1 (8 SDC) pour un investissement de 51 997 217 FCFA sera réalisé dans les plus brefs délais.
Autres chantiers visités, l’inspection d’Académie de Kaolack (IA) pour remplacer l’ancienne dont les locaux étaient devenus très exigus. Le nouveau bâtiment va couter globalement environ 105 000 000 FCFA.
Auparavant, le ministre de l’Education a fait un tour au Centre régional de formation pour les personnels de l’Education(CRFPE) à Khelcom Birane dont la construction et l’équipement sont estimés à 590 000  000 F CFA.

Dans la région de Kaolack, plusieurs autres actions sont prévues ou sont déjà en cours. En effet, de 2017 à 2019, les actions déjà programmées dans le secteur de l’éducation concernent  aussi  la construction de 06 salles de classe dans le Moyen pour un coût global de 36 000 000 FCFA.
Pour promouvoir le développement de l’éducation de base des jeunes et adultes (EBJA), la Banque mondiale à travers le projet PAQEEB a prévu de financer la mise à niveau de 4 daara classiques dans la région pour un montant de 92 888 889  F.CFA

Il est également prévu à travers le financement de la BID, la construction de 05 daara publics et 05 daara non publics  pour un montant de 873 771 284 FCFA.

Outre ce financement global clairement identifié et déjà mobilisé de 1 382 660 173 FCFA, la région de Kaolack devra bénéficier des réalisations du projet de Partenariat Public-Privé (PPP) pour  le remplacement des abris provisoires, qui a déjà fait l’objet de manifestation d’intérêt à la suite de laquelle des offres spontanées ont été reçues et examinées par la commission technique.
Par ailleurs, 161 établissements scolaires (écoles élémentaires, collèges d’enseignement moyen et lycée d’enseignement général) abritant 361 salles de classe construites avec des matériaux de fortune, et ne disposant pas d’ouvrages annexes, devraient être mis à niveau pour un coût global de  3 707 037 149   FCFA.
Dans le sous-secteur de l’enseignement élémentaire, le ministre Serigne Mbaye THIAM a salué la construction et l’équipement de 722 salles de classe, 87 blocs administratifs, 157 blocs d’hygiène BH ET 70 PE par l’Etat du Sénégal et ses Partenaires Techniques et Financiers pour un montant global de 4 775 813 338  FCFA.
Pour la promotion et la diversification de l’offre éducative,  l’Etat du Sénégal poursuit-il a réalisé la construction et l’équipement de 25 écoles élémentaires pour un montant de 789 370 597 FCFA.
Dans le sous-secteur de l’enseignement Moyen  les travaux de 269 salles de classe, 20 blocs administratifs, 50 blocs d’hygiène, 3 Points d’eau et 14 murs de clôture dans les CEM sont achevés ou en cours. Ces ouvrages financés par l’Etat et les partenaires sont évalués à 5 636 056 288 FCFA.
En plus, 13 CEM clé en main, comprenant chacun des bâtiments administratifs, des salles pédagogiques sont prévus. Parmi eux, 08 CEM sont achevés et 4 en cours d’approbation du marché. Ces infrastructures sont financées par l’Etat et les PTF pour un montant estimé à 1 175 129 268 FCFA.

Au total, le ministre qui était accompagné du gouverneur de la région et de tous les acteurs de l’éducations locaux a exhorté les entrepreneurs à prendre toutes les dispositions idoines pour que les différentes infrastructures réalisées ou en cours ne connaissent plus des inondations à la saisons des pluies.
Ce mardi 24 janvier, le ministre de l’Education nationale se rendra au village de Sob dans la commune de Dya (département de Kaolack) où il présidera la cérémonie de réception des travaux de réhabilitation de l’Ecole  dont les travaux sont financés par la Fondation Sonatel.

Quelque chose à dire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *