Euro 2016: l’Italie bat la Suède (1-0) et se qualifie pour les huitièmes

Les deux équipes s’affrontent au Stadium de Toulouse, dans le cadre de la deuxième journée du groupe E. Eder, buteur. © Reuters/Michael Dalder

L’impressionnante force collective de l’Italie avait a priori tout pour maîtriser la star suédoise Zlatan Ibrahimovic, dont l’équipe avait arraché un nul (1-1) à l’Irlande lundi. La Squadra Azzurra pouvait déjà assurer sa place en 8e de finale en cas de victoire, bien plus vite qu’attendu dans ce difficile groupe E.

C’est pourtant la Suède qui dominait le début de rencontre. Dès la deuxième minute, un centre de Forsberg à destination de l’intenable Zlatan Ibrahimovic était repoussé par Chiellini. Après cette première alerte, la Squadra faisait le dos rond et se regroupait en défense pour contrer les offensives suédoises. Elle se procurait sa première (petite) occasion sur un tir de Florenzi, facilement capté par Isaksson. Malgré ça, Buffon devait s’employer à la 18e minute sur une frappe flottante de Källström. Les Italiens réagissaient directement via un nouveau bon mouvement de Florenzi, mais Granqvist venait couper la trajectoire du ballon.

© News

L’Italie essayait de prendre le contrôle du ballon, mais se cassait les dents sur le système suédois, bien plus homogène que lors du dernier match contre l’Irlande. La rencontre manquait clairement de rythme et de phases véritablement dangereuses. L’arbitre renvoyait tout le monde au vestiaire à la pause sur le score de 0-0.

En deuxième période, l’intensité était moindre mais l’Italie poussait enfin son adversaire dans ses retranchements. Les offensives étaient plus rapides, mais cela manquait encore de technique pour assurer un premier but dans cette rencontre. Les occasions restaient ainsi limitées devant l’un ou l’autre but. À la 72e minute, Zlatan Ibrahimovic, en position hors-jeu, manquait le cadre de plus d’un mètre alors qu’il était au deuxième poteau, dans le petit rectangle de Buffon. Et dix minutes plus tard, c’est Parolo qui frappait la barre transversale suédoise sur un centre enroulé de Giaccherini. Isaksson était battu mais le gardien suédois était sauvé par son cadre.

C’est finalement à la 88e minute que les Itaiens trouvaient la faille. Sur une rentrée de touche de Chiellini, Eder se lançait sur le flanc gauche dans un long solo et dribblait trois défenseurs suédois pour tenter une superbe frappe enroulée du droit, dans le but d’Isaksson (1-0).

Ce but était suffisant et malgré une demande de penalty sur des fautes inexistantes dans le rectangle italien, la Suède devait accepter cette défaite et la qualification de l’Italie pour les huitièmes de finale.

La Suède, avec un seul point dans le groupe E, doit désormais espérer le succès contre la Belgique, mercredi prochain, pour espérer franchir le premier tour tandis que les Diables, qui sont sûrs de ne plus terminer en tête du groupe E, ne doivent pas encore craindre l’élimination, même en cas de défaite ce samedi contre l’Irlande. Tout reste donc possible dans la course pour la deuxième place.

Source : Le soir.be

Quelque chose à dire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *