Experts en explosifs, combattants aguerris d’Al Qaida : Le profil inquiétant des deux ex-détenus de Guantanamo


La presse américaine considère généralement que les deux anciens détenus de Guantanamo accueillis par notre pays sont des hommes particulièrement dangereux. Ainsi un journal comme Fox news les présente comme «des expert en explosifs» qui ont déjà combattu en Afghanistan.
Le premier, Salem Abdul Salem Ghereby est né à Zletan, en Libye, le 1er mars 1961. C’est un ancien combattant du Groupe islamique combattant en Libye, hostile à Mouammar Kadhafi. Spécialiste en explosifs, il est notamment passé par le Tadjikistan et le Pakistan, avant de s’établir à Kaboul en 1999. Il aurait notamment participé aux combats contre les forces de la coalition internationale qui traquaient Oussama Ben Laden autour du complexe de Tora Bora, en Afghanistan. Il se rend, avec un groupe de combattants, aux autorités pakistanaises, mi-décembre 2001 puis est transféré à Guantánamo le 5 mai 2002.
Quant au second, Omar Khalifa Mohammed Abu Bakr, il est né en 1972 à Al-Bayda, en Libye. Ancien combattant du groupe islamique combattant en Libye, hostile à Mouammar Kadhafi, il a été commandant d’un camp d’entraînement d’Al-Qaïda en Libye et en Afghanistan. Identifié comme un spécialiste de l’utilisation d’explosifs et de roquettes, il a été formé à leur maniement en Afghanistan et au Soudan, où il était employé dans une société appartenant à Oussama Ben Laden. Il serait notamment proche de Ayman al-Zawahiri, chef de la branche centrale d’Al-Qaïda.
C’est le 28 mars 2002 qu’il a été arrêté avant d’être, transféré au camp de Baram puis à Guantánamo le 5 août 2002.  Au total donc, ces deux hommes qui ont participé à des combats et formé d’autres combattants ne peuvent être considérés comme de doux agneaux au vu de leur parcours. Présentent-ils seulement un danger pour notre pays qui vient de leur accorder l’«asile humanitaire» ? En tout état de cause ils sont à surveiller de près et les autorités devraient rassurer les populations au sujet de ces hôtes si… inquiétants.
leral

Quelque chose à dire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *