Fusillade à Bruxelles lors d’une perquisition en lien avec les attentats de Paris

Un troisième agent de la police fédérale a été légèrement blessé lors d’une double fusillade qui s’est produite dans à la suite d’une perquisition menée dans le cadre du volet belge de l’enquête concernant les attentats de Paris, mardi après-midi à Forest, a indiqué la zone de police Midi (Forest, Anderlecht, Saint-Gilles parquet fédéral).

Le parquet fédéral n’a pas confirmé l’interpellation d’un suspect. Il n’a pas davantage précisé le nombre d’auteurs potentiels impliqué dans la fusillade au cours de laquelle trois agents de la police fédérale ont été légèrement blessés. Selon plusieurs sources, le ou les fugitifs seraient confinés dans le périmètre de sécurité établi par la police.

Un important périmètre de sécurité a été mis sur pied. Plusieurs écoles et une crèche ont été bouclées par précaution. Les enfants de la crèche « Les Petits Matelots » ont été évacués par une sortie de secours.

Les faits se sont déroulés dans la rue du Dries, à Forest, où se déroulait une perquisition « de routine » menée dans le cadre du volet belge de l’enquête concernant les attentats de Paris. « Dès que les agents ont sonné à la porte de l’habitation, des coups de feu ont été tirés depuis l’intérieur dans leur direction. Plusieurs policiers ont été légèrement blessés », a indiqué Eric Van Der Sypt, porte-parole du parquet fédéral.

Une première fusillade a eu lieu peu avant 15 heures, suivi d’une deuxième salve vers 15h20, où le troisième policier aurait été blessé. Des journalistes présents sur place font état de coups de feu dans le périmètre de sécurité vers 16H45, rapporte la RTBF.

Selon le quotidien la Dernière Heure, deux auteurs auraient pris la fuite via les toits des habitations voisines. L’information n’a toutefois pas pu être confirmée auprès de la zone de police Midi. Des chargeurs auraient été trouvés dans une cave de la rue de l’Eau, où d’autres coups de feu auraient retenti.

L’opération ne visait pas directement Salah Abdeslam, selon une source policière française.

Opération franco-belge

L’équipe antiterroriste qui mène mardi après-midi l’opération à Forest est franco-belge, confirme le ministre de l’Intérieur Jan Jambon. Les agents blessés sont tous de nationalité belge, précise-t-il.

« Des Français sont également sur le terrain », confirme le cabinet du ministre de l’Intérieur. « Ils sont présents dans le cadre d’une mission conjointe (joint investigation team), comme cela se pratique régulièrement depuis les attentats de Paris le 13 novembre dernier. »

Le cabinet n’a pas souhaité préciser le nombre de policiers français présents et ne donnera pas de détails supplémentaires avant la fin de l’opération.

« Dans le cadre d’une perquisition, une équipe composée de policiers belges et de Français sont intervenus et ont essuyé des coups de feu, des tirs d’armes lourdes visiblement, mais je suis extrêmement prudent sur les circonstances. Prudent parce qu’il y a une action en cours et je ne ferai pas d’autre commentaire que de confirmer que cela s’est bien produit », avait indiqué Bernard Cazeneuve, ministre français de l’Intérieur.

Source 7 sur 7.be

Quelque chose à dire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *