Gestion transparente : Birahime Seck rappelle à Tanor sa déclaration d’août 2013

Nouvellement installé à la tête de la nouvelle institution de la République qu’est le Haut conseil des collectivités territoriales (Hcct) avec un budget de 6 milliards FCFA, Ousmane Tanor Dieng est dans le collimateur des lanceurs d’alerte à l’image de Birahime Seck du Forum Civil. Ce dernier, dans une note, a voulu rappeler au patron du parti socialiste, sa déclaration faite il y a 3 ans.

‘’En août 2013, le bureau politique du Parti socialiste avait sorti un communiqué dans lequel nous pouvions lire : « la transparence, érigée en norme d’une gouvernance vertueuse incline à respecter la réglementation sur la commande publique et à ne recourir au marché par entente directe que dans les cas prévus par la réglementation », a M. Seck.

Aujourd’hui, s’interroge-t-il, ‘’en assurant la présidence du Haut conseil des collectivités territoriales (HCCT), monsieur Ousmane Tanor Dieng, va-t-il suivre le mauvais exemple de l’Assemblée nationale et du Conseil Économique Social et Environnemental (CESE) ? Le HCCT refusera-t-il d’appliquer le Code des marchés publics en conformité avec sa déclaration d’Août 2013?’’

Quelque chose à dire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *