Haut Conseil des Collectivités territoriales : Abdoul Mbaye déchire la copie de Macky

Haut Conseil des Collectivités  : Abdoul Mbaye dénonce un détournement de l’esprit de la nouvelle constitution

Le Haut Conseil Haut Conseil des Collectivités Territoriales a été au coeur des discussions du dernier bureau politique de l’Alliance pour la Citoyenneté et le Travail. Abdoul MBAYE et ses frères de parti ont dénoncé les contours que Macky Sall compte donner à cette nouvelle institution avant de faire des propositions pour rester dans l’esprit de notre nouvelle constitution.

La formation politique d’Abdoul Mbaye fustige ce qui semble être une distribution de nouveaux postes à des obligés. “Le Bureau politique de l’ACT dénonce ce détournement de l’esprit de notre nouvelle constitution au profit de soucis purement politiciens visant à récompenser des soutiens ou des militants. Il rappelle, suite au parallèle fait avec le défunt Sénat par les Autorités elles-mêmes, que ce dernier avait été supprimé parce que correspondant à des dépenses excessives et jugées non prioritaires dans un contexte d’inondations à combattre, et de recherche de moyens pour faciliter l’accès des populations aux denrées de première nécessité et à certains soins indispensables.

Le Bureau Politique de l’ACT, considère que la mise en place du HCCT doit répondre à un souci d’efficacité de l’institution et d’économie de ressources et propose l’élection de tous les membres du Haut Conseil des Collectivités Territoriales (HCCT) par un collège constitué des maires de communes, présidents de conseil départemental et présidents de conseil régional pour chaque région.

Pour être éligible au HCCT, Act suggère qu’il faut être maire ou président de conseil départemental. L’Alliance pour la Citoyenneté et le Travail propose aussi que le Président du HCCT soit élu par ses pairs et que la rémunération des membres de cette assemblée se fasse par des indemnités de session couvrant leurs déplacements et séjour aux lieux de réunions (dans la mesure où ils seraient déjà rémunérés en leur qualité d’élus).

Quelque chose à dire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *