Idrissa Seck : «Macky Sall a tous les défauts de Wade et aucun de ses talents»

Macky-Sall

«Senghor était un homme de vision. Il a bâti une nation. Ce n’était pas facile parce que le Sénégal est un peuple pluriel. Pluriel dans ses éthiques, pluriel dans ses confessions, pluriel dans ses confréries. C’est un pays complexe mais au moyen de sa vaste culture il a réussi à mettre de l’harmonie. Abdou Diouf était un administrateur qui n’a pas fait grand-chose. Abdoulaye Wade avait beaucoup de génie mais énormément de défauts notamment son entêtement à ce projet insensé de dévolution monarchique du pouvoir, son entêtement à vouloir faire un troisième mandat anticonstitutionnel après avoir expliqué lui-même qu’il avait verrouillé la constitution… Macky Sall a tous les défauts de Wade, et aucun de ses talents. Le moment est donc venu de tourner sa page. Nous sommes un peuple pluriel qu’il faut entreprendre de maintenir en harmonie. On doit construire des solidarités fortes. Nous avons une foi que nous devons consolider et surtout injecter dans la jeunesse pour qu’elle ait le sentiment qu’elle peut s’en sortir. D’autres pays l’ont fait. Le Rwanda l’a fait, le Maroc la fait, la Côte d’Ivoire est en train de le faire. Le Sénégal a des ressources humaines d’exception mais malheureusement il a comme président de la République, quelqu’un qui a tous les défauts de Wade et aucun de ses talents»

Quelque chose à dire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *