L’Association des Juristes Africains pour le maintien des acquis démocratiques

L’Association des Juristes Africains (AJA) invite les acteurs politiques à des élections apaisées afin de maintenir la « tradition démocratique » du Sénégal où sont survenues deux alternances politiques.

Dans un communiqué reçu à l’APS, l’AJA soutient qu’ »un tels acquis démocratique mérite d’être préservé et d’être sauvegardé contre la violence, inutile et destructrice ».

Insistant sur la nécessité de consolider la paix politique par « la soumission à la primauté du Droit », l’AJA rappelle que le Sénégal est un pays dont la « démocratie est confirmée ».

Les juristes africains qui vont envoyer des observateurs pour veiller à la régularité du scrutin, notent que le Sénégal est l’un des « rares pays africains qui a connu une double alternance à la tête de l’Etat où à deux reprises le Président en exercice a été battu par son adversaire et a reconnu sa défaite ».

Selon l’association de juristes africains, « ce degré de démocratisation du système politique suppose l’existence de lois et règlements acceptés par la grande majorité du corps électoral et appliqués par un pouvoir judiciaire qui a fait ses preuves ».

Pour y parvenir, « l’AJA lance un appel à la classe politique pour faire confiance au système politique qu’il a mis en place à la suite d’un long processus de négociation et de concertation ».

Quelque chose à dire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *