Le « Designated Survivor », l’homme-mystère qui pourrait prendre la place de Trump

content_image

 

Durant la cérémonie d’investiture, un démocrate choisi par Barack Obama se cachera dans le plus grand secret dans un bunker ultra-protégé. Si un attentat ou une catastrophe devait tuer Donald Trump et son équipe aujourd’hui, c’est lui qui deviendrait le nouveau président des Etats-Unis.

Le « Designated Survivor » ou le « survivant désigné » se cachera lorsque Donald Trump prêtera serment ce vendredi en début de soirée. Son identité est tenue secrète jusqu’au dernier moment, même pour le principal intéressé. L’heureux élu est alors emmené en hélicoptère dans un endroit secret, généralement une base militaire.

Si le futur 45e président des Etats-Unis et ses successeurs constitutionnels venaient à mourir dans un attentat ou une catastrophe, c’est lui qui deviendra le nouveau président des Etats-Unis. En fait, c’est le cas chaque fois que tous les successeurs potentiels du président sont réunis au même endroit, comme lors de l’investiture et du discours annuel de l’état. « Le ‘survivant désigné’ est né pendant la Guerre froide avec l’idée qu’une catastrophe, avec la bombe nucléaire, puisse arriver », explique François Durpaire, consultant de BFM TV.

Même sa famille n’est pas au courant C’est le président sortant, Barack Obama en l’occurence, qui choisit l’identité de ce « Designated Survivor ». Pour la simple et bonne raison que le cabinet de Donald Trump n’a pas encore été validé par le Sénat. Le « survivant désigné » n’est mis au courant qu’au dernier moment pour des raisons de sécurité. « Même sa famille ne doit pas être au courant », détaille François Durpaire. En général, ce sont les secrétaires à l’Intérieur, à l’Agriculture ou au Commerce qui sont choisis.

Quelque chose à dire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *