Les sept péchés du Sénégal (de notre héritage ), Par Issa Niang

Notre pays est aujourd’hui dans une situation inextricable :
un système politique décadent aux pratiques prédatrices , une justice
désarticulée , une éducation menée par des apprentis sorciers …..
Pire une totale liberté à voler le bien public et à distribuer des strapontins sur
l’autel du compagnonnage politique et clanique ( et non ethnique comme disent certains ! )
Ce n’est pas cela le plus grave !

le plus grave est que ces forfaitures sont le fait D’ INTELLECTUELS SÉNÉGALAIS !!!
Ces gens là ne mettent pas ce que NOTRE pays leur a donné au service de celui-ci mais à leur seul et personnel service ! Volant mieux pillant les ressources publiques pour assouvir des destins de grandeur !
Le seul destin qui ait une grandeur est celui de servir le Sénégal avec probité et abnégation !
Etre grand est mieux que paraître grand !

Qu’avons nous fait de l’héritage de Mame Maodo , Serigne Touba , Mawlana Baye , Mame Dabakh , Serigne Babacar , Serigne Fallou , Cheikh Oumar Foutiyou Tall , Seydina Limamou
laye , Cardinal Yacinthe Thiandoum et de tous nos aïeux ???
Si nous sommes leurs héritiers pourquoi alors passons nous tout notre temps à voler mentir trahir médire ; comploter détourner masquer pistonner ..???
Voila tout l’échec dans lequel nous sommes empêtrés jusqu’au cou !
Et c’est pas demain que nous nous en sortirons !

kham kham bou andoul aki dioub mok soupou keuyit a yam !
soula sa mam bou sunu Borom téral wakhé nga bagn nassaran bou khayadi tass sa keur !
yalla na borom bi doli Sénégal soutoureu amine ya Rabi
issa Niang à l’instant quelque part dans ce grand bazar qu’est Dakar.
ps : au premier rang des fautifs moi-même.
Quand on a de la science on l’emploie à servir son pays autrement ça s’appelle de la malice!

Issa Niang dans Délires poétiques

Quelque chose à dire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *