Mame Birame Diouf (Attaquant de pointe) Le bagarreur

MAME BIRAM DIOUF

Son fort réside dans sa rapidité et sa combativité. Sa technique est incontestable. C’est pourquoi Mame Biram Diouf n’a pas besoin d’un plus pour convaincre le sélectionneur Aliou Cissé. Malgré son efficacité perdue, l’attaquant est très souvent titulaire en équipe nationale du Sénégal et va vivre sa 2e Coupe d’Afrique. En 2015, c’est lui qui avait marqué le but égalisateur lors de la victoire du Sénégal face au Ghana (2-1).

Sa mauvaise passe s’est confirmée ce mercredi devant le Congo en amical. Le Parcellois a raté l’immanquable. C’est peut-être parce qu’il a perdu ses réflexes de buteur. Depuis quelque temps, il évolue à droite, dans un milieu ou défense à 5 à Stoke City, selon les phases de jeu.

Né le 16 décembre 1987, cet ancien pensionnaire du Jaraaf de Dakar, sa ville natale, s’est fait connaître en Norvège (Molde), avant de devenir le premier Sénégalais à évoluer à Manchester United en 2009. Mais Diouf ne réussit pas à s’imposer et est obligé d’aller se relancer à Hanovre (D1, Allemagne), 3 ans plus tard. Après 2 saisons et 35 buts marqués, l’ancien de Blackburn attire de nouveau les recruteurs. Diouf retourne en Premier League, à Stoke City en 2014. De nature très vif dans son jeu, il est classé  7e joueur le plus rapide de la Premier League par EA Sports.

Cet avant-centre, qui a honoré sa première sélection à 22 ans, le 12 août 2009 lors du match amical face à la RD Congo (2-1) en France, est opportuniste et  particulièrement efficace de la tête et dans les duels aériens. C’est contre le Cap-Vert (1-0), le 11 août 2010, qu’il a ouvert son compteur-buts.

Quelque chose à dire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *