Me Boucounta Diallo s’oppose à une grâce pour Karim Wade

Me Boucounta Diallo s’invite  dans l’affaire Karim Wade et évoque son éventuelle grâce par le président Macky Sall. L’avocat s’interroge ainsi sur l’impact d’une telle libération. Parce que, indique-t-il, aucun auteur de délit économique n’a jamais bénéficié d’une grâce présidentielle de l’indépendance à nos jours.

Me Diallo s’étonne que des personnes ayant connu des délits économiques comme des détournements de deniers économiques, les délits douaniers etc. puissent bénéficier de la grâce présidentielle.

“Jamais cette question n’ a soulevé un quelconque doute par rapport à cette pratique. Donc, si doit appliquer le principe de la grâce présidentielle à des citoyens, il faudrait l’appliquer sur le terrain du principe. Qu’il ait des exemples ou des exceptions dans l’histoire du Sénégal, cela est peut être possible. Mais sur le plan du principe, je défis quiconque de me montrer une liste de grâce présidentielle, à l’époque, ou à l’approche de la fête de l’Indépendance. Cela n’a jamais été dans la démarche également des acteurs dans ce pays”, éclaire sur Sud Fm Me Boucounta Diallo.

Maintenant, ajoute-t-il, “il faut  éviter simplement de  faire une politique de deux poids deux mesures. Il faut éviter de pratiquer une grâce présidentielle sélective qui permet à une catégorie de personnes bénéficiant de soutiens solides de pouvoir perturber la marche normale de cette pratique de politique criminelle  dans notre pays depuis l’Indépendance. Si cela ne bouge pas, je ne vois pas d’inquiétude  à ce que Massamba ou  Mademba puisse bénéficier de la grâce présidentielle”.

Quelque chose à dire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *