Meeting fou de BBY : le député Mberry Sylla et le Dg de la S.a.e.d s’insultent et…

C’est une tautologie : la violence a fini de s’installer de plain-pied dans la campagne électorale. Et jusqu’ici, les heurts ont opposé militants de camps adverses (opposition et pouvoir).

Mais à Louga et dans les rangs de la Coalition «Benno Bokk Yakaar», s’est produite une scène de pugilat que nul ne croyait possible, au sein d’un même camp politique qui a avalé des kilomètres, pour battre campagne.

En effet, en tournée dans le département de Louga, le convoi de la Coalition au pouvoir, composé d’Aminata M’ Bengue N’ Diaye, du maire et investi Moustapha Diop, du député Amadou M’Berry Sylla et des plénipotentiaires de Mamour Diallo (absent de Louga au moment de la tournée), s’est tristement donné en spectacle, à l’ultime étape de la tournée de ce mercredi.

A l’origine de la bisbille : l’adduction d’eau, la réalisation de trop revendiquée par le Dg de la S.a.e.d

Au village de Niomré, où le Directeur des Domaines a réussi une mobilisation exceptionnelle, quarante-huit heures auparavant, les Partisans de Samba Kanté et de Amadou M’Berry Sylla se sont livrés à un combat de gladiateurs dignes des écuries du Moyen-âge.

Et tout a commencé, lorsque Samba Kanté, Directeur général de la S.A.E.D, prenant la parole, a tenté d’expliquer aux populations, le rôle qu’il aurait joué pour le branchement de la localité au réseau d’adduction d’eau du Lac de Guiers.

Des propos que son successeur à la tribune, Amadou M’Berry Sylla a, à son tour, démentis avec tant d’emphase que l’assistance s’en trouve médusée. Car, il a défendu être l’homme par qui tout est passé dans cet acquis des villageois de Niomré.

D’ailleurs, à ce sujet, le Président du Conseil départemental de Louga a démontré, preuves à l’appui, que c’est en pleine campagne électorale de la Législature précédente qu’il s’était rendu à Niormé.

Ce jour-là, les populations de Niomré m’avaient posé comme doléance l’adduction d’eau à partir du Lac de Guiers. Je leur avais dit que si vous faites en sorte que j’aille à l’Assemblée nationale, je suerai sang et eau pour que le Président Macky Sall solutionne votre problème”.

Mberry Sylla aux populations de Niomré : “il est injuste que Samba Kane (Ndlr : Dg Saed) vienne, ici, pour vous raconter des inepties ; je me dois de rétablir la vérité”

Toujours au sujet de son rappel historique, Mberry Sylla de poursuivre : “plus tard, quand j’ai été à l’Assemblée nationale, j’ai tout mis en oeuvre, jusqu’à ce que le Gouvernement satisfasse votre doléance.

Mieux, le jour de l’inauguration de la borne fontaine, c’est moi qui étais avec le ministre Oumar Guèye. Toujours dans le cadre de Niomré, j’ai eu à injecter 3 millions F Cfa dans le cadre des réalisations du Programme d’urgence de développement communautaire (Pudc)”.

Par conséquent, il est injuste que Samba Kane vienne, ici, pour vous raconter des inepties. Et je vous prends à témoin, vous populations de Niomré, pour attester de la véracité ou non de ce que je vous dis.

Vous avez été témoins, lors de l’inauguration de la borne fontaine, de la mise à sac de mon véhicule. A l’époque, j’avais décidé de porter plainte, mais ce sont des émissaires, parmi vous qui m’avez supplié de ne pas le faire”, a expliqué le Président du Conseil départemental de Louga.

Joint par téléphone par Actusen.com, ce dernier réfute toute injure à l’endroit de Samba Kanté. Par contre, dit le responsable de l’Alliance pour la République, “quand j’étais sur la tribune, c’est lui-même Samba Kanté, qui ne cessait pas de me taxer de menteur.

C’est sur ces entrefaites que mes militantes, qui étaient derrière le Directeur général de la Saed, lui ont demandé d’arrêter ses injures à mon endroit”.

Mberry Sylla : “je n’ai pas insulté Samba Kanté. Par contre, quand j’étais sur la tribune, c’est lui-même, qui ne cessait pas de me taxer de menteur”

Dans la foulée, se défend encore le Président du Conseil départemental de Louga, Samba Kanté a demandé à son garde du corps de venir expulser l’une des femmes qui lui demandaient d’arrêter de m’insulter.

A cet effet, son garde du corps a, d’abord, piétiné ma militante en question. Et lorsque celle-ci a protesté contre le sort qui lui a été réservé, le bonhomme a voulu l’expulser.

Là, évidemment, je me suis opposé à ce qu’on touche à un seul de ses cheveux. D’autant que, déjà, lors de l’accueil du Premier ministre, la même militante, que toute la Ville de Louga voit à mes côtés, à chacune de mes apparitions en public, a été agressée.

La procédure judiciaire étant toujours en cours, je ne saurais cautionner qu’on s’en prenne à elle. Sur ce, je mets en garde tous ceux qui tenteraient de la brutaliser, dans l’avenir. Parce que je ne les laisserai guère s’attaquer à elle”.

On s’entre-déchire entre femmes de Moustapha Diop et de Mberry Sylla

Lorsque M’Berry Sylla a fini de se replacer dans la tribune, certaines femmes proches de lui, installées à l’arrière de celle-ci, ont commencé à déverser des insanités (que la décence ne nous permet pas de reprendre) sur Samba Kanté, Dg de la S.A.E.D.

Ce dernier, pour se protéger, demande à ses lieutenants et gardes du corps d’évacuer ces dames. Mais erreur… Car comme piqué au vif, M’Berry Sylla bondit de son fauteuil et largue une insulte à Mr Kanté. «Si vous touchez à une de mes militantes, dinaa …. ….).

Là aussi, touché dans son ego, le Directeur de la S.A.E.D de répliquer à l’injure par une autre aussi salace. Et bonjour les dégâts. Ils se dirigent l’un vers l’autre ; les muscles bandés, les gardes de corps s’en mêlent et la confusion s’installe.

Pendant ce temps, derrière la tribune, des femmes pro M’Berry et celles proches du Dg échangent des coups de poings et des insanités. C’est le branle-bas total. Le Président du Conseil départemental de Louga, M’Berry Sylla et le boss de la S.A.E.D n’en démordent pas et étaient à deux doigts d’en venir aux mains.

Il aura fallu que Samba Kanté, exfiltré, par une voie dérobée, embarque dans son véhicule pour ne plus assister à la suite. Une fin de meeting que la ministre Aminata M’Bengue N’Diaye tentera de sauver. Malheureusement, c’était trop délicat, comme exercice. La violence avait fini de saper le moral des militants.

Les allusions blessantes, des insultes indignes au menu des discours : Mme Ndoye, cette “femme” du ministre Moustapha Diop ciblée

La rivalité à la limite de la barbarie entre le Maire Moustapha Diop et le député Amadou M’Berry Sylla n’est plus un secret pour personne à Louga et toutes les occasions sont bonnes pour se donner tristement en spectacles.

Comment le préposé au micro, proche de Mberry Sylla, a allumé la “femme” du ministre-maire Moustapha Diop

Tout a commencé, dans cette affaire, lorsque le préposé au micro, proche du député M’Berry Sylla, décoche des flèches contre la dame Madame N’Doye, que les partisans de Moustapha Diop présentent comme la responsables des femmes de «Benno Bokk Yaakar» à Louga.

Les partisans du député Sylla en rajoutent une couche. Au motif que, comme l’a insinué l’autre préposé au micro, Madame N’Doye «est étrangère à Louga, n’y a ni parents, ni domicile», contrairement à Thiarra Niasse (une proche du Président du Conseil départemental de Louga) qui «est dans sa ville, dans sa famille, dans son département, connue ici de grands parents, de parents et de fils, tous de Louga. Aucune étrangère ne pourra vous commander, ici, dans cette localité qui vous a vu naître».

Des propos du genre qui sont plusieurs fois revenus dans les différents discours et qui ont mis l’électricité dans l’air d’un meeting qui aura fini de révéler que les appels à l’unité du Président Macky Sall en direction de sa Coalition à Louga sont  un vain mot. C’est, à la limite, comme si pareil appel était tombé dans l’oreille d’un sourd.

Mberry Sylla et ses partisans aperçus, vers 13h, au Tribunal de Louga

La fracture entre partisans des deux investis, notamment le député M’Berry Sylla et le Maire Moustapha Diop est plus que jamais ouverte et pourrait impacter sur l’engagement et la détermination des militants dans la perspective du scrutin du 30 Juillet prochain.

Aux dernières nouvelles, Actusen.com a appris que Mberry Sylla, Président du Conseil départemental de Louga, est dans les murs du Tribunal de Louga. Dehors, il y avait plusieurs de ses partisans. Est-ce pour une affaire personnelle ou pour une plainte contre X ou encore contre lui? Pour l’instant, mystère et boule de gomme. Et votre site préfère donner sa langue au chat.

Quelque chose à dire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *