Tag Archives: Anniversaire

Un Anniversaire pour dialoguer. Par Maître Alioune Badara CISSE

Former Senegalese President Abdoulaye Wade gives his first press conference since he lost Senegal’s Presidential election, in Dakar, on May 25, 2012. AFP PHOTO / SEYLLOU (Photo credit should read SEYLLOU/AFP/GettyImages)

Je te reviens si cher Papa
Perturbant ton léger sommeil
Et de tes rêves vermeilles
Pour te revoir guider nos pas .

Ton silence est presque lourd
Même que sans nul autre pareil
Il rassure et nous émerveille ,
Riche de tant de calembours .

Ta voix rauque et douce à la fois
Est celle d’un soufi si affectif
Qui reconnaît bien son effectif
Perdu sous un temps si froid .

Et le peuple qui te célèbre
En ce jour de ta naissance
Souffre de te voir en errance
Pour nous sortir des ténèbres.

O Maître libère ton peuple enfin
Car tu n’as plus rien à prouver
Et mène ta troupe s’abreuver
Et paître aux prairies sans fin .

Continue de montrer le chemin
Nous le suivrons allègrement
Et tout aussi bien fièrement
Au milieu des parchemins
Qui mènent aux mines d’or
Et demain à tous les ports .

Réunis autour de toi tous tes fils
Entoure toi de toutes tes filles
Et que sortent des entrailles
De nos terroirs et des banlieues
Des Sénégalais Debout !

Que ne paierions nous pas
Pour vous voir tous trois
Prédécesseurs et Successeurs
D’un Sénégal sexagénaire
En haut du Baobab séculaire
Respirer le même bol d’air
Que les générations à naître !

Vos antécédents y appellent
Vos legs aussi vous interpellent .
Le Ramadan est un prétexte
En un tout aussi beau contexte .

Parle Maître , le Peuple t’entend
Dis Maître , le Peuple t’attend
Le long des routes que t’as construites
Afin que jamais elles ne soient déconstruites .

Joyeux Anniversaire Maître !

Et que les fils du dialogue se renouent ,
hic et nunc ,
sans délai et sans nouveau référé !
Time is of the essence , Mister President .

Anniversaire: Abdoulaye Wade fête ses 92 ans aujourd’hui

L’ancien président de la République, Abdoulaye Wade, fête ses 92 ans aujourd’hui. Le successeur d’Abdou Diouf et prédécesseur de Macky Sall à la tête de l’Etat, est né le 29 mai 1926 à Kébémer dans la région de Louga.

Un anniversaire qui coïncide avec sa sortie musclée contre son successeur qu’il accuse de vouloir le déposséder de sa maison du Point E à Dakar.

Abdoulaye Wade qui a battu campagne pour son parti aux législatives de 2017, n’a pas encore dit son dernier mot sur la présidentielle de 2019 à laquelle il souhaiterait voir se présenter, son fils Karim Wade, exilé au Qatar suite à sa sortie de prison en juin 2017.

Malgré son âge très avancé, il continue à prendre part au débat public, à la vie politique sénégalaise à laquelle il a beaucoup apporté.

Serigne Sidi Makhtar célébré le 12ème jour du mois de ramadan

 

Dans une déclaration signée Serigne Moustapha Mbacké Khalif de Serigne Sidi Makhtar Mbacké ,l’on retient la célébration de la naissance du 7ème Khalif de Serigne Touba rappelé à Dieu il y a quelques mois.Dans la déclaration ,Serigne Moustapha Mbacké d’inviter la famille et les talibés de célébrer ce premier anniversaire dans leur demeure respectif en attendant la prochaine édition qui va se tenir à Mbacké Cadior.

A cette occasion,tous les talibés mourides seront invités à Mbacké  Cadior pour célébrer la naissance du 7ème Khalif de Bamba.

Nous y reviendrons.

senelux.com

46 ans après sa création, l’Omvs se porte toujours à merveille

 

En moins d’un demi siècle ,l’Omvs s’est hissée à la première place des structures de gestion intégrée des ressources en eaux en Afrique et dans les monde ,devançant des organisations plus anciennes.Elle a été classée organisme de bassin n 1 au niveau mondial en 2015  et 2017 par le (think-thank)indien Stratège Foresight Group dans son rapport Water Quotient.C’est du moins ce qu’ a révélé  le Haut Commissaire de l’OMVS à l’occasion de la fête qui marque les quarante six ans de l’institution regroupant le Mali,la Mauritanie,la Guinée et le Sénégal.Le Haut Commissaires a magnifié la volonté et l’engagement des États  membres à  respecter leur  part sur le coût des investissements pour financer les ouvrages qui sont communs et solitaires.Il a aussi salué le système de gestion solidaire et consensuelle qui prévaut dans la prise de décision dans l’espace Omvs.

Venu présidé la cérémonie qui marque la célébration des quarante six ans de l’Omvs,le Ministre Mansour Faye n’a pas manqué de faire l’historique de la création de cette important outil le 11  Mars 1972 à Nouakchott.Le Ministre Faye a défini l’Omvs comme étant un instrument de lutte contre  les urgences provoquées par la grande péjoration pluviométrique d’alors et vecteur irremplaçable d’intégration des économies de nos États frères.Il a profit de la tribune qui lui a été offerte pour rendre hommage  aux pères fondateurs de ce cadre solidaire qui ont décidé d’explorer des rivages inconnus à l’époque.

Une fête marquée par le cours magistral du recteur de l’Ucad Ibrahima Thioub qui a fait un brillant exposé sur sur les grands moments qui ont marqué l’histoire de l’eau.

Plusieurs autres allocutions ont été dites à l’occasion de cet anniversaire très riche en couleur et en ambiance.

Senelux.com

Sokhna Thiaba Laye de la cité Apecsy 2 célèbre l’anniversaire de son père Mame Rane

 

A la disparition de Seydina Issa II en 1987, il fut remplacé à la tête de la confrérie par Mame Alassane Laye fils de Seydina Mandione. Homme discret qui volontairement était demeuré, effacé, refusant les louanges et les honneurs ; lui qui fut surnommé Serigne Rane se trouva d’un seul coup projeté au premier plan. Durant ses jeunes années, il travaillait comme maçon et gagnait sa vie à la sueur de son front. Il fit bénéficier ses talents de maître maçon à la confrérie par sa participation à la reconstruction du mausolée de Seydina Limamou, à l’édification de la mosquée de Yoff, à la construction du mausolée de son père Seydina Mandione… Autant dire que c’est un homme qui, loin de compter sur les dons des fidèles, aimait subvenir à ses propres besoins par son travail.

En cela, son exemple est aujourd’hui, suivi par ses jeunes frères Chérif Ousseynou Laye et Mouhamadou Bachir Laye imam de la mosquée de Yoff, professeur d’arabe, prédicateur dont les interventions en public, sont unanimement appréciées.

L’actuel khalife est un homme de progrès, fermement attaché aux activités éducatives. Bien avant son accession au khalifat, il a aidé le développement des écoles arabes de Cambérène et de Yeumbeul. De plus, il intervenait chaque année auprès du ministre de l’éducation nationale pour obtenir des bourses d’études. Ainsi, grâce à lui, de jeunes layènes poursuivent actuellement leurs études dans les universités des pays arabes.

Autant sa ressemblance physique avec son père est assez frappante, autant la douceur de son caractère et son affabilité rappellent ceux de son père Seydina Mandione.

Lui aussi, entend, demeurer fidèle à la voie tracée par ses illustres prédécesseurs. Aussi, a-t-il insisté sur les traditionnelles recommandations de crainte de Dieu, de pratique régulière des rites islamiques, de détachement de ce monde … dans la brillante allocution qu’il fit, avec chaleur, à l’occasion de la réception qui clôturait les cérémonies du 107e anniversaire de l’Appel de Limamou, le 10 Avril 1988.

Son discours avait été précédé par celui de Moussa NDoye, ministre de la fonction publique qui conduisit la délégation envoyée par le Président de la République, et par l’intervention de El Hadj Abdoulaye Thiaw. Celui-ci, après ses exhortations habituelles à l’orthodoxie, saisit l’occasion pour rappeler l’interdiction par le Saint Coran des jeux de hasard en vogue dans le pays (Loterie nationale et P.M.U).

Au cours de la cérémonie du 108e anniversaire célébrée le 9 mars 1989, le khalife Mame Alassane insista surtout sur la droiture morale, ainsi qu’au cours des cérémonies des années suivantes.

Au cours du pèlerinage à La Mecque en 1962, un groupe de pèlerins sénégalais alla rendre visite à Chérif Hassan Tahirî, un descendant du Prophète Muhammad (P.S.L). Parmi eux El Hadji Mame Alassane, El Hadj Gothé Biti de Cambérène, EL Hadj Sakhir Gaye imam de la mosquée de Yeumbeul qui sont layènes, la grande majorité des autres pèlerins appartenant à d’autres confréries.

Au cours de leur conversion, El Hadji Gothé Biti suggéra à l’interprète El Hadj Pâla MBaye de présenter Manie Alassane au Chérif Hassan en lui précisant qu’il est un petit-fils de Seydina Limamou Lahi. A la grande surprise de l’assistance, le Chérif répondit « oui je le sais car j’ai vu en lui la Lumière du Prophète ».

senelux.com/Saliou Ndiaye

Touba célèbre son Imam Serigne Abdou Khadre Mbacké : À la découverte d’un Grand Musulman

 La communauté mouride a célébré hier le Magal de Serigne Abdou Khadre Mbacké commémorant la venue au monde de celui qui fut des décennies durant l’Imam de la grande mosquée de Touba. Retour sur la vie et l’oeuvre de Baye Djily comme l’appelaient affectueusement les Mourides
NAISSANCE DE SERIGNE ABDOU KHADRE
Fils de Sokhna Aminatou Bousso, Serigne Abdou Khadre Mbacké est né le vendredi 3 Moharam (Tamkharit) de l’an 1333 H (1914) à Dar El Amine El Khabir plus connu sous le nom de Ndame. Les chroniques qui retracent sa vie  constituent pour les musulmans un réservoir inépuisable d’exemples à suivre, de gestes à méditer et de vérités à retrouver au quotidien. En atteste les propos illustratifs de la dimension prodigieuse de ce grand homme, tenus par  Serigne Touba Khadimou Rassoul suite à sa naissance.
Informé de l’heureux événement par Serigne Dame Abdourahmane Lo, Cheikh El Khadim  a demandé à Mame Thierno Ibra Faty de se rendre à Ndame pour faire le nécessaire requis en de pareilles occasions. Au moment du départ, après lui avoir donné sa bénédiction, Serigne Touba dit à  Mame Thierno : « Au nom et par la baraka de ce nouveau-né que tu vas visiter, sache qu’au cours de ton voyage, à l’aller comme au retour, tous ceux que tu auras à rencontrer ou à voir sont préservés des flammes de l’enfer ! « SERIGNE ABDOU KHADRE ET LE CORAN
Serigne Abdou Khadre a passé les premières années de sa vie remplie de bienfaits à Ndame. A l’âge de 7 ans, Serigne Touba Khadimou Rassoul qui devait lui apprendre ses premières leçons d’alphabétisation,  envoya Serigne Matar Sourang le chercher pour l’emmener à Diourbel. Un voyage  empreint d’instructions à respecter  durant tout  le trajet Ndame-Diourbel. Serigne Touba Khadimou Rassoul dit à Serigne Matar Sourang de ne pas se déplacer avec Serigne Abdou Khadre sous le soleil et d’éviter de l’exposer aux regards des gens. Des instructions scrupuleusement respectées par ce dernier.
Serigne Abdou Khadre séjourna ainsi auprès de son vénéré père durant quelques jours avant de retourner à Ndame auprès de Serigne Dame Abdourahmane Lo pour apprendre le Coran. Plus tard, il est confié à Serigne Mbacké Bousso pour une maitrise sans équivoque du Livre Saint. Ce dernier demanda à Serigne Birahim Ndiaye de s’occuper de son enseignement suivant une approche pédagogique calquée sur la dimension religieuse du fils de Khadimou Rassoul.

Pendant son séjour à Guédé, les témoignages reçus ont révélé qu’étant très jeune, Serigne Abdou Khadre montrait déjà les traits d’un homme distingué,  très préoccupé par son Seigneur, par les sciences religieuses, les hadiths et l’histoire de l’Islam.
Un comportement qui nous rappelle celui du Prophète Mouhammed (saw) relaté dans le livre «  AMSYA ». Comme le révèle Bousseyrie « Le Saint Prophète a un don inné de l’adoration. Même étant très jeune, il a toujours rendu un culte à son seigneur. »
En un temps record, Serigne Abdou Khadre maitrisa le Coran et écrivit un « Kamil », comprenez «  Livre Saint ». Il a ensuite fait un bref séjour à Diourbel auprès d’un grand érudit Serigne Mamadou Dème avant de revenir auprès de Serigne Mbacké Bousso pour terminer ses études de droit islamique, de philosophie, de grammaire, en somme de toutes les sciences religieuses.

LA VIE ET L’ŒUVRE  DE SERIGNE ABDOU KHADRE
Durant toute sa vie, Serigne Abdou Khadre a mené sa mission en parfaite conformité avec la Sunna. Il ne s’est jamais départi de ses obligations divines quelles que soient les situations dans lesquelles il se trouvait. Serigne Abdou Khadre était un adepte  de l’orthodoxie et accordait une importance particulière aux recommandations de l’Islam.
Serigne Abdou Aziz Sy Dabakh disait « qu’il est le prototype des guides, car il respecte et vivifie la voie de Serigne Touba Khadimou Rassoul en serrant de très près le Coran et la Sunna du Prophète Mohammad (Saw) ».
Serigne Abdou Khadre ne polémiquait jamais. Il n’accordait aucune importance aux biens matériels. Il attendait tout de Serigne Touba. De son vivant, il n’a eu que trois maisons : Bakhdad (fondé en 1938 sous le ndiguël de Serigne Mouhamadou Moustapha 1er Khalife de Serigne Touba où il a reçu plusieurs fois la visite du Prophète Mohammad), Boustane (fondé en 1981 sous la direction de son fils aîné Serigne Modou qui s’occupait des travaux champêtres et du fonctionnement  des daaras) et le domicile de Touba.
Des concessions sans valeur matérielle cependant. L’on se rappelle d’ailleurs  qu’il a toujours refusé de transformer en bâtiments son domicile de Touba. Jusqu’aux années 72-73, il  était fait en grande partie de tôles au grand regret de ses frères et des talibés.
A ce sujet, Serigne Mouhamadou Lamine Diop m’a raconté qu’un jour feu Ndiouga Kébé avait remis à Serigne Abdou Khadre 1.000.000 de FCFA en guise d’adiya  en lui demandant d’utiliser l’argent pour transformer sa maison de Touba, conformément à l’architecture de la ville sainte. Mais le marabout ne pouvait se permettre une telle chose au moment où, tout près de lui, des musulmans peinaient à manger à leur faim. Et l’intégralité de ce pactole (à l’époque) a été distribuée aux nécessiteux qui en avaient le plus besoin. N’eut été la détermination et la ruse de Serigne Abdou Lahat, aucun changement ne serait apporté à son domicile de Touba.
Fin sunnite, Serigne Abdou Khadre se préoccupait toujours des conditions de vie de ses coreligionnaires et consacrait tout son temps à la prière, à la méditation, à l’enseignement coranique et au respect strict des fondamentaux de l’islam. Il a prié en public pendant 55 ans et a dirigé les prières familiales jusqu’au jour où il fut chargé d’exercer les fonctions d’imam de la grande mosquée de Touba par Serigne Abdou Lahat.
Serigne Abdou Khadre a été l’imam de la grande mosquée de Touba pendant 21ans durant lesquels il a toujours, pendant ses prêches, exhorté les musulmans et particulièrement les mourides au travail, à la prière et à la rectitude conformément aux recommandations de Serigne Touba Khadimou Rassoul et aux prescriptions de l’islam. En plus de ses charges d’imam de la grande mosquée de Touba après la disparition de son frère Serigne Fallou Mbacké, Serigne Abdou Khadre n’avait jamais manqué une prière à la mosquée qu’il avait construite dans son domicile.
Digne représentant de Khadimou Rassoul, Serigne Abdou Khadre ne sous-estimait personne. Il cherchait toujours à mettre à l’aise son entourage et rendait très souvent visite à ses parents ou ses talibés, quelle que soit la distance. Il aimait d’ailleurs rappeler aux gens les liens de parenté qui les unissent.
Quatrième Khalife de Serigne Touba Khadimou Rassoul pendant 11 mois seulement, Serigne Abdou Khadre a quitté ce bas monde en 1990 à l’âge de 77 ans, laissant derrière lui un sentiment d’inachevé.

Kim Kardashian : Ses proches lui rendent hommage à l’occasion de son anniversaire

Ce vendredi 21 octobre c’était l’anniversaire des 36 ans de Kim Kardashian. Pour l’occasion, ses proches ont tenu à lui laisser des messages et son mari Kanye West a une attention plus que particulière.


Kim Kardashian : Ses proches lui rendent hommage

 

Kim Kardashian a fêté ses 36 ans ce vendredi 21 octobre. Une journée qui devait être très spéciale pour la femme de Kanye West. Pourtant sa soirée d’anniversaire prévue à Las Vegas en compagnie des chanteurs Michelle Williams et Ciara a été annulée en raison de son agression survenue à Paris en tout début du mois. Néanmoins, son amour de mari lui a organisé, dans leur maison californienne, une soirée avec sa famille et ses amis.

Une délicate attention de la part du rappeur à laquelle est venue s’ajouter une vidéo qu’il a postée sur Twitter. On y retrouve un mix de souvenirs de Kim K., de ses sœurs et de son père décédé.

Happy Birthday babe pic.twitter.com/Ee38e4LVFj

— KANYE WEST (@kanyewest) 21 octobre 2016

Tout le reste du clan Kardashian et ses amis ont à leur tour tenu à lui laisser quelques messages.

« Bon Anniversaire ma Keeks, tu es vraiment la personne la plus impressionnante que je connaisse. Je n’ai jamais rencontré une personne aussi spécial que toi. Je suis tellement fière d’être ta sœur et meilleure amie. Je t’aime à jamais », lui a laissé, Khloé tandis que sa mère s’est laissée aller à une véritable déclaration. L’amour d’une mère pour sa fille.

« Ma précieuse Kim bon anniversaire, Je t’aime, je t’adore, tu m’as apporté tellement de joie dans nos vies, tu es une merveilleuse femme, sœur, mère, amie et fille. Je remercie Dieu chaque jour car mon cœur est rempli de grâces. Je t’aime plus que tu ne peux l’imaginer ».

Anniversaire de Viviane Ndour au Grand Theatre , les images inèdites

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

1

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

2

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

3

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

4

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

5

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

6

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

7

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

8

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

9

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

10

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

11

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

12

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

13

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

14

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

15

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

16

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

17

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

18

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

19

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

20

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

21

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

22

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

23

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

24

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

25

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

26

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

27

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

28

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

29

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

30

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

31

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

32

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

33

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

34

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

35

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

36

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

37

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

38

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

39

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

40

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

41

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

42

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

43

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

44

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

45

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

46

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

47

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

48

Les premières images de la fête d’anniversaire de Viviane au Grand Theatre

49

Royaume-Uni : La reine Elisabeth 2 a fêté ses 90 ans


Royaume-Uni : La reine Elisabeth II fête ses 90 ans

Élisabeth II fête ce 21 avril ses 90 ans. « Ne jamais se plaindre, ne jamais s’expliquer ». Depuis 64 ans sur le trône, Élisabeth II a toujours fait sienne cette devise. Chef d’État qui règne, mais ne gouverne pas, elle a toujours dû respecter un devoir de réserve. Une équipe de France 2 s’est repenchée sur quatre moments de son règne où sa vie s’est confondue avec l’histoire. En 1940, celle qui ne s’appelle alors que la princesse Élisabeth, a 14 ans.
Le Royaume-Uni subit les attaques allemandes, les enfants britanniques sont évacués en urgence de Londres pour échapper aux bombes puis envoyés à la campagne, en Amérique ou en Australie. Ce jour-là, avec sa petite soeur Margaret, la future reine prend le micro de la radio et d’une voix déjà très assurée donne un message de résistance à tous les enfants du Commonwealth.

Plusieurs visages

En 1997, la reine affichera le visage de l’indifférence. Son ex-belle-fille Diana, avec qui les relations ont toujours été froides, est tuée dans un accident à Paris. Élisabeth II met des jours à se rendre compte de l’immense émoi de son peuple. Ses sujets doutent, lui en veulent, la monarchie vacille. Les lèvres serrées, la reine est forcée de s’expliquer à la télévision. Sa Majesté est aussi une reine aux nerfs d’acier.

En 2012, sourire de façade face à Martin McGuinness, devenu vice-Premier ministre d’Irlande du Nord, et ancien dirigeant de l’organisation terroriste IRA. 30 ans après, la reine l’assoit à sa table à Windsor, le prix de la paix et de la raison d’État. D’une retenue légendaire, la reine a aussi su être politique. L’an dernier en Allemagne, alors qu’elle ne doit jamais donner son opinion sur la politique de son gouvernement, elle déclare : « Dans nos vies, nous avons vu le pire, mais aussi le meilleur de notre continent. Nous savons que la division en Europe est dangereuse, et nous devons nous en garder à l’ouest comme à l’est de notre continent ».

25 Mars 1957 – 25 Mars 2016 : il y a 59 ans s’éloignait Serigne Babacar Sy

Le lundi 25 Mars 1957, Seydi Khalifa Ababacar Sy, Premier Khalif de Seydi Hadji Malick Sy s’éloignait et son âme, extatique, se pâma immédiatement au giron de la Lumière divine. Ce fut, pour le Sénégal, pour l’Afrique et pour la Communauté musulmane une immense perte. Serigne Fallou Mbacké, l’Illuminé, salua en lui un meneur d’âme et un combattant de l’Islam qui fut à la guerre et fut être partout. Seydou Nourou Tall, l’héritier de Cheikhou Oumar et de Ahmadou Cheikhou le célébra pour la grandeur incommensurable de son âme dévote qu’exaltait et qu’exacte encore la parole divine. Léopold Sédar Senghor le psalmodia et magnifia ce qu’il fit et ce qu’il fut pour la grandeur de l’Islam et la dignité du musulman.



 
Serigne Babacar Sy est simplement un Grand Homme. Sa date de naissance et son nom sont prédestinés par un destin cimenté par Dieu. Il est venu au monde en 1885, année de générosité qui consacra la découverte du vaccin contre la rage qui sauva plusieurs vies, et année de grandes décisions avec la Conférence de Berlin qui ficela le destin de l’Afrique. C’est peut-être pour cette raison qu’il joua un rôle essentiel dans les contradictions politiques de son temps et dans les grandes prises de décisions qui engageaient le destin du peuple.

Son nom prédestiné est une promesse, son père, Seydi Hadji Malick Sy, ayant choisi de l’appeler Abû Bakr (573- 634), compagnon du Prophète (PSL) et premier Khalif de l’Islam que les sunnites ont surnommé Al Sadikh, le Véridique pour son attachement inextricable à la vérité. Et ironie du sort ou prophétie nourrie de l’Authenticité et de la Certitude des Mystiques, Serigne Babacar Sy devient, le 22 juin 1922, à l’extinction de son père, Seydi Hadji Malick Sy, à l’âge de 37 ans, le premier Khalif général des Tidianes et se caractérisa par sa foi absolue en la Vérité quelque soit son interlocuteur.

Quand, à Tivaouane, il se mettait à son balcon, drapé dans son royal manteau qui s’accommodait de son mythique bonnet carré et admirant religieusement les mystères de l’espace, la population accourait pour le contempler parce qu’il était lui-même une théophanie qui mourrait en Dieu pour renaitre en Lui. Son charisme était finalement envoûtant.

Il a fait de la tarikha tidiane une confrérie et une communauté, une foi et un code de vie. Homme de principe caractérisé par la beauté du Verbe et l’élégance du style, à la fois gardien de l’orthodoxie et traceur de destin, il a joué, pendant presque quatre décennies un rôle fondamental et historique dans la fulgurante expansion de la Tarikha Tidiania à travers l’enseignement coranique et de la tradition prophétique et dans les nombreux Dahiras qu’il instituait à travers le Sénégal et la sous-région.

Il a réussi, à substituer à une vision statique de la société coloniale figée dans les hiérarchies sociales fondées sur le statut public ou le sang, une vision dynamique de la société, restaurant la valeur de l’Homme par la pratique de la religion et par le patriotisme. C’est pourquoi, il était politique sans jamais être partisan. Il était religieux sans jamais être fanatique. Il avait un génie inné. Lui seul savait comment unir sans confondre et comment distinguer sans opposer.

En fait, il fut un grand homme d’ouverture. Il entretenait avec les Chefs religieux de sa génération d’excellentes relations. Il était intimement lié à Léopold Sédar Senghor et manifestait un respect naturel à Me Lamine Gueye. L’autorité coloniale lui prêtait une oreille attentive et prenait compte de ses remarques et de ses conseils illuminés.

Serigne Babacar Sy a ainsi profondément marqué son époque. Son génie était gigantesque. Sa sagesse était immense. Sa force morale était incommensurable. Son charisme était identifiable de celui de sa mère, Sokhna Rokhaya Ndiaye Aly Boye, la première épouse de Seydi Hadji Malick Sy qui, très tôt, a procédé à un sacrifice du Moi et de ses devoirs pour atteindre, par la vertu de ses permanentes retraites spirituelles, le suprême Soi.

SERIGNE BABACAR SY : LE CITOYEN

SOUVENIR - Lundi 25 Mars 1957 - Mercredi 25 Mars 2015 :  il y  a 58 ans s’éloignait Serigne Babacar Sy
Jamais un homme religieux ne sut, autant que Serigne Babacar Sy, réussir la parfaite symbiose entre le spirituel et le temporel, non point comme deux sphères antithétiques, mais comme deux entités d’une même réalité qui doivent sepénétrer pour que le premier irradie le second en y déversant le flux des lumières.

Jamais un homme religieux de ce pays ne sut, autant que lui, concilier le non-sacré. Le Prophète (PSL) ne disait –il pas, avec raison que la terre entière était une mosquée ? Et Cheykhal khalifa de nous enseigner, une fois encore, que la citoyenneté, pour profane que cela pût sembler était aussi un devoir religieux.

PÈRE-FONDATEUR ET PRINCIPAL PROMOTEUR DES « DAHIRAS »

Dans un domaine aussi social que culturel qui promouvoit la fraternité entre disciples, Serigne Babacar Sy (Rta) a eu l’idée géniale de la création et de la promotion des « Dahiras ». Donc c’est à lui que toutes les confréries doivent cette trouvaille qui a rapidement fait des émules. Le premier est le « Dahiratoul Kiraam » de Dakar. Les « Dahiras » sont des entités à vocation éducationnelle, de solidarité, d’entre aide, de fraternité en Islam, qui, de nos jours, sont des milieux de culture, d’éducation et de formation islamiques. Cette approche a vite fait de s’imposer comme un outil performant au service de l’Islam au Sénégal et ailleurs. De sorte qu’ils sont devenus des structures d’expression religieuse, culturelle et sociale, voire de développement économique. Car des activités y afférentes sont menées dans les « Dahiras » qui de plus en plus se muent en Organisations communautaires de base (Ocb).

Hormis son action éducative, culturelle, spirituelle, Seydy Aboubacar Sy (Rta) s’était fait distinguer dans tout ce qui contribuait au développement national qui, du reste, relève de patriotisme, tel qu’enseigné par le Sceau des prophètes, Seydina Muhammad (Saws) qui nous dit : « aimer son pays (le construire) est un acte de foi ». Or sans la foi on ne peut pas se réclamer de la religion révélée à la meilleure des créatures et dont le premier plier est la profession de foi qui n’est valide que par l’attitude dans la pratique des autres obligations.

L’UNITE CONFRERIQUE AU SENEGAL

Une équipe de chercheurs de la Harvard University lors d`une visite au Sénégal était reçu par le khalife SERIGNE BABACAR SY. Lors de leur entretien ils lui dirent :

-Honorable khalife, de toutes les confréries au Sénégal laquelle est la meilleure ?

il releva sa tête avec son bonnet carre légendaire et répondit :

– Vous, entre le policier, le gendarme, le sapeur pompier, le militaire, le marin, quel corps est le meilleur ?

– Ils servent tous le drapeau national.

– Nous aussi, le Tidiane, le Mouride, le Khadre, le Layenne, etc. nous servons tous un même drapeau : l`ISLAM

Se souvenir de Serigne Babacar Sy et évoquer sa mémoire en célébrant son œuvre et sa dimension spirituelle, c’est rendre hommage, pour en profiter, à un Grand homme de l’Islam dans la perspective de qui Dieu est tout, et, en même temps au-dessus de tout, à la fois immanent et transcendant.

Asfiyahi.org

Neymar fête son anniversaire avec Miss Monde

Neymar fête son anniversaire avec Miss Monde

Sacrée Miss Monde 2015 en décembre dernier à Sanya (Chine), Mireia Lalaguna, étudiante en pharmacie originaire de Barcelone, n’est visiblement pas insensible aux charmes des joueurs du Barça.
Après la victoire des Catalans à Levante dimanche dernier, elle ainsi passé la soirée dans un restaurant barcelonais avec Neymar, qui fêtait son 24e anniversaire.

Pourtant très actif sur les réseaux sociaux, le Brésilien, aperçu quelques jours plus tôt aux côtés d’un autre mannequin, Kendall Jenner, n’a pas communiqué sur cette rencontre, au contraire de la jeune Espagnole…