Tag Archives: Trésor public

Sénégal : 270,43% de soumissions aux obligations du trésor public

Les investisseurs opérant sur le marché financier de l’Union monétaire ouest africaine (UMOA) ont soumissionné à 270,43% à l’émission simultanée par adjudication d’obligations assimilables du trésor (OAT) à 3, 5 et 7 ans organisée le 10 avril 2020 par l ’Etat du Sénégal en partenariat avec l’Agence UMOA-Titres basée à Dakar.

Au terme de l’opération, l’Agence UMOA-Titre  a répertorié 135,216 milliards de FCFA de soumissions globales provenant des investisseurs alors que l’émetteur avait mis en adjudication 50 milliards de FCFA.

Mais pour des raisons de coût, l’émetteur n’a retenu sur le montant des soumissions proposées par les investisseurs, que 55 milliards de FCFA et rejeté les 80,216 milliards de FCFA restants, soit un taux d’absorption de 40,68%.

Le but visé par les autorités gouvernementales sénégalaises à travers cette émission est de mobiliser l’épargne des personnes physiques et morales en vue d’assurer la couverture des besoins de financement du budget de l’Etat.

Les titres émis sont remboursables selon des maturités et taux d’intérêt différents.

Le remboursement des OAT de 3 ans se fera en totalité le premier jour ouvrable suivant la date d’échéance fixée au 13 avril 2023 . Par contre, le paiement des intérêts se fera annuellement dès la première année  avec un taux  de 5,85%.

Quant aux OAT de 5 ans, leur remboursement  se fera aussi en totalité le premier jour ouvrable suivant la date d’échéance fixée au 13 avril 2025. Le paiement des intérêts se fera annuellement dès la première année  avec un taux de 6%.

Enfin le remboursement des OAT de 7 ans se fera en totalité le premier jour ouvrable suivant la date d’échéance fixée au 13 avril 2027. Le paiement du taux d’intérêt de 6,15% s’effectuera annuellement dès la première année.

Financial Afrik

Mamadou Lamine Diallo : Macky Sall a asséché le Trésor public

Le député Mamadou Lamine Diallo accuse le président Macky Sall d’avoir asséché le Trésor public et tué à petit feu la bijouterie sénégalaise. En réalité, selon le président du mouvement Tekki, le chef de l’Etat se cache derrière un audit de la dette due aux écoles publiques d’enseignement supérieur pour ne pas payer. Toujours d’après le parlementaire, le Trésor est desséché.

A l’en croire, la conjoncture a été favorable au régime en 2012, notamment le cycle d’endettement était positif après l’annulation du stock de la dette de 2006, le bas prix du pétrole et la bonne pluviométrie. Mais, regrette Mamadou Lamine Diallo, le président Sall a mal géré l’économie en se lançant dans des investissements publics désordonnés et politiciens exécutés par des entreprises étrangères.

Ainsi artificiellement le PIB se gonfle, mais les recettes fiscales ne suivent pas, ainsi que l’emploi. Le résultat est que le Trésor public est asséché, les inégalités ont augmenté avec l’apparition des nouveaux riches qui ont profité de la politique des offres spontanées.

Le secteur informel est étouffé. Le cas le plus triste, selon lui, c’est la bijouterie traditionnelle dont le savoir-faire est reconnu partout en Afrique. Ainsi, sous l’effet des importations, soutient-il, les bijoutiers sénégalais ferment boutique. Pikine en serait un exemple.

Avec dakarmatin

Implication du Qatar dans la libération de Karim : Doha a-t-il versé de l’argent au Trésor public?

Karim Wade  a été gracié et s’est envolé quelques heures après la signature du décret de grâce vers le Qatar. Mais le fils de l’ancien président laisse derrière lui une foultitude de questions sur les conditions de sa libération.

L’émir du Qatar dont l’implication dans sa libération est plus que manifeste a-t-il donné des garanties financières pour obtenir l’élargissement de Karim? Macky Sall a reçu le jour de la signature du décret de grâce le Procureur Général de Doha….Etait-ce pour des garanties juridiques? Ou pour le versement d’un magot?

Les Sénégalais veulent savoir et ils en ont le droit…