Tous les hommes d’un village exécutés pour trafic de drogue

« Tous les hommes d’un village de la province de Sistan et Balûchistân ont été exécutés » car ils étaient impliqués dans un trafic de drogue, a annoncé Shahindokht Molaverdi, vice-Présidente iranienne chargée des femmes et des affaires familiales, à l’agence de presse iranienne Mehr. La ministre s’est dite inquiète du risque d’un engrenage de la violence, rapporte jeudi Euronews.


Tous les hommes d'un village exécutés pour trafic de drogue
La région concernée, située au sud-est du pays et frontalière de l’Afghanistan et du Pakistan, est la principale porte d’entrée de l’opium dans le pays. La province est particulièrement pauvre et une grande partie de la population vit du trafic de drogue.

Lors d’une interview donnée à l’agence Mehr, la vice-Présidente s’est dite « inquiète du risque d’un engrenage de la violence ». « Les descendants des criminels exécutés sont tous aujourd’hui eux aussi trafiquants de drogue. Ils veulent venger la mort de leur père et, de plus, nourrissent leur famille avec l’argent du trafic. Ces citoyens sont sans protection. »

Pour elle, il est désormais urgent de s’occuper des familles. « La société est responsables des familles des exécutés. Le programme de soutien des familles s’est relâché pendant quelques années mais nous l’avons relancé dans le cadre du sixième plan national de développement. »

L’Iran reste l’un des pays où le recours à la peine capitale est le plus important. « Une grande majorité des condamnés sont des personnes impliquées dans le trafic de drogue. L’Assemblée nationale a lancé en décembre dernier un projet de loi pour remplacer la peine de mort pour les trafiquants par la prison à vie », précise Euronews.

One thought on “Tous les hommes d’un village exécutés pour trafic de drogue

Quelque chose à dire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *