Tout ça pour ça… Par Fara Marie Ndiaye

Macky all

Les enseignants ou plutôt les multiples, nombreux et méconnaissables syndicats d’enseignants nous ont tenus en haleine et en souffrance durant toute une année pour finir par lever leur mot d’ordre. De qui se moquent-ils ?

Pensent-ils seulement à l’avenir maintenant sombre des milliers d’enfants qui leur sont confiés ? Il aura fallu que l’on parle de radiation pour qu’ils retournent tous, en courant, vers les salles de classes  transformées en bureaux politiques. De qui se moquent-ils ?

Quelles que soient leurs revendications, légitimes et justes, politiques et partisanes, injustes et injustifiées, ils ont, pour reprendre les propos d’Albert Camus : « abaissé l’intelligence jusqu’à ce qu’elle devienne servante de la haine et de l’oppression. » ; mais aussi de la danse et de la lutte.

Une année entière à revendiquer pour au dernier moment reprendre les classes…Tout ça pour ça…

Fraichement installé en 2012, l’Etat sénégalais avait commencé par une cargaison de promesses tournant toutes vers la traque des biens mal acquis. Une liste de 25 dignitaires de l’ancien régime avait même été déclarée publiquement. Engagement solennel et publicité !!!

Mais de l’autre coté et après avoir dépensé nos pauvres francs dans des commissions rogatoires, dans des escapades paradisiaques, dans des procès fleuves, l’on nous parle maintenant de pardon, d’abrogation de lois portant création de la CREI, de grâce, d’amnistie… Où sont nos milliards devant nous servir à la construction d’hôpitaux, à élever le niveau de vie, à combattre la pauvreté, l’insécurité, le chômage et bientôt les inondations ?

Tout ça pour ça…

Pouvons-nous véritablement nous développer par la politique ? En tant que sénégalais et sénégalaises aspirant à un véritable changement à tous les niveaux, ne devrions-nous pas repenser la politique qui doit être selon le journaliste burkinabais Thiémoré : « l’outil privilégié du développement. » Ne devrions nous pas faire appel à l’éthique comme l’avait si bien montré le juge Kéba Mbaye car pour Platon : « politique sans éthique n’est que pure technique de manipulation et de corruption. »

Fara – Marie- N’diaye

Président du Cadre d’Initiative de Réflexion et d’Action

TEL : 77-949-12-61

Quelque chose à dire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *