Tout ce qu’il faut savoir sur la Coupe d’Afrique des Nations 2017

Qui remportera la Coupe d’Afrique des Nations 2017 ? C’est la grande question entourant la compétition qui se déroulera du 14 janvier au 5 février au Gabon. Une compétition où l’on retrouvera cette année 5 sorciers blancs à savoir Alain Giresse (Mali), Michel Dussuyer (Côte d’Ivoire), Claude Le Roy (Togo), Hervé Renard (Maroc) et Henri Kasperczak (Tunisie). Un tournoi qui réunira aussi 34 joueurs de Ligue 1 et 17 joueurs de Ligue 2 sur les terrains de football de Libreville (Groupe A), Franceville (Groupe B), Oyem (Groupe C) et Port-Gentil (Groupe D).

Pays hôte de la compétition, le Gabon figure dans le groupe A comme le veut la tradition. Les Panthères font partie logiquement des équipes favorites du tournoi puisqu’elles auront l’avantage d’évoluer à domicile. Pour tenter de soulever le trophée, la sélection gabonaise comptera sur son atout offensif numéro un à savoir la fusée Pierre-Emerick Aubameyang. Avant cela, il faudra passer plusieurs obstacles dans ce groupe où est présent le Cameroun, qui semble moins fort que par le passé. Mais les coéquipiers de Nkoulou, Njie ou encore Moukandjo espèrent bien ramener les Lions Indomptables au sommet du football africains. Le Burkina Faso et la Guinée Bissau, qui jouera sa première CAN, auront aussi leur mot à dire.

Dans le groupe B dit le groupe de la mort, on retrouve plusieurs têtes de gondoles du foot africain à commencer par l’Algérie. La nation qui a terminé meilleure attaque lors des éliminatoires se présente comme l’un des grands favoris du tournoi. Mais les Fennecs ont vécu une année 2016 compliquée. Du départ de Christian Gourcuff au fiasco Milovan Rajevac, les Algériens désormais coachés par Georges Leekens, nommé en novembre, comptent bien figurer dans cette épreuve.

Si des cadres du vestiaire à l’image de Feghouli et Medjani n’ont pas été retenus ou que d’autres ont été blessés comme Boudebouz et Taïder, les Fennecs ont tout de même des atouts à faire valoir. Ils devront s’appuyer sur des éléments comme Brahimi, Slimani ou Mahrez, élu joueur africain de l’année. Toutefois, l’Algérie est loin d’afficher une sérénité débordante en défense. Un point dont comptent profiter ses adversaires à l’image du Sénégal. Ce sera aussi le cas de la Tunisie. Emmenés par Aymen Abdennour et Wahbi Khazri, les Aigles de Carthage veulent profiter de leur expérience dans ce tournoi pour faire un bon résultat. Le Zimbabwe fait office de petit Poucet dans ce groupe ultra relevé qui jouera à Franceville.

La Côte d’Ivoire veut garder son titre

Le stade d’Oyem sera le théâtre des rencontres du groupe C. Un groupe où figure la Côte d’Ivoire qui a remporté la CAN 2015. Les tenants du titre (8 joueurs présents en 2015 participent à la CAN) font aussi partie des favoris du tournoi même si l’équipe a quelque peu changé. Les Éléphants devront faire notamment sans Yaya Touré qui a pris sa retraite internationale en septembre dernier. Idem pour Kolo Touré qui lui avait stoppé la sélection en 2015 après la CAN. Blessé, Gervinho est lui aussi absent. D’autres comme Max-Alain Gradel ou Wilfried Bony n’ont pas forcément eu un temps de jeu important en club. Mais ils comptent se relancer durant cette compétition où ils seront épaulés par Eric Bailly, Serge Aurier ou encore Nicolas Pépé.

Pour conserver son trophée, la Côte d’Ivoire devra prendre le meilleur sur ses rivaux à commencer par le Maroc où officie un certain Hervé Renard. L’ancien coach du LOSC était aux commandes de l’équipe ivoirienne lors du succès en 2015. Le sorcier blanc espère mener les Lions de l’Atlas au titre. Solides défensivement, les coéquipiers de Medhi Benatia ne sont pas forcément en verve offensivement. Ils devront aussi faire sans le remuant Sofiane Boufal ou Younès Belhanda, out pour la compétition. Le Togo tentera de s’appuyer sur un Emmanuel Adebayor (sans club) qui veut montrer qu’il en a encore sous le pied durant cette CAN. Il faudra aussi se méfier de la République Démocratique du Congo, victorieuse du CHAN 2016.

Enfin, le groupe D jouera du côté de Port-Gentil. Vice-champion d’Afrique 2015, le Ghana veut monter sur la première marche du podium cette année. Contrairement aux Éléphants, les Black Stars s’appuient sur une ossature similaire à l’équipe finaliste il y a deux ans. André Ayew sera l’un des leaders de cette formation toujours entraînée par Avram Grant. Depuis 1982, le Ghana, qui a remporté quatre fois le trophée, n’a plus gagné. L’Égypte compte également s’illustrer durant ce tournoi.

Nation la plus titrée avec 7 Coupes d’Afrique des Nations au compteur, elle fait son grand retour après avoir manqué les trois dernières éditions de l’épreuve (2012, 2013 et 2015). Menés par Mohamed Salah et leur sélectionneur Héctor Cúper, les Pharaons espèrent faire un come back gagnant dans l’épreuve reine. Le Mali et l’Ouganda seront les outsiders de ce groupe. Mais pas question de se présenter en victimes consentantes. La compétition commencera donc ce samedi 14 janvier avec en match d’ouverture Gabon-Guinée Bissau dès 17 heures. Des rencontres à suivre sur les antennes de beIN Sports.
Les Groupes pour la CAN 2017 :

Groupe A
– Gabon
– Guinée Bissau
– Cameroun
– Burkina Faso
Groupe B
– Algérie
– Zimbabwe
– Sénégal
– Tunisie
Groupe C
– Côte d’Ivoire
– Togo
– Maroc
– République Démocratique du Congo
Groupe D
– Ghana
– Ouganda
– Égypte
– Mali

Quelque chose à dire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *